ven. Oct 18th, 2019

Benjamin Hebert

Petite enfance Hébert est né à Brive en France. Ses parents sont Jean-Luc un ancien pentathlète et Françoise une ancienne nageuse.Tous deux exerçant à présent le métier d’enseignant. Il a aussi une soeur Audrey. Hébert a passé une partie de son enfance à Tahiti entre 14 et 18 ans avant d’obtenir son diplôme d’études secondaires en 2005.  

Carrière amateur Hébert a connu une carrière d’amateur réussie. Il a passé trois ans au sein de l’équipe de France.Le fait saillant étant de représenter son pays au trophée Eisenhower 2008. Il a remporté plusieurs tournois individuels le plus notable étant l’ European Amateur en 2007 qui lui a valu d’entrer dans le championnat Open de l’année suivante. Il a également représenté l’Europe au St Andrews Trophy . [3]

Carrière professionnelle

Hébert est devenu professionnel en 2009. Il a connu un succès immédiat sur le Challenge Tour enregistrant une troisième place à l’ Open du Piémont après avoir reçu une invitation spéciale. Il a enregistré sa première victoire professionnelle sur le troisième niveau du Alps Tour plus tard dans l’été, avant de recevoir une carte pour le European Tour dans une école de qualification à la fin de l’année. Cependant, il a eu du mal à s’installer à ce niveau, faisant douze coupes sans enregistrer un seul top vingt, et il n’a pas conservé sa carte. En juillet 2011, Hébert remportait son premier tournoi du Challenge Tour au Credit Suisse Challenge . Il a ensuite remporté une deuxième victoire une semaine plus tard au English Challenge . Il a remporté son troisième tournoi de l’année, le Rolex Trophy , en août, afin de se qualifier pour le Tour européen. Sur le circuit européen en 2012, Hébert a terminé dans le top 10 une fois, T-6 à l’ Open de Lyoness et a terminé 195e sur Race to Dubai, en perdant sa carte de circuit. Il est retourné au Challenge Tour en 2013 et 2014. En 2014, il a remporté son quatrième événement du Challenge Tour en août au Norwegian Challenge [ qu’il a ensuite suivi avec sa deuxième victoire de la saison 2014 en septembre à l’ Open Blue. Vert Côtes d’Armor Bretagne . [6] Lors de la dernière épreuve de la saison 2014 à la Grande Finale de Dubai Festival City Challenge Tour , il a remporté sa troisième victoire de la saison dans le Challenge Tour et sa sixième victoire en carrière sur le circuit. Ce faisant, Hébert a terminé deuxième du classement du Challenge Tour derrière Andrew Johnston , ce qui lui a valu le titre de Tour européen pour 2015 et est devenu le premier joueur à remporter trois victoires du Challenge Tour en deux saisons distinctes. Depuis 2015, Hébert a joué sur le circuit européen . Il était finaliste au Knockout belge de 2018, où il avait été battu en finale par Adrián Otaegui . [8] Il a perdu en séries éliminatoires pour le Open de Chine de 2019 contre Mikko Korhonen . Il a également FINI SECOND au Scottish Open 2019 d’ Aberdeen Standard Investments contre Bernd Wiesberge.
Benjamin Hébert pensait bien la tenir enfin cette première victoire sur l’European Tour qui le fuit toujours à 32 ans ! Déjà vainqueur à six reprises sur le Challenge Tour (un record) et une fois sur l’Alps Tour en 2009, il s’incline finalement pour la deuxième fois en playoff cette saison, moins de trois mois après sa défaite face au Finlandais Mikko Korhonen au Volvo China Open. Virevoltant dimanche avec une carte de 62 pour arracher le playoff à un Bernd Wiesberger soudain hésitant en dernière partie pour finir son quatrième tour, le solide gaillard de Brive s’est à son tour fissuré en barrage. Deux putts de moins de deux mètres manqués à droite pour prolonger le playoff et une nouvelle erreur d’un mètre au 75e trou (à gauche cette fois !) ont finalement offert le titre à Wiesberger. «J’avais des supers sensations ce matin à l’échauffement, expliquait le vainqueur. Mais je n’ai pas tapé la balle comme je l’aurai voulu aujourd’hui. Benjamin a très bien joué et il aurait pu tout aussi bien me battre lors des deux premiers trous de playoff.»
Benjamin Hébert pensait bien la tenir enfin cette première victoire sur l’European Tour qui le fuit toujours à 32 ans ! Déjà vainqueur à six reprises sur le Challenge Tour (un record) et une fois sur l’Alps Tour en 2009, il s’incline finalement pour la deuxième fois en playoff cette saison, moins de trois mois après sa défaite face au Finlandais Mikko Korhonen au Volvo China Open. Virevoltant dimanche avec une carte de 62 pour arracher le playoff à un Bernd Wiesberger soudain hésitant en dernière partie pour finir son quatrième tour, le solide gaillard de Brive s’est à son tour fissuré en barrage. Deux putts de moins de deux mètres manqués à droite pour prolonger le playoff et une nouvelle erreur d’un mètre au 75e trou (à gauche cette fois !) ont finalement offert le titre à Wiesberger. «J’avais des supers sensations ce matin à l’échauffement, expliquait le vainqueur. Mais je n’ai pas tapé la balle comme je l’aurai voulu aujourd’hui. Benjamin a très bien joué et il aurait pu tout aussi bien me battre lors des deux premiers trous de playoff.»
Benjamin Hébert pensait bien la tenir enfin cette première victoire sur l’European Tour qui le fuit toujours à 32 ans ! Déjà vainqueur à six reprises sur le Challenge Tour (un record) et une fois sur l’Alps Tour en 2009, il s’incline finalement pour la deuxième fois en playoff cette saison, moins de trois mois après sa défaite face au Finlandais Mikko Korhonen au Volvo China Open. Virevoltant dimanche avec une carte de 62 pour arracher le playoff à un Bernd Wiesberger soudain hésitant en dernière partie pour finir son quatrième tour, le solide gaillard de Brive s’est à son tour fissuré en barrage. Deux putts de moins de deux mètres manqués à droite pour prolonger le playoff et une nouvelle erreur d’un mètre au 75e trou (à gauche cette fois !) ont finalement offert le titre à Wiesberger. «J’avais des supers sensations ce matin à l’échauffement, expliquait le vainqueur. Mais je n’ai pas tapé la balle comme je l’aurai voulu aujourd’hui. Benjamin a très bien joué et il aurait pu tout aussi bien me battre lors des deux premiers trous de playoff.»

Benjamin Hébert pensait bien la tenir enfin cette première victoire sur l’European Tour qui le fuit toujours à 32 ans ! Déjà vainqueur à six reprises sur le Challenge Tour (un record) et une fois sur l’Alps Tour en 2009, il s’incline finalement pour la deuxième fois en playoff cette saison, moins de trois mois après sa défaite face au Finlandais Mikko Korhonen au Volvo China Open. Virevoltant dimanche avec une carte de 62 pour arracher le playoff à un Bernd Wiesberger soudain hésitant en dernière partie pour finir son quatrième tour, le solide gaillard de Brive s’est à son tour fissuré en barrage. Deux putts de moins de deux mètres manqués à droite pour prolonger le playoff et une nouvelle erreur d’un mètre au 75e trou (à gauche cette fois !) ont finalement offert le titre à Wiesberger. «J’avais des supers sensations ce matin à l’échauffement, expliquait le vainqueur. Mais je n’ai pas tapé la balle comme je l’aurai voulu aujourd’hui. Benjamin a très bien joué et il aurait pu tout aussi bien me battre lors des deux premiers trous de playoff.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image