14.4 C
Toulouse
jeudi 26 mai 2022
spot_img

Dernières news

08 février 1587 – Ce jour là, disparaissait Mary Stuart.

Mary, reine d’Écosse, rivale de la reine Elizabeth 1er d’Angleterre, a été décapitée ce jour-là en 1587 au château de Fotheringhay.

Mary avait autrefois revendiqué le trône d’Elizabeth comme le sien et était considérée comme la souveraine légitime de l’Angleterre par de nombreux catholiques anglais. Percevant Mary comme une menace, Elizabeth la fit emprisonner au Lochleven Castle en 1567, puis confiner dans divers châteaux et manoirs de l’intérieur de l’Angleterre. Après dix-huit ans et demi de captivité, en 1586 Mary était reconnue coupable d’avoir comploté pour assassiner Elizabeth et était décapitée l’année suivante au château de Fotheringhay.

Copy of Mary’s effigy, National Museum of Scotland. The original, by Cornelius Cure, is in Westminster Abbey.

Souvenir

Personnage historique, controversé et parfois romancé, son souvenir a résisté à l’usure des siècles. Au terme de ces quelques lignes je vous invite à un instant de silence en souvenir de celle qui fut aussi Reine de France et actrice du jeu de golf au féminin.

Quelques mots de plus sur Mary:

Petite fille de James IV, elle était née le 8 décembre 1542 de l’union de James V d’Ecosse et de Marie de Guise (branche de Guise de la Maison de Lorraine). Elle sera Reine d’Ecosse à l’âge de 6 jours suite au décès de son père. Cependant elle vivra son enfance en France, le Royaume d’Ecosse étant dirigé par des régents, James Hamilton Comte d’Arran d’abord, puis à partir de 1554, sa propre mère, Marie de Guise.

On la mariera très tôt au Roi de France, François II, une union qui ne durera que quelques mois, du 10 juillet 1559 au 5 décembre 1560, car le Roi succombera aux complications liées aux suites d’un abcès temporal.

En 1561, Marie rentrera en Ecosse et c’est un Anglais Henry Stuart, Lord Darnley, de sang royal qui deviendra son 2nd mari. Elle aura à faire face à une période difficile avec une situation politique dangereuse et complexe, car l’Écosse était déchirée entre les factions catholiques et protestantes et en tant que fervente catholique, elle était considérée avec suspicion par bon nombre de ses sujets ainsi que par la reine d’Angleterre Elizabeth 1er.

Mary était rentrée de France avec le goût des jeux de Mail et de Golf, faisant d’elle la première femme connue à s’adonner à ces pratiques.

Il est dit qu’elle joua au golf à Musselburgh, qui se trouvait à quelques kilomètres de sa demeure de Seton, en 1567, quelques jours seulement après le meurtre de son mari, Lord Darnley. Cette affirmation découle d’une accusation que le Comte de Moray porta devant les Commissaires de Westminster en 1568 et qui tendait à prouver qu’elle était complice de cet assassinat. Il est possible que ceci ne soit qu’un mythe ou comme le précise Roger McStravick dans son ouvrage « A History of Golf » parut en 2017, qu’elle ait été victime de ce fléau auquel nous avons à faire face aujourd’hui, les « Fake News ».

Mary Queen of Scots playing golf in front of a crowd. National Library of Scotland

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS