14.4 C
Toulouse
dimanche 2 octobre 2022
spot_img

Dernières news

08-14 août – USGA – U.S. WOMEN’S AMATEUR

Chambers Bay, University Place, Washington

122ème édition sans Française, mais aussi avec une seule représentante du vieux continent, l’Irlandaise Annabel Wilson venue presqu’en voisine, puisqu’elle va attaquer sa quatrième année chez les Bruins d’UCLA.

Annabel

Leaderboard >>>

14 août: La Japonaise Saki Baba serre la main de la Canadienne Monet Chun au 27ème et file avec le Trophée.

1/4: Annabel Wilson sort Catherine Rao et rencontrera Monet Chun (une native de Richmond Hills dans l’Ontario qui va attaquer sa troisième année chez les Wolverines de University of Michigan).

1/8: Annabel Wilson avance en 1/4 et croisera le fer avec la Californienne Catherin Rao (une native de Camarillo qui intégrera, non pas CSU, mais Princeton University dans quelques jours).

1/16: Annabel Wilson avance en 1/8 où elle sera opposée à Katie Li (une native de Basking Ridge dans le New Jersey qui est engagée verbalement avec Duke University).

1/32: Annabel Wilson avance en 1/16, alors que Latana Stone se fait sortir par Julia Misemer d’Overland Park au Kansas, la 64e qui avait dû attendre ce matin pour obtenir sa qualification (un stress supplémentaire qui lui a donné des ailes). Julia (qui devrait rejoindre les Wildcats d’Arizona dans quelques jours) retrouvera Annabel en 1/16e demain.

09 août: Latana Stone de Reverview en Floride est déclarée vainqueur de la qualification au départage, elle sera opposée en matchplay à la 64e qui sera déterminée demain matin à l’issue de playoffs qui n’ont pu être achevés avant la nuit. Des 1/32e où Annabel Wilson 33e rencontrera la Néo-Zélandaise Fiona Xu.

08 août: Au soir du premier tour des qualifications, la native de Shenyang (au nord-est de la Chine) Alice Ziyi Zhao, 13 ans, ouvre la marche (-6), Annabel Wilson pointe en T29 (Par).

Alice est la récente vainqueur de la première édition du KPMG Stacy Lewis Junior All-Star Invitational.

Un peu d’histoire

A propos du tournoi:

Organisé par l’USGA, il fut créé en 1895. Catherine Lacoste est la seule Française à l’avoir remporté, en 1969, deux années après son coup d’éclat resté dans les mémoires au Majeur U.S. Women’s Open.

Un exploit d’importance puisqu’elles ne sont que 7 golfeuses à avoir réalisé le doublé U.S. Women’s Amateur et U.S. Women’s Open (qui lui fut disputé pour la première fois en 1946):

1. Patty Berg qui remporta l’Amateur en 1938 et l’Open en 1946.

2. Betty Jameson qui après l’Amateur en 1939 et 1940, décrochait l’Open en 1947.

3. Babe Didrikson Zaharias remporta l’Amateur en 1946, puis l’Open à trois reprises 1948, 1950 et 1954. Sa victoire en 1954 survenait alors qu’elle avait été privée de l’édition précédente à cause d’une intervention chirurgicale pour un cancer du colon.

4. Louise Suggs, l’Amateur en 1947 et l’Open deux fois en 1949 et 1952.

5. Catherine Lacoste qui ne passera jamais Professionnelle, commença par couper le souffle aux Américaines en remportant l’Open en 1967 (seule Amateur à avoir réalisé cet exploit jusqu’à présent), en rajoutera une couche avec l’Amateur en 1969, demeurant la seule joueuse à avoir réalisé le doublé dans cet ordre.

6. JoAnne (Gunderson) Carner remporta l’Amateur 5 fois en 1957, 1960, 1962, 1966 et 1968 et enchaîna avec l’Open en 1971 et 1976.

7. Juli Inkster a remporté 3 Amateur consécutifs en 1980, 1981 et 1982, puis l’Open en 1999 et 2002.

Un tournoi qui a rarement souri aux Européennes puisqu’il faudra attendre 1997 pour voir à nouveau une représentante du vieux Continent, Silvia Cavalleri l’emporter, bien que, souvent (parfois grâce à leurs présences en Université aux U S) elles aient occupé aux XXIème siècle des places de runner-up: Katharina Schallenberg (2006), Azahara Muñoz (2008), Virginia Elena Carta (2016) et Albane Valenzuela (2017 et 2019).

A propos du parcours hôte

Créé en 2007 par Robert Trent Jones Jr. le natif de Montclair dans le New Jersey, le Golf s’étend sur 100 hectares enchâssés dans un domaine qui en fait pratiquement 4 fois plus squi jouxte University Palace, une ville d’une trentaine de milliers d’habitants située au sud de Seattle et faisant face, à l’ouest, à Fox Island dont elle est séparée par le détroit de Puget.

Le parcours est construit sur une ancienne carrière de sable dont les collaborateurs de l’Architecte ont su tirer profit en éradiquant la végétation non indigène qui s’était installée sur les tas de déchets laissés par un siècle d’exploitation, pour la remplacer, après avoir remodeler ces butes, par la même fétuque que celle que l’on trouve sur les Links écossais. Une voie ferrée qui borde le Golf n’est pas sans rappeler Prestwick.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS