8.2 C
Paris
jeudi 16 septembre 2021
spot_img

Dernières news

Torrey Pines et l’U.S. Open – Peut être l’aviez-vous oublié?

Résumé, extrait et interprété de la nouvelle de Mickael Trostel de l’USGA qui avait été initialement publiée dans « USGA Golf Journal ».

En avril 2008, Tiger Woods avait subi une chirurgie arthroscopique du genou qui l’avait ensuite tenu éloigné des parcours pendant 2 mois. Au cours de sa rééducation il avait dû faire face à une double fracture de stress du tibia. Fractures qu’il n’avait révélées au public que quelques jours avant l’ouverture de l’U.S. Open 2008 sur le parcours sud du Torrey Pines Golf Club de La Jolla en banlieue nord de San Diego en Californie.

C’est vous dire combien il avait souffert pendant ce tournoi, malgré tout, après les 72 trous conventionnels et les 18 trous de playoff, il avait eu raison de Rocco Mediate dès le premier trou de mort subite. Un exploit qui avait fait dire à Kenny Perry: « He beat everybody on one leg! » (« Il a battu tout le monde sur une jambe! »).

C’était sa dernière victoire dans un Majeur avant celle du Masters en 2019.

A l’occasion du retour de l’U.S. Open à Torrey Pines, prévu du 17 au 20 juin prochain, l’USGA a eu l’idée de vous remémorer 9 choses que vous auriez pu oublier à propos de cet U.S. Open 2008.

1 – 7 au dessus sur les départs des tours conventionnels

Tiger avait débuté chaque tour par une contre-performance: Double au #1 au départ des tour 1,3 et 4; Bogey au #10 lors du tour 2.

2 – Une toute première fois…

C’était le premier U.S. Open pour Dustin Jonhson, Rickie Fowler et notre voisin Martin Kymer.

Martin Kymer natif de Düsseldorf, Getty Images

3 – A 2 doigts d’un cut raté…

Lors du deuxième tour, Tiger Woods produisait un 30 sur le retour après avoir aligné 4 bogeys à l’aller (le retour du parcours) qui semblaient l’expédier en dehors du cut.

4 – Un Aussie en tête au soir du second tour…

Stuart Appleby virait en tête au soir du cut, l’Australien avait enquillé un long putt pour birdie au #18, prenant ainsi une longueur d’avance sur le Suédois Robert Karlsson, Rocco Mediate et Tiger Woods.

5 – Encore un rebond de ouf!

Le samedi après-midi, la cause semblait entendue, à la sortie du #12, Tiger Woods était à 5 longueurs de la tête. Il allait alors produire, 1 eagle au #13 en rentrant un putt de 20 m, 1 birdie au #17 et enfin 1 nouvel eagle au #18 pour se retrouver seul aux commandes.

6 – L’ex Sun Devil d’ASU se prend un quadruple…

Lors du troisième tour, Phil Mickelson, le natif de San Diego, se prendra un quadruple au #13 devant ses fans venus en nombre.

7 – Westwood rate le bus du playoff…

Lee Westwood, le natif du Nottinghamshire, aurait pu pour le moins se joindre à Tiger Woods et Rocco Mediate pour le playoff, il virait en tête au sortir de l’aller lors du dernier tour conventionnel, mais 3 bogeys sur le retour allaient le laisser seul troisième.

Getty Images

8 – C’est le plus récent playoff de l’U.S. Open.

Il y en a eu 33! Mais aucun depuis 2008, une année qui sonnait aussi la fin du playoff sur 18 trous, car bien qu’on ait jamais eu à y faire appel, le règlement prévoit depuis 2009 un playoff en mort subite.

9 – C’était le premier U.S. Open de papa Tiger.

Sa fille Sam Alexis était née à l’été 2007.

Sam, Charlie et Tiger, Getty Images

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS