14.4 C
Toulouse
mardi 6 décembre 2022
spot_img

Dernières news

15-17 sept – LET – Lacoste Ladies Open De France – C’est fini, le Maroc en fête! La récap:

Golf Barrière Deauville, Le Mont Canisy, 14800 Deauville

Trente deuxième édition d’un tournoi doté cette année de 325.000 € et dont la tenante du titre est Céline Boutier.

Leaderboard >>>

Au final: Victoire de Inès Laklalech! Meghan Maclaren l’avait rejointe dès le second trou, puis avait pris l’avantage au 5ème, compté deux coups d’avance à la sortie du #14, mais la Marocaine allait reprendre le #16, puis le #17, entraîner l’Anglaise en playoff pour l’achever dès le premier trou. Inès Laklalech devient la première Arabe, la première Nord-Africaine et par conséquence, la première Marocaine, à remporter une épreuve du Ladies European Tour. Anaïs Meyssonnier termine 4ème; Céline Boutier T6; Emie Peronnin T18; Chloé Salort (a) T26; Vairana Heck (a) T30; Anne-Lise Caudal et Nastasia Nadaud (a) T42; Agathe Sauzon T48; Constance Fouillet (a) et Julie Maisongrosse T52.

Tour 2: Elle avait démarré du #10 plutôt plan plan, virant à mi-parcours en 37 (+1), mais le retour sonnait son réveil et d’un sans faute ourlé de 6 birdies Inès Laklalech signait une carte de 66 pour un -11 total chipant la première place à Meghan Maclaren qui partie du #1 était rentrée quelques minutes plus tôt porteuse d’un 67 (-10). Céline Boutier qui avait navigué de conserve avec Meghan est seule troisième (-8). Emie Peronnin T5 (-6); Anaïs Meyssonnier T10 (-5); Anne-Lise Caudal T20 (-2); Vairana Heck (a) T27 (-1); Constance Fouillet (a), Julie Maisongrosse, Nastasia Nadaud (a), Chloé Salort (a) et Agathe Sauzon T52 (+3). C’est fini pour les autres.

Portrait: Inès Laklalech

Elle est de Casablanca, a commencé à taper dans la balle avec son père au Royal Golf Anfa à l’âge de 11 ans, elle jouait bien mais n’était pas attirée plus que ça par le haut niveau. Malgré tout après son Bac obtenu au Lycée Lyautey (établissement dépendant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger – AEFE – l’organisme qui évolue sous la tutelle du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères) elle va rejoindre Wake Forest University à Winston-Salem en Caroline du Nord où elle touchera au golf de haut-niveau au sein des Demon Deacons. Mais après une année (2015-16) elle va abandonner et rejoindre University College London (UCL) en Angleterre où il ne sera plus du tout question de golf pendant 3 ans. C’est seulement lorsqu’elle rentrera au Maroc, licence de Sciences du Management en poche, que, en assistant à la Lalla Meryem Cup 2019 à Rabat, elle rechutera. Ensuite, malgré les contraintes de déplacements liées à la pandémie de COVID-19, tout a été très vite, si elle a raté de peu l’accès aux Q-Series du LPGA Tour elle possède un droit de jeu complet sur le LET obtenu aux Q-School fin 2021.

Tour 1: La joueuse amateur d’Aix-Les-Bains Nastasia Nadaud partage la tête (-6) avec l’Anglaise Meghan Maclaren et la Marocaine Ines Laklalech. Céline Boutier, Anne-Lise Caudal et Anaïs Meyssonnier suivent en T4 (-4) en compagnie de 3 autres joueuses. Emie Peronnin T10 (-3); Emma Gréchi, Vairanah Heck (a), Chloé Salort T39 (Par); Marion Duvernay, Julie Maisongrosse, Agathe Sauzon T64 (+2); Inès Archer (a) T71 (+3); Camille Chevalier, Carla De Troia (a), Constance Fouillet (a), Charlotte Liautier, Lucie Malchirand T84 (+4); Manon Gidali T91 (+5).

14 septembre, annonce: 108 concurrentes seront sur le tee de départ, dont les Françaises: Inès Archer (a), Céline Boutier, Anne-Lise Caudal, Camille Chevalier, Carla De Troia (a), Marion Duvernay, Constance Fouillet (a), Manon Gidali, Emma Grechi, Vairana Heick (a), Charlotte Liautier, Julie Maisongrosse, Lucie Malchirand, Anaïs Meyssonnier, Anne-Charlotte Mora, Nastasia Nadaud (a), Emie Peronnin, Chloé Salort (a) et Agathe Sauzon.

Nous surveillerons du bout de la lorgnette la Belge Savanna De Bock (a), la Catalane Mireia Prat, l’Écossaise Gabrielle Macdonald (qui ne pourra défendre son titre à Lavaux) et la Malaguène Ana Peláez Triviño.

Quelle région!

Une liste non-exhaustive qui n’a pas la prétention de vous présenter cette région d’une Normandie portée si haut par le fils de Robert le Diable et d’Ariette; région par ailleurs si bien décrite par moult ténors de la littérature, de la peinture artistique et de l’art cinématographique, mais plus humblement de vous rappeler quelques faits qui feront que lorsque vous irez vous asseoir, pour vous remettre des émotions de ces journées golfiques, sur un banc en haut du Mont Canisy, vous aurez l’esprit quelque peu vagabond.

Vous ne pourrez vous empêcher de tourner votre regard vers Trouville-sur-Mer et le long de la Touques à la recherche de l’âne que Mr. Lechaptois avait généreusement prêté à Mme Aubain pour l’accompagner dans son voyage.

Il se pourrait aussi que vous tentiez d’apercevoir par dessus l’Estuaire, Marion, celle qui fut la Marraine du p’tit Cop Golf du Stade Toulousain au début de ce siècle et qui est désormais installée sur son éperon d’Étretat. Ce serait en vain, car même si le temps est clair, sa vue sera masquée par Le Havre.

Vous ne manquerez pas de rechercher des traces du passage de Mr. Leloubrillant qui grâce à ses compétences techniques et à son sens des réparations de fortune, permit, un jour du XXème siècle, aux usagers du Trouville/Deauville-Lisieux d’être à l’heure pour leurs correspondances.

Chantaco, 2015.

Enfin, et n’y voyez aucun coup de pied de l’âne de Mr. Lechaptois (qui a d’ailleurs quitté la scène depuis belle lurette) mais plutôt un clin d’œil amical, si avant de quitter le banc sur la colline vous entendez des plaintes, sachez qu’il s’agit probablement des gémissements des Roches Noires à marée basse, qui ne comprennent pas pourquoi une ancienne gagnante de l’épreuve, native de Normandie de surcroît, qui grandit à 80 kilomètres d’ici à vol d’oiseau tout au plus, ait pu ce weekend préférer les pins de l’Oregon aux pommiers de la Côte fleurie.

Un peu d’histoire

Le palmarès des 11 dernières éditions:

2021: Céline Boutier.

Credit: Tristan Jones/LET

Qui remportait l’épreuve avec un coup d’avance sur l’Écossaise Kylie Henry.

2020: Julia Engström.

Suédoise, native (2001) de Bjärred à 20 km au nord de Malmö en Scanie, Pro depuis 2018.

2019: Nelly Korda.

Américaine, native (1998) de Bradenton en Floride, Pro depuis 2016

2018: Caroline Hedwall.

Suédoise, native (1989) de Täby en banlieue de Stockholm. Caroline est passée par Oklahoma State University (2008-2010), Pro depuis 2010.

2017: Cristie Kerr.

Cristie Kerr qui aura des paroles pleines d’émotion en mémoire de Cassandra Kirkland emportée par un cancer en avril 2017 à l’âge de 32 ans.

Américaine, native (1977) de Miami en Floride, Pro depuis 1996, qui aujourd’hui diversifie ses compétences en élevant des vins de grande qualité à Napa Valley en Californie.

2016: Beth Allen.

Américaine, native (1981) de San Diego en Californie, passée par CSU-Northridge, Pro depuis 2005.

2015: Céline Herbin.

Française, native (1982) de Avranches en Normandie, passée par Bucknell University dans un programme d’échange avec l’INSA de Toulouse, Pro depuis 2009.

2014: Azahara Muñoz.

Espagnole, native (1987) de Málaga (San Pedro de Alcántara), passée par Arizona State University, Pro depuis 2009 

2013: Azahara Muñoz.

Voir 2014, ci-dessus.

2012: Stacey Keating.

Australienne, native (1986) de Ballarat dans l’Etat de Victoria, Pro depuis 2010.

2011: Felicity Johnson.

Anglaise, native (1987) de Birmingham dans le West Midlands, Pro depuis 2006.

En dehors de ces 11 dernières années, on notera les victoires françaises de:
  • Stéphanie Aricau en 2004,
  • Patricia Meunier-Lebouc en 2000,
  • Marie-Laure De Lorenzi en 1988, 1993 et 1995.

A propos du parcours hôte de l’édition 2022

A sa création il s’appelait le New Golf Club et remplaçait un ancien parcours, le Old course, qui datait de 1899. Dessiné par l’architecte anglais Tom Simpson en 1928, il sera inauguré en 1929. Il fut en partie détruit pendant la Seconde guerre mondiale pour récupérer le sable qui fut utilisé par les troupes du Maréchal Rommel pour construire, sur l’emplacement d’anciennes fortifications de la Marine Française, des ouvrages intégrés au mur de l’Atlantique et destinés à couvrir l’accès au port du Havre. On remettra en état le 18 trous qui se nomme de nos jours le Diane et le 9 trous sera transformé en parcours hippique avant d’être réhabilité en 1964 selon un tracé conçu par l’ancien Champion anglais de golf Sir Henry Cotton. 9 trous nommé Lucien de nos jours.

Sur la colline, se trouvent les ruines du château de Lassay, construit par le Marquis Armand de Madaillan en 1676 pour sa seconde épouse Marianne Pajot. Le château, délaissé, sera démoli après la Révolution, sauf deux pans de mur qui seront maintenus debout sur injonction du Génie maritime pour servir d’amer à la navigation.

Durant l’hiver 1976-77, un seul pans résista à la tempête, on peut l’apercevoir depuis les départs des trous #13 et #16 du Diane.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS