14.4 C
Toulouse
lundi 28 novembre 2022
spot_img

Dernières news

Le deuxième titre de Severiano BALLESTEROS à Augusta est venu après un dimanche de pure magie.

Le Cantabrique a terminé avec quatre coups d’avance sur Crenshaw et Kite après une journée au cours de laquelle il a joue parfaitement sur les neuf premiers drapeaux.

À cette époque Seve n’est pas un inconnu dans le monde du golf. Pour commencer parce que quelques années plus tôt Severiano avait déjà remporté le Claret Jug d’abord, et la Green Jacket ensuite. Et d’autre part parce que le joueur cantabrique avait accumulé en 1983 à seulement 26 ans plus de vingt victoires sur les principaux circuits du monde. C’est pourquoi cette année-là, l’Espagnol a commencé à faire partie des grands favoris pour le premier Major de l’année.

Un favoritisme qui s’est accru au fil des jours avec un jeu qui n’a guère laissé de répit à ses rivaux. Il s’est positionné dès le premier jour en tête de l’épreuve et a profité du dimanche pour faire le dernier effort en vue de la deuxième veste verte pour l’Espagne. Peu lui importait que dimanche il ait un coup de retard sur les Américains Raymond Floyd et Craig Stadler, vainqueur un an plus tôt.

Seve savait qu’en jouant son jeu il aurait gagné beaucoup de terrain. Et il n’a dû attendre que neuf trous pour le prouver. Le temps qu’il lui a fallu pour réaliser trois birdies et un eagle pour se démarquer définitivement de ses poursuivants. Les deux bogeys du 10e et du 12e n’ont pas eu d’importance. L’universel Cantabriquique a encore levé le poing pour donner une nouvelle joie à l’Espagne.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS