14.4 C
Toulouse
vendredi 3 décembre 2021
spot_img

Dernières news

Augusta National, les Femmes et le sexisme en général

Le 20 août 2012, Augusta National admettait ses premières Femmes membres, car si jusqu’à cette date elles étaient admises pour jouer sur le parcours, elles l’étaient en tant qu’invitées et aucune n’était habilitée à revêtir le fameuse veste verte. Ce changement aurait pu passer inaperçu mais s’agissant de Augusta National et de personnalités connues, Condoleezza Rice et Darla Moore, l’affaire fit grand bruit et contribua au changement d’attitude d’autres Clubs.

Comme nous allons le constater la pratique du Golf chez les Femmes ne datait pas d’hier et pourtant les Clubs mettront du temps à les accepter, La Mecque du Golf les confinera pendant longtemps sur un putting green vallonné à souhait au nom bien évocateur: « Himalaya« . Les plus généreux iront même jusqu’à leur construire un parcours à part; ou bien leur ouvriront le parcours mais pas le Club-House, se fendant parfois d’une construction plus modeste pour qu’elles puissent s’abriter au fond du parc.

Tout semblait avoir bien commencé:

Mary (1542-1587):

Mary Queen of Scots, Reine d’Ecosse, mais aussi Reine de France durant quelques mois, d’une France où elle avait grandi et serait revenue en Ecosse avec le goût des jeux de Mail et de Golf, faisant d’elle la première femme connue à s’adonner à ces pratiques.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 25548c7a24377f1b4b8e78bf6778989e.jpg.
Mary Queen of Scots playing golf, 16th century.

1811 – Premier tournoi féminin

Il est organisé au Musselburgh Golf Club en 18 trous pitch and put par les femmes des pêcheurs de  Musselburgh et Fisherrow, la gagnante repartira avec un panier de pêche et un châle, la seconde avec deux mouchoirs d’une broderie de Barcelone.

Fisherrow Harbour Musselburgh, Scotland

1867 – The Ladies Club of St. Andrews

C’est la création de ce qui deviendra par la suite le « St. Andrews Ladies Putting Club », Madeleine Boothby, la femme d’un membre du R & A en sera la première Présidente.

1868 – Angleterre – Westward Ho, un parcours dédié aux femmes

A Northam Burrows, entre Northam et Wesward Ho, au sud-ouest de l’Angleterre, ce Club fondé en 1864, connu aujourd’hui sous le nom de Royal North Devon Golf Club, se dotera d’un parcours de 18 trous spécialement conçu pour les femmes. Le premier tournoi féminin y sera joué 3 mois seulement après son ouverture

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

1891 – USA – Shinnecock Hills Golf Club – Margaret Curtis

A Southampton, dans l’Etat de New York, le Shinnecock Hills acceptera les femmes dès son ouverture et très vite, pour faire face à l’engouement suscité, il leur sera construit un parcours dédié.

Shinnecock est un des 5 Clubs fondateurs de l’USGA, l’équivalent Américain de notre R & A en tant qu’autorité dirigeante du Golf pour les Etats Unis et le Mexique. C’est sur son parcours que sera organisé, en 1900, le 6ème Women’s Amateur Championship qui sera remporté par Margaret Curtis, 16 ans, une membre de la juste fondée Women’s Golf Association du Massachusetts.

Margaret était la plus jeune d’une fratrie de 10 enfants; en 1932, elle et sa soeur Harriot, qui était aussi une joueuse de Golf de haut niveau, feront don de la Coupe qui récompense la rencontre biennale qui oppose les Etats Unis à une sélection de joueuses de Grande-Bretagne et d’Irlande, la Curtis Cup*.

*Compétition amateur co-organisée par le R & A et l’USGA, la Curtis Cup est le pendant féminin de la Walker Cup des hommes; biennale, elle se joue en alternance avec celle-ci.

Et pourtant:

1975 – St Andrews

Cette année là, St Andrews accueillait les jeux du Commonwealth et on constata que les femmes n’étaient toujours pas admises au Club-House. Embarrassés, les dirigeants libérèrent le premier étage dans l’urgence pour les accueillir. Par la suite les dirigeants cédèrent aux pressions des membres et le 18 septembre 2014 les femmes furent acceptées à une majorité écrasante de 85% des votants. Ça bouge, mais tout n’est pas encore idyllique, les modalités d’accès au Club et aux parcours ne sont pas encore totalement unifiées entre les deux sexes.

2012 – Augusta National

Comme nous l’avons vu plus haut, les instances dirigeantes mettaient fin à 80 années de direction masculine sans partage.

Portrait – Condoleezza Rice >>>

Portrait – Darla Moore >>>

2015 – St Andrews

Le 11 février 2015, les premières femmes du Royal & Ancient sont: La Princesse Anne, Annika Sörenstam, Laura Davies, Renee Powell, Belle Robertson, Louise Suggs et Lally Segard.

Lally Segard.

Et tout allait s’enchaîner:

Les derniers bastions allaient passer aux votes, entendons nous bien, pour accepter les Femmes en tant que membres du Club, car pour ce qui est de les accepter en compétitions c’était pour certains comme le Royal Troon déjà le cas.

Mais en tant que membres, le Royal St Georges de Sandwich dans le Kent basculait en 2015, Le Royal Troon en 2016 et « The Honourable Company of Edinburgh Golfers » à Muirfield en 2017.

Royal Troon.

Un dernier bastion?

Tout ceci engendrait beaucoup d’espoir pour le Golf au Féminin. Même s’il restait une zone d’ombre côté Japon avec le Kasumigaseki Country Club, pressenti pour accueillir le Golf durant les Jeux Olympiques, mais où les femmes n’étaient accueillies que le dimanche, toutefois devant le menace de transférer les épreuves sur le Wakasu Golf Links, un des porte-paroles aurait annoncé qu’il était grand temps de dépoussiérer des Statuts qui datent de 1929…

En conclusion:

On avance! Même si un déséquilibre subsiste au niveau de la couverture médiatique et par voie de conséquence au niveau financier chez les Professionnelles. Mais nous pouvons faire confiance aux acteurs qui s’emploient à gommer les inégalités comme le fait un certain Michael Whan. Mais ceci est une autre histoire et nous aurons l’occasion d’en discuté plus tard!

Place au Masters!

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS