14.4 C
Toulouse
vendredi 3 décembre 2021
spot_img

Dernières news

Le cri de cœur de Haley Moore…

Inspiré de l’article de l’Associated Press du 26 novembre dernier.

Haley Moore* est née à Crystal Lake dans l’Illinois et a grandi à Escondido au sud de la Californie. Élève de l’Université d’Arizona, elle participa au tournoi inaugural du Augusta National Women’s Amateur où elle termina 7e et s’illustra avec un mémorable birdie au #16.

C’est ce birdie qui va nous servir de début à son histoire!

Ce moment que Haley n’oubliera jamais, c’était sur le Redbud, le trou n°16, un Par 3. A la mise en jeu son coup de fer va envoyer la balle sur le green dans une position telle qu’elle va profiter de la forte pente pour aller s’immobiliser près du mât, provocant l’admiration du public.

Pendant les 156 mètres qui la séparaient du green, elle va savourer ses moments intenses où tous les spectateurs l’acclament, l’encouragent, sans qu’il n’y ait la moindre fausse note en provenance de « bullies » (mot que nous conserverons tel quel, puisque semble-t’il, il nous a précédé dans le langage contemporain).

Des agissements de ces bullies, elle en a souffert tout au long de sa jeune vie, elle qui a eu à faire face à des problèmes de poids et en conséquence d’estime de soi, a été confrontée à leurs moqueries, leurs harcèlements, voire à des dégradations de ses biens personnels.

Aussi, Haley a décidé de parler ouvertement de son histoire et des douleurs qu’elle a vécues, car elle veut aider les autres à s’en protéger.

« L’intimidation est quelque chose qui ne devrait pas être autorisée et je veux contribuer à y mettre un terme! » dit-elle.

Elle sait combien sa quête peut-être futile, mais espère nous voir nombreux à prendre conscience de ce fléau.

De nombreux messages de soutien lui sont déjà parvenus, dont je ne citerai que celui de Brittany Lincicome.

Brittany Lincicome, 2020 KPMG Women’s PGA Championship au Aronimink Golf Club de Newtown Square, Pennsylvanie (Photo Patrick Smith/Getty Images).

« Je lui suis reconnaissante d’avoir raconté ceci, beaucoup de gens traversent des choses et les gardent pour eux. Elle l’a fait sortir! Son histoire va certainement beaucoup aider » a commenté Brittany.

Ces formes de harcèlements se nourrissent de différences diverses et variées et touchent toutes les couches de nos sociétés, chez les jeunes mais aussi chez les adultes. Et si nous en parlions autour de nous, afin d’apporter notre modeste pierre au mur qui s’élève contre ces stupidités qui se repaissent de l’ignorance des conséquences.

L’article de Tim Reynolds de l’AP >>>

*Élève d’Arizona University de 2015 à mai 2019, Haley Moore est passée Pro en juin suivant et a évolué sur le Cactus Tour où elle a décroché deux titres. En novembre aux Q-Series, elle obtenait son droit de jeu sur le LPGA Tour grâce à une 11e place.


College of Medicine – Tucson – University of Arizona

A propos d’Arizona University

Résultat de recherche d'images pour "arizona u  campus photos"

Fondée en 1985, elle peut se targuer d’être la première Université du territoire d’Arizona puisque Arizona State University, qui vit le jour la même année, n’était alors qu’Ecole Normale. Les travaux de construction débutèrent en 1887, les premiers cours furent administrés en 1891 et les diplômes remis à 2 femmes et 1 homme en 1895.

Aujourd’hui l’Université publique qui se veut leader en arts et sciences est dotée de 2 Facs de médecine, une à Phoenix et l’autre à Tucson. Elle est aussi très impliquée dans la recherche spatiale et collabore avec la NASA depuis le début des missions planétaires. Site Web >>>

La mascotte de ses sportifs était depuis 1915 un Lynx du nom de Rufus, il fut remplacé en 1986 par une chatte sauvage nommée Wilma, que l’on maria ensuite à Wilmur. Ces Wildcats ont maintenant abandonné leurs tenues traditionnelles du Far-West pour des vêtements de sport. Site Web >>>

Parmi les golfeuses Françaises passées par l’Université d’Arizona on notera Clem Abrahamian (dans un programme d’échange avec l’INSA Toulouse), Isabelle Boineau, Christelle Cuzon, Manon Gidali et la regrettée Cassandra Kirkland.

Le 11 novembre dernier, on apprenait que Lilas Pinthier, la native de Suresnes, membre du PCC, avait signé une NLI avec l’Université d’Arizona.

Sans oublier, venues d’ailleurs, Natalie Gulbis, Lorena Ochoa, Annika Sörenstam, Andrea Vilarasau…

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS