8.2 C
Paris
samedi 23 octobre 2021
spot_img

Dernières news

17-19 sept – Symetra – Guardian Championship

Capitol Hill Golf Club, Prattville, Alabama

Quatrième édition de ce tournoi disputé sur 54 trous, doté de 175.000 $ dont la tenante du titre depuis 2019 est la Panaméenne Laura Restrepo.

120 joueuses dont nos deux Françaises Julie Aimé et Emma Broze.

Leaderboard >>>

19 septembre: La victoire pour Janie Jackson, Gigi Stoll T8, Julie Aimé gagne 32 places et termine T18. Emma Broze gagne 21 cases en T89 (+6), sans toutefois participer à la distribution des prix dont la limite a été fixée à 1 au-dessus. On retiendra aussi les entrées de Maude-Aimee LeBlanc et Sarah White dans le TOP 10.

18 septembre: En raison de mauvaises conditions météo le second tour a été suspendu en milieu d’après-midi. En conséquence, le tournoi est ramené à 36 trous, les 55 joueuses ayant à terminer le deuxième tour joueront demain dimanche. Avec 6 coups d’avance sur Allison Amrey, la joueuse la mieux placée encore sur le parcours, à qui il reste 10 trous à jouer, on voit mal comment la victoire pourrait échapper à Janie Jackson.

Janie Jackson.

17 septembre: Deux Américaines partagent la tête, Janie Jackson (une rookie 2016 passée de 2012 à 2016 par les Crimson Tide d’Alabama) et Shasta Averyhardt, une ancienne Tiger de Jackson State (2004-2008) qui fut la 4ème Afro-Américaine de tous les temps à décrocher un statut sur le LPGA Tour. Elles sont talonnées par 3 autres Américaines, Stoll, Wagner et Doherty; Gigi Stoll qui aurait pu être bien mieux placée, sans son retour un peu chaotique orné d »un double au #17. Côté Françaises, Julie pointe en T50 à 6 longueurs des leaders, Emma qui a passé une sale journée en T110 à 12.

A propos de Gigi Stoll

Stoll, originaire de l’Oregon est une Rookie 2019 qui vit sa troisième année sur le Symetra après 3 années universitaires passées chez les Wildcats d’Arizona*. Assez bien dotée en terme de long jeu, elle travaille d’arrache-pied avec l’ancienne membre du LPGA Tour Barbara Moxness (Moxie Golf Academy) pour améliorer sa régularité autour et sur le green afin de s’ouvrir l’accès au LPGA Tour.

*A propos de l’Université d’Arizona

Fondée en 1885, elle peut se targuer d’être la première Université du territoire d’Arizona puisque ASU qui vit le jour la même année n’était alors qu’Ecole Normale. Les travaux de construction débutèrent en 1887, les premiers cours furent administrés en 1891 et les premiers diplômes remis à 2 femmes et 1 homme en 1895.

Aujourd’hui l’Université publique qui se veut leader en arts et sciences est dotée de 2 Facs de médecine, une à Phoenix et l’autre à Tucson. Elle est aussi très impliquée dans la recherche spatiale et collabore avec la NASA depuis le début des missions planétaires. Site Web >>>

La mascotte de ses sportifs était depuis 1915 un Lynx du nom de Rufus, il fut remplacé en 1986 par une chatte sauvage nommée Wilma, que l’on maria ensuite à Wilmur. Ces Wildcats ont maintenant troqué leurs tenues traditionnelles du Far-West pour des vêtements de sport. Site Web >>>

Lilas Pinthier, la native de Suresnes membre du Paris Country Club, a entamé sa première année à la rentrée 2021-2022.

Lilas Pinthier.

Parmi les golfeuses Françaises passées par l’Université d’Arizona on notera Clémence Abrahamian (dans un programme d’échange avec l’INSA Toulouse), Isabelle Boineau, Christelle Cuzon, Manon Gidali et la regrettée Cassandra Kirkland.

Sans oublier, venues d’ailleurs, Natalie Gulbis, Lorena Ochoa, Annika Sörenstam, Andrea Vilarasau…

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS