14.4 C
Toulouse
dimanche 2 octobre 2022
spot_img

Dernières news

22-24 juillet – Legends of the LPGA – Senior LPGA Championship

Presented by Old National Bank, Salina Country Club, Kansas

C’était la cinquième édition de ce premier Majeur de tous les temps destiné aux Seniors Dames (45 ans ou plus) dans lequel 78 joueuses étaient en lice.

L’Aussie Karrie Webb remporte l’édition 2022 (-14) avec 4 coups d’avance sur sa vieille rivale et légende du Golf Annika Sörenstam; Laura Diaz, la native de Scotia dans l’Etat de New York, complète le podium. Becky Morgan, Michele Redman, Juli Inskter et Lisa DePaulo complètent le podium.

A propos de Karrie

La native de Ayr dans le Queensland, 47 ans, plus grande joueuse de golf Australienne de tous les temps, qui compte désormais 57 victoires professionnelles, dont 41 sur le LPGA Tour, incluant 7 Majeurs, avait repris ses clubs à l’occasion du Gainbridge LPGA at Boca Rio qui se déroulait fin janvier dernier, une chose qu’elle n’avait pas faite depuis novembre 2020.

A Boca Rio elle confiait (Inspiré et interprété du papier de Dane Heverin de Golf Australia.):

« Ce n’est pas forcément un retour, simplement quand vous en êtes absente pendant longtemps, il y a beaucoup de choses qui vous manquent« , avait-t-elle déclaré.

Avant de préciser: « J’ai fait passé le golf avant les événements de la vie pendant 25 ans, désormais j’ai inversé! Mais cette semaine c’était parfait, la compétition a lieu là où je vis depuis 23 ans et ça ne change rien à mes habitudes, je peux rester à la maison et jouer« .

Et de poursuivre: « Car ce n’est pas les clubs à trimbaler avec une lourde valise qui me manquent, mais l’ambiance et les longues discussions avec les actrices du circuit« .

Avant de conclure: « Maintenant que je suis et communique avec les filles à distance, je comprends mieux ce qu’ont pu ressentir mes parents, c’est stressant de surveiller le live scoring quand vous vous souciez des résultats« .

Karrie qui même si elle joue au golf régulièrement n’a plus un réel entraînement adapté au haut niveau, mais plutôt de courtes séances d’échauffement avant d’aller jouer un petit tour et rentrer au club-house ou à la maison, qui de plus avait été éloignée de tout entraînement durant deux bonnes semaines à cause du COVID, ne s’en était pas mal sortie dans ce tournoi qui venait de s’achever, elle avait franchi le cut et termine ex-æquo à la 52ème place, une position que beaucoup de joueuses auraient aimé atteindre ce soir là.

Karrie Webb remportait le LPGA Women’s Australian Open au Victoria Golf club de Melbourne le 16 février 2014. AFP PHOTO/JOE CASTRO

A propos du Legends of the LPGA

Si ce circuit fondé sur le modèle du « PGA Tour Champions » des messieurs, avec pour but d’offrir aux joueuses professionnelles de 45 ans et plus la possibilité de poursuivre leur carrière, a été fondé en 2000, le début des travaux datait de 1996 et c’est Jane Blalock qui en était l’instigatrice.

Elle fut rejointe par 24 anciennes Professionnelles du LPGA Tour et le « Senior Golf Tour » inauguré au début du siècle, garda son nom d’origine jusqu’en 2005 puis devint le « Legends of the LPGA ».

A propos de Jane Blalock

Getty Images

Née à Portsmouth dans le New Hampshire en 1945, elle évoluera au sein des Tars du Rollins College de Winter Park en Floride de 1963 à 1967. Passée Pro en 1969, elle compte à ce jour 34 victoires professionnelles et détient un record qui ne sera probablement jamais égalé, celui d’avoir franchi 299 cuts de manière consécutive. Pour vous donner une idée de l’exploit, sachez que son suiveur immédiat est Tiger Woods qui en enchaîna 142 entre 1998 et 2005.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS