8.2 C
Paris
dimanche 19 septembre 2021
spot_img

Dernières news

L’USGA salue les Reines de l’U.S. Women’s Open! N°5: JoAnne Carner

A l’occasion du « National Women’s History Month » qui met en lumière les contributions des femmes aux événements de l’histoire et de la société contemporaine et qui est célébré en mars aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, l’USGA braque ses projecteurs sur 5 joueuses qui ont remporté plusieurs U.S. Women’s Open Championships.

Après Annika Sörenstam, Babe Zaharias, Juli Inkster et Inbee Park

Cette semaine: JoAnne Carner

Lorsque JoAnne Carner remporta l’U.S. Women’s Open de 1971 au Kahkwa Club à Erie, en Pennsylvanie, elle devenait la première joueuse à avoir décroché les titres de l’U.S. Girls Junior, l’U.S. Women’s Amateur et du Women’s Open. Son exploit survenait trois décennies avant que Tiger Woods n’enregistre l’équivalent masculin. Jack Nicklaus, Arnold Palmer et Carol Semple Thompson sont les seuls autres golfeurs à avoir remporté à ce jour trois titres USGA différents.

Née le 4 avril 1939 à Kirkland dans la banlieue est de Seattle dans l’Etat de Washington, elle sera connue sous le nom de JoAnne Gunderson répondant au surnom de « The Great Gundy » avant d’épouser Don Carner en 1963. En 1961 elle avait rejoint Arizona State University où elle remportera le « National Intercollegiate individual Golf Championship ».

De 1956 à 1968, elle dominera le golf amateur féminin et accumulera les titres. En 1969, elle sera la dernière amateur à remporter un titre sur le LPGA Tour, jusqu’à ce qu’elle se fasse détrôner en 2012 par une gamine néo-zélandaise de 15 ans du nom de Lydia Ko lors du Canadian Women’s Open.

Passée Pro en 1970, elle évoluera sur le LPGA Tour jusqu’en 2005 ou elle comptabilisera 43 victoires dont 2 Majeurs, ces U.S. Women’s Open, en 1971 et 1976.

Elle sera récipiendaire de l’USGA Bob Jones Trophy en 1981 et sera admise au temple de la renommée du Golf mondial en 1982.

Affublée d’un second surnom, « Big Mama », elle deviendra la joueuse la plus âgée de tous les temps à franchir le cut d’un tournoi du LPGA Tour à 65 ans.

Big Mama signait une carte de 79, son âge, à l’U.S. Senior Women’s Open 2018.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS