14.4 C
Toulouse
mercredi 1 décembre 2021
spot_img

Dernières news

19-21 fev – Reynolds Lake Oconee Invit. – 6 Françaises à bord!

Les Bears de Mercer University, avec la Nîmoise Tracy Rodriguez, accueillent 15 équipes universitaires sur le Great Waters Course de Greensboro, GA

Parmi ces 15 équipes, nous allons retrouver Alizée Vidal au sein des Owls de Kennesaw State, Marion Debove avec les Ospreys de North Florida, Justine Lauer et Noémie Sudron et leurs Lady Monarchs de Old Dominion, Manon Tounalom avec ses Knights de Rutgers.

Scores >>>

21 fev: Un 291 pour les Ospreys emmenées par Marion Debove qui nous sort un 70 et voilà North Florida qui file avec le Trophée sous le nez des Lady Monarchs de Justine et Noémie. Les Bears de Tracy complètent un podium qui compte les Owls d’Alizée à son pied. Enfin c’est une T9 pour les Knights de Manon.

20 fev: 5 Françaises aux avant postes! Les Lady Monarchs en tête, les Owls en 2, les Ospreys en 3, les Bears en 4, le tout en 5 coups. Les Knights suivent en 10.

19 fev: Les Françaises brillent! Les Bears de Tracy en tête, les Monarchs en 2, les Ospreys en 5, les Owls en T4 et les Knight en T7!

Tracy

La patte de Jack Nicklaus

Great Waters Golf Course 11

Créé en 1992 par Jack Nicklaus, le tracé spectaculaire n’a cessé d’être couvert d’éloges par les médias spécialisés qui l’ont constamment référencé dans les 100 meilleurs parcours des Etats Unis. Il a fait l’objet d’une rénovation profonde en 2018-19, toujours sous la houlette de Jack Nicklaus, en respectant ses spécificités d’origine, mais en revoyant le drainage, la structure des greens et en jouant avec les arbres et l’eau pour offrir de nouvelles vues. « En jouant avec le visuel, pour donner l’impression que l’eau est en jeu, sans qu’elle le soit réellement » aurait dit le Maître.

De plus des départs avancés ont été mis en place, offrant un parcours alentour les 4100 m pour les nouveaux joueurs ou les plus anciens.

Oconee

Il y a bien longtemps coulait une rivière née du mariage d’un cours d’eau descendu des Appalaches et d’un autre plus calme qui serpentait dans la plaine. Ce rejeton alla se jeter dans l’océan atlantique.

Quand les Européens débarquèrent, ils l’appelèrent Oconee, en essayant d’imiter le son prononcé par les gens qui vivaient le long du cours d’eau. Un mot indien qui signifiait « né de l’eau » ou « lieu des sources ».

Après l’arrivée des Européens, Oconee servit de frontière entre les colonies anglaises de Géorgie et les Territoires Amérindiens.

En 1953, l’Oconee fut endiguée pour créer le Lac Sinclair à des fins hydrauliques. Quelques 20 ans plus tard le Lac Oconee fut créé par la Georgia Power (le fournisseur public d’électricité de la Géorgie). Ces deux Lacs séparés par le barrage de Wallace ont apporté tourisme, centres de loisirs, résidences secondaires, de vacances et de retraites.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS