jeu. Nov 14th, 2019

Sung Hyun Park

Ce portrait date de plus d’un an, je vous le re-livre dans l’état, mais attendez vous à une remise à jour car depuis ce temps là beaucoup de lignes ont bougé et mon p’tit doigt me dit que sous ses airs calmes elle mijote quelque chose.

23 août 2018: Née en 1993, elle aura 25 ans le 21 septembre prochain, elle avait embrassé une carrière pro en 2012, s’était produite sur quelques circuits secondaires, fait quelques apparitions sur le KLPGA en 2013, mais rien de suffisamment marquant pour qu’on puisse la distinguer, à 19 ans, dans cette pépinière où les jeunes pousses en devenir pullulaient.

D’autant plus souvenez-vous, que 2012 c’était l’année où une morveuse de 14 ans, Lydia Ko, allait devenir la plus jeune joueuse de tous les temps à remporter un tournoi professionnel (le Bing Lee Samsung Women’s NSW Open), exploit qu’elle allait reproduire la même année en devenant la plus jeune joueuse à remporter un tournoi du LPGA Tour, l’Open du Canada (Open qu’elle allait remporter à nouveau en 2013 alors qu’elle était toujours amateur, mais ceci est une autre histoire dont nous aurons l’occasion de reparler).

2014, son année de rookie sur le Korean se déroula dans la même discrétion si ce n’est une 34th place obtenue au ranking annuel grâce à une présence régulière dans les classements (ce qui aurait dû attirer l’attention des chroniqueurs de l’époque).

Elle va vraiment faire parler d’elle en 2015, mais comme elle évoluait sur le KLPGA personne n’y prêta véritablement attention, perdue qu’elle était au sein de ce circuit qui au fil des ans, était en train devenir le pourvoyeur dominant d’un Golf féminin mondial entièrement tourné vers le LPGA Tour.

Et pourtant début juin 2015, au Lotte Cantata Open à Seogwipo, elle ne s’inclinera que de justesse face à sa compatriote Jung Min Lee. De cette défaite elle sortira grandie et enchaînera les succès, le Kia Motors Korea Women’s Open (en battant cette fois-ci Jung Min Lee), le KDB Daewoo Securities Classic,  le OK! Savings Bank Pak Se-ri Invitational et  terminera l’année avec le Hyundai China Ladies Open. Entre temps cette même année, elle avait fait une apparition sur le LPGA Tour au ANA Bank où après un premier tour en 62 elle terminait runner-up de Lexi Thompson.

Elle allait enchaîner 2016 au même rythme, sur le KLPGA, en avril le Samchully Together Open, suivi du Nexen-Saintnine Masters, en mai le Doosan Match Play Championship, puis en août le Jeju Samdasoo Masters et le Bogner-MBN Ladies Open et enfin en septembre le Hanwha Finance Classic. Sur le LPGA Tour, elle ne remportera aucun des tournois auxquels elle participera mais amassera suffisamment de gains pour obtenir pour 2017 un droit de jeu (Cat10) au titre de joueuse “non-member Top40”.

Cette Cat10 obtenue pour 2017, va entraîner de profonds changements dans sa vie, elle, qui n’a jamais vraiment quitté l’environnement coréen, qui maîtrise mal l’anglais, va faire ses valises et accompagnée de sa mère, aller s’installer à Orlando FL

Brian Mogg

Elle va alors sur recommandation de Si Ri Pak, prendre contact avec Brian Mogg, un ancien joueur du PGA Tour (1986-90), puis du Nationwide Tour (1991-93), qui fut un temps directeur de l’enseignement chez David Leadbetter avant de monter sa propre académie à Orlando au Waldorf Astoria et ouvrir 6 autres centres, dont un à Yongin en Corée. D’entrée ces deux là vont s’entendre et décider de s’attaquer à ce qui semble être le “talon d’Achille” de Park, le petit jeu. Mogg va être impressionné par la puissance de travaille de Park et lorsqu’elle prend une leçon, accepter de ne la revoir que lorsqu’elle estimera avoir suffisamment travaillé et assimilé le thème abordé (ce qui est à déconseiller car si vous avait mal interprété le sujet vous risquez de vous embarquer sur des chemins qu’il sera ensuite mentalement difficile d’effacer). Mais c’est sa façon de travailler, elle ne revient que pour prendre en charge un nouvel axe de progression.

Sung Hyun Park

Et 2017 va être une réussite: Elle va franchir tous les cuts des épreuves du LPGA Tour auxquelles elle participe, compiler 11 Top 10, décroché en juillet le U.S. Women’s Open Golf Championship, puis en août le Canadian Women’s Open et louper de peu le ANA Bank contre Jin Young Ko. Devenir N°1 mondiale en novembre (titre qu’elle abandonnera une semaine plus tard à la Chinoise Shanshan Feng), la quatrième Coréenne de l’histoire du Rolex en marchant dans les pas de Jiyai Shin, Inbee Park et So-Yeon Ryu.

Nancy Lopez

Ce phénomène que l’on surnomme Namdalla (~la différente), c’est aussi la première joueuse depuis Nancy Lopez en 1978 à avoir été promue la même année Rookie et Player of the year. C’est aussi la joueuse la plus rapide de tous les temps à avoir amassé 1 million (4 mois et 14 jours) et 2 million de $ de gains (7 mois et 13 jours).

2018 est en train de démontrer qu’elle n’a pas l’intention d’en rester là. Elle n’a donc pas fini de nous étonner, aussi nous aurons l’occasion d’en reparler…

 

1 thought on “Sung Hyun Park

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image