8.2 C
Paris
vendredi 17 septembre 2021
spot_img

Dernières news

19-22 août – Majeur – AIG Women’s Open (Women’s British Open)

Carnoustie Golf Links, Carnoustie, Scotland

AIG est devenu le sponsor titre en 2019.

Dotation de 4.500.000 $, tenante du titre Sophia Popov.

Leaderboard >>>

22 août: Après le LPGA Championship en 2009, l’Evian Championship en 2017, Anna Nordqvist remporte son troisième Majeur! Et pourtant, dans une journée laiteuse sous un léger vent d’est, on a bien cru que Nanna Koerstz Madsen ou Madelene Sagström allaient lui faire la peau. Mais le #18 a tranché, renvoyant la Danoise d’un double en T5 et Madelene, d’un bogey, partager la seconde place avec Georgia Hall et Lizette Salas.

Seule rescapée française Perrine Delacour accroche une T34.

Photo David Cannon / Getty Images via AFP

Et avant de nous quitter notez bien le nom de Louise Duncan* dans un coin car une fée du golf me souffle à l’oreille que la joueuse amateur de West Kilbride, qui termine dans le TOP 10, ne tardera pas à refaire parler d’elle.

Louise Duncan.

21 août, tour 3: Anna Nordqvist (qui débarque de la 23e) et Nanna Koerstz Madsen s’emparent du pouvoir(-9) avec 1 coup d’avance sur Lizette Salas. Revoilà Louise Duncan (a) qui gomme son coup de moins bien d’hier et partage la T4 (-7) avec l’ex-frog de TCU Sanna Nuutinen, Madelene Sagström et Lexi Thompson. Perrine Delacour voyage de conserve en T40 avec Stacy Lewis, Lydia Ko et 3 Américaines. Quant à Georgia Hall et Mina Harigae, nos leaders d’hier, elles ont filé en T8 et T27 respectivement.

Sweden’s Anna Nordqvist and Nanna Koerstz Madsen from Denmark

20 août, tour 2: Hécatombe à Carnoustie! 76 concurrentes gisent sur le pré (Lee-Anne Pace et Jasmine Suwannapura étaient forfait ce matin). Parmi elles, les Françaises Céline Herbin (+2), Céline Boutier et Agathe Sauzon (+3) et Lucie Malchirand; mais aussi, la tenante du titre Sophia Popov, Rose Zhang (a), Mel Reid, Azahara Muñoz, Nuria Iturrioz, Luna Sobrón et Catriona Matthew.

Les rescapées, dont notre dernière représentante Perrine Delacour, sont emmenées par la native de Monterey Mina Harigae et celle de Bournemouth Georgia Hall.

19 août, tour 1: Sei Young Kim, Nelly Korda et Madelene Sagström ouvrent la marche (-5); Louise Duncan*, Georgia Hall, Andrea Lee et Yuka Saso accrochées à leurs sacs (-4). Chez les Françaises, Céline Boutier et Céline Herbin pointent en T41 (Par) en compagnie de 21 concurrentes dont la tenante du titre; Perrine Delacour et Agathe Sauzon en T64 (+1); Lucie Malchirand en 143ème position (+7).

Madelene Sagström

*Louise Duncan: Écossaise de 21 ans, étudiante à l’Université de Stirling, licenciée au West Kilbride Golf Club (à l’embouchure de la Clyde, 60 km à l’ouest de Glasgow) est la récente vainqueur du 118th Women’s Amateur British Open en juin dernier à Kilmarnock.

Louise Duncan.

Le champ des joueuses

Par ordre alphabétique >>>

On y retrouve 5 Françaises, Céline Boutier, Perrine Delacour, Céline Herbin, Lucie Malchirand et Agathe Sauzon.

Agathe qui est issue des dernières qualifications de ce lundi 16 qui mettaient en jeu 15 places et auxquelles participaient également Camille Chevalier et Emma Grechi. Camille se classait T21, Agathe et Emma T12 comme 7 autres joueuses. En playoff pour l’attribution des 4 dernières cartes, Agathe décrochait son billet mais pas Emma.

A propos du parcours

Carnoustie – Championship Course

D’après les archives, un terrain de golf sommaire aurait été aménagé à Carnoustie en 1834, avec la formation du Club cinq ans plus tard, ce qui en fait le 10e plus ancien Club du monde.

En 1867, on confiera à Old Tom Morris le soin de créer un parcours de 18 trous qui allait être la base du Championship Course que nous connaissons aujourd’hui.

James Braid, le natif de Earlsferry près de St. Andrews (vainqueur du British Open en 1901, 1905, 1906, 1908 et 1910 et de l’Open de France en 1910, devenu architecte en 1912) sera amené à moderniser le parcours en 1926, ce qui lui a permis d’accueillir son premier Open Championship en 1931.

« Le problème avec Carnoustie Golf Links, c’est qu’il n’y a pas un trou orienté dans la même direction. Ils pointent tous des directions différentes. Donc le vent parfois vous aide, parfois ne vous aide pas. Parfois vous l’avez de gauche ou parfois de droite. Le vent affecte donc chaque trou dans une direction différente et ne cesse de vous jouer des tours ». C’est ainsi que l’on peut interpréter les explications du Surintendant de Carnoustie, Craig Boath.

Le trou par trou >>>

C’est la seconde visite des femmes sur ce parcours qui compte déjà 8 passages du British Open des Messieurs, dont la 128th édition en 1999, qui allait nous révéler Jean Van de Velde, dans une aventure que nous pourrions commenter en reprenant les paroles (interprétées) de Frank Christian, le photographe d’Augusta National, à propos de la défaillance de Billy Joe Patton en 1954 au Masters: « Gagner, l’aurait placé en haut et on l’aurait ensuite oublié, en perdant de cette manière, il construisit sa propre page d’immortalité ».

A propos du Women’s British Open

Détails >>>

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS