8.2 C
Paris
lundi 26 juillet 2021
spot_img

Dernières news

Un peu d’histoire – L’US Open et les Français

Une semaine allégée chez les féminines et je n’ai pu résister à l’envie d’aller flâner dans les couloirs du Golf professionnel masculin, sans toutefois marcher sur les plates bandes des Chroniqueurs patentés.

Le sujet était alors tout trouvé: Rendre hommage aux Français qui avaient arpenté les fairways de ce prestigieux Tournoi qui vit le jour en 1895.

Louis Tellier

(2 novembre 1886 – 3 novembre 1921)

Les instances du golf l’avaient oublié pendant près de 80 ans, mais grâce à Philippe Palli qui en dressa un portrait détaillé dans les colonnes de apgf.fr du 21 Novembre 2007, la mémoire revint.

C’était un natif de Versailles, Cadet (caddie) au Golf de Paris La Boulie qui avec Arnaud Massy avait participé à une rencontre France/Etats-Unis organisée à Paris et remportée 6-0 par les Français. Piqués au vif, les Américains avaient invité nos Français à une revanche qui devait avoir lieu à l’occasion de l’US Open 1913.

Arnaud Massy lié par contrat avec le Golf de Deauville, pour les mois d’été, ne put se libérer et seul Louis Tellier embarqua avec sa femme Anglaise Ella à bord du Majestic, un navire de la compagnie transatlantique White Star Line, pour New York qu’ils atteindront le 28 août 1913. Après un bref retour en France, le couple repartira pour les Etats-Unis où il s’installera en 1914, Louis exercera les fonctions de Head Pro aux Golfs de Canoe Brook de Summit (New Jersey), Country de Brookline (Massachusetts) et Brae Burn de West Newton (Massachusetts). Avant sa disparition tragique en 1921, Louis Tellier aura participé à 7 US Open (1913, 1914, 1915, 1916, 1919, 1920 et 1921).

Jean Van De Velde

Pour vous situer le niveau de popularité du personnage au début de ce siècle je vous conterai cette histoire amusante: Lors d’une réunion sportive dans le sud-ouest je m’étais saisi d’un micro pour expliquer aux jeunes présents qui était Jean Garaïalde, cet ancien Champion qui venait d’arriver, ils s’étaient alors tous précipités pour lui serrer la main, provoquant chez lui beaucoup d’émotions. Quelques mois plus tard, au Golf National, lors de l’Open de France, au practice, je tentais de réé-terrer le même mouvement, lorsque qu’un certain Valentin, apercevant Jean Van De Velde qui arrivait s’entraîner donna l’alerte d’un  » Hey! ya Van De Velde! » provoquant un détournement de l’essaim vers lui. Et Jean Garaïalde eut cette remarque pleine de sagesse: « Tu vois, ils ont oublié, place à la jeunesse! ».

Jean Van De Velde, natif de Mont-de-Marsan en 1966, professionnel depuis 1987, était sur l’European Tour depuis 1989 et avait remporté le Roma Masters en 1993. En 1999, à Carnoustie, il était, avec 3 coups d’avance au départ du dernier trou, sur le point de remporter « The Open Championship ». Il le perdit dans un conflit avec la Barry Burn (cette petite rivière qui serpente sur le golf) qui le rendit populaire auprès des Américains friands de ce genre de rebondissement.

Il jouera au début du millénaire sur le PGA Tour et participera à l’US Open en 2000 et 2002.

Thomas Levet

Photo credit: PAUL BARKER/AFP via Getty Images

Né à Paris en 1968, il était passé Pro à l’âge de 20 ans et avait fait ses débuts sur le circuit français de la PGA. En 2002, il s’inclinera face à Ernie Els au quatrième trou de playoff de « The Open » à Muirfield. Évoluant sur le PGA Tour, il reviendra en 2004 pour remporter le Scottish Open au Loch Lomond Golf Club. Les Écossais on encore en mémoire l’image de ce Français qui le 11 juillet dirigea le chant « Flower of Scotland » repris en cœur par le public. Installé aux Etats Unis avec sa famille il participera aux éditions de l’US Open de 2002, 2004, 2005, 2008, 2009 et 2011. 2011, année où il remporta l’Open de France talonné par le Danois Thorbjorn Olesen et l’Anglais Mark Foster.

Pierre-Henri Soero

Photo by Sporting News via Getty Images

Né en 1983, il nous venait de Nouméa dans cette Nouvelle-Calédonie qui continue à produire tant de joueurs et joueuses de haut niveau. Il était en troisième année à l’Université de Hawaii—Mānoa lorsqu’il se qualifia pour US Open 2005 qui se déroula sur le N°2 du Pinehurst Resort.

Christian Cévaër

Encore un natif de Nouméa (1970) qui fit une bonne partie de sa formation scolaire et universitaire en Californie, d’abord à la Stevenson School de Pebble Beach, puis à Stanford University. Passé Pro en 1993, il participa à l’US Open en 2007.

Jean-François Lucquin

Jef Lucquin lors de sa victoire à l’Omega European Masters en 2008 face à Rory McIlroy.

Ce natif de Valence dans la Drôme en 1978, passa Pro en 1997 et mit fin à sa carrière relativement tôt pour se consacrer au coaching, entre temps il avait battu Rory McIlroy à l’Omega European Masters en 2008 et participé aux US Open de 2009 et 2010.

Raphaël Jacquelin

Né à Lyon en 1974, il passa Pro en 1995, titulaire de 7 victoires professionnelles, il participa à l’US Open en 2009 et 2012.

Grégory Havret

Né à La Rochelle en 1976, il sera Champion de France Amateur trois années de suite (1997, 1998 et 1999).

Passé Pro en 1999, comme Levet en 2004, il remportera le Scottish Open en 2007 (en venant à bout de Phil Mickelson en playoff). Il participa à deux US Open, 2010 et 2011 (2010 où il termina second à 1 coup de Graeme McDowell).

Grégory Bourdy

Issue d’une grande famille connue et reconnue dans le Golf, Grégory est né à Bordeaux en 1982, professionnel depuis 2003, il compte 3 participations (2012, 2016 et 2017) à l’US Open.

Victor Dubuisson

Né à Cannes en 1990, Stéphane Damiano fera grandir son golf jusqu’à l’âge de 13 ans; passé par le Pôle France, il sera N°1 mondial amateur en 2009. Pro depuis 2010, il compte deux participation (2014 et 2015) à l’US Open.

Alexander Levy

Né en 1990 à Orange en Californie de parents français, il développera ses compétences golfiques aux Golfs de Frégate et Valescure avant de rejoindre l’équipe de D’Ormesson. Passé Pro en 2011, il a participé aux éditions 2015, 2017 et 2018 de l’US Open.

Romain Wattel

Né à Montpellier en 1991, il grandira au Golf de Bussy Saint-Georges en région parisienne. Champion du Monde Amateur avec l’Equipe de France en 2010, il passera Pro en fin d’année après avoir obtenu une catégorie 11b aux cartes européennes pour la saison 2011. Romain a participé à l’US Open 2016.

Gary Stal

Né en 1992 à Décines à l’est de Lyon, il est Pro depuis 2012 et a participé à l’US Open 2016.

Joël Stalter

Né en 1992 à Thionville, diplômé de la Haas School of Business de CAL (Berkeley) où il a joué au sein des Golden Bears de 2010 à 2014, il passa Pro à la fin 2014. Il était au départ de l’US Open 2017.

Matthieu Pavon

Né en 1992 à Toulouse, il est Pro depuis 2013 et a participé à « The Open » en 2017 et l’US Open en 2018 et 2019.

Clément Sordet

Né en 1992 en Auvergne-Rhône-Alpes, il temporta la Ganay en 2009, rejoindra les Red Raiders de Texas Tech en 2011. Passé Pro fin 2015, il participa à l’US Open en 2019.

Romain Langasque

Né à Grasse en 1995, Romain remportera « The Amateur Championship » au Carnoustie Golf Links en 2015. Un titre qui lui ouvrira les portes de « The Masters » 2016 où il terminera T39. Passé Pro fin 2016, il a participé à l’US Open 2020.

Michael Lorenzo-Vera

Né à Bayonne en 1985, Michael débuta sa carrière Pro en 2005, termina premier du Challenge Tour en 2007. Il a participé à l’US Open 2020.

Paul Barjon

Encore un natif de Nouvelle Calédonie où il vit le jour en 1992. Après des études secondaires à Antibes, il a passé 4 années chez les Horned Frogs de Texas Christian University (2012-2016). Passé Pro, il a évolué sur le Mackenzie Tour, puis sur le Korn Ferry Tour. Après 2020, c’est sa deuxième participation à l’US Open.

Victor Perez

Né en 1992 à Séméac en banlieue de Tarbes, Victor a étudié à New Mexico (U of) (2011-2015) avant de s’installer à Dundee en Ecosse. En 2020, il terminait T46 du Masters. C’est après 2020 sa seconde participation à l’US Open.

Et voila! nous en sommes à 43 apparitions cumulées à l’US Open.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS