8.2 C
Paris
mardi 28 septembre 2021
spot_img

Dernières news

Histoire des Majeurs Féminins – U.S. WOMEN’S OPEN

Créé en 1946, il est le seul tournoi qui sera reconnu Majeur dès la création de la LPGA en 1950. Il est l’un des 5 tournois Majeurs du Calendrier de la LPGA, mais il est organisé par l’USGA. Un statut similaire à son cousin européen le Women’s British Open, initialement administré par la LGU et désormais par le R & A depuis la fusion de celle-ci avec celui-ci.

En 1967, du haut de ses 22 ans, amateur (un statut qu’elle n’abandonnera jamais), alors qu’elle ne se frotte aux Professionnelles que pour la troisième fois, Catherine Lacoste va remporter l’épreuve.

Catherine Lacoste est la fille du tennisman René Lacoste et de Simone Thion de la Chaume; mais nous aurons l’occasion de revenir sur l’histoire de cette famille qui a tant donné pour que rayonne le sport français.

En 1989, la native de Biarritz aux 21 victoires Pros dont 19 sur le LET, Marie-Laure de Lorenzi évoluera dans le TOP 10 durant les 3 premières rondes.

En 2005, la Castelroussine Karine Icher, Championne du Monde Amateur par équipe 2000, Rookie LPGA 2003, terminera T6. Karine, qu’on reverra bivouaquer dans le TOP 10 de ce Majeur en 2013 durant 2 tours, poursuit aujourd’hui un parcours bluffant de longévité sur le LPGA Tour.

Je me suis promené à travers les 21 premières éditions du XXIᵉ siècle:

2020 – Champions Golf Club, Houston, Texas.

En 2020, le tournoi avait été reporté en décembre en raison de la pandémie de Covid-19. Après un quatrième tour repoussé au lundi matin pour cause d’intempéries, on avait longtemps cru à la victoire d’Amy Olson ou de la N°1 mondiale Jin Young Ko, mais A Lim Kim de 3 birdies sur les 3 derniers trous allait les coiffer sur le poteau.

Les plus attentifs et emphatiques avaient remarqué ses yeux rougis et ses paupières gonflées, mais c’est seulement à la fin de la rencontre que la nouvelle s’était répandue, Amy Olson avait vécu des heures difficiles, son beau-père Lee Olson était décédé d’une mort subite le samedi soir. Amy avait poursuivi le tournoi, en quête de la victoire, la seule attitude qu’aurait approuvé cet ancien de West Point dont elle était proche.

Le clan français était riche de 5 élements; Perrine Delacour terminait T40, Pauline Roussin-Bouchard (a) T46; Céline Boutier, Agathe Laisné (a) et Lucie Malchirand (a) n’avaient pas franchi le cut.

2019 – Country Club of Charleston, Charleston, South Carolina

En 2019, lors de la 74ᵉ édition à Charleston en Caroline du Sud, la native de Clamart, Céline Boutier, ex-Blue Devil de Duke en Caroline du Nord, après avoir ferraillé pour la gagne durant 3 tours va devoir, victime de 2 doubles (au #1 et au #18), se contenter d’une T5.

CHARLESTON, SOUTH CAROLINA – JUNE 02: Celine Boutier of France reacts after making double bogey on the 18th hole during the final round of the U.S. Women’s Open Championship at the Country Club of Charleston on June 02, 2019 in Charleston, South Carolina. (Photo by Stacy Revere/Getty Images)

Jeong-Eun Lee qui collera un 6 à son nom (chiffre qui deviendra son porte bonheur) pour se différencier des autres Lee, profitera de l’aubaine pour l’emporter. Quel bonheur, pour cette gamine dont on ne peut que saluer le courage, elle qui avait repris la golf à 16 ans pour subvenir aux besoins de sa famille, après un accident qui avait laissé son père paralysé.

Jeongeun Lee6 weeps while embracing fellow South Korean Ryu So-yeon after securing victory at the US Women’s Open. Photograph: Steve Helber/AP

Karine n’avait pas franchi le CUT.

2018 – Shoal Creek Club, Shoal Creek, Alabama

Encore une année avec deux Françaises seulement, Karine qualifiée par son rang dans le TOP75 de la Money List 2017 du LPGA Tour et Céline Herbin qui avait obtenu son billet à la qualification régionale du Cape Cod Country Club de East Falmouth dans le Massachusetts.

Était aussi présente, Celia Barquin Arozamena, une amateur de Cantabrie, bien connue de Chiberta où elle avait remporté le Grand Prix en 2011, 2012 et 2013, qui étudiait à Iowa University et avait décroché sa place à la régionale du Stillwater Country Club dans le Minnesota.

Après s’être frittée successivement à la Coréenne Jeong-Eun Lee6, l’Aussie Sarah Jane Smith, la Thaïlandaise Ariya Jutanugarn allait se faire rejoindre par la Coréenne Hyo-Jo Kim.

En playoff, après les désormais 3 trous agrégés, d’où elles sortaient à égalité, Ariya l’emportait dès le premier trou de mort subite.

Ni Karine, ni Céline n’avaient franchi le CUT, pas plus que Celia* qui en septembre allait nous quitter de façon tragique.

*En septembre, elle allait être retrouvée morte sur le parcours du Coldwater Golf Links de Ames, victime d’un déséquilibré. SOUVENIR >>>

2017 – Trump National Golf Club, Bedminster, New Jersey

Une année avec deux Françaises seulement, Karine qualifiée par son rang dans le TOP75 de la Money List 2016 du LPGA Tour et Isa Boineau grâce à son TOP5 de la Money List du LET 2016.

Cette année là, tout avait bien débuté pour Shanshan Feng qui allait dominé les deux premières rondes bien que progressivement on voyait la Chinoise perdre de sa superbe. Pour Sung Hyun Park cela avait été l’inverse, au delà de la 60ème au soir du premier tour, elle allait tout remonter, jusqu’à s’installer dans la roue de sa compatriote amateur de 17 ans, Hye-Jin Choi, qui semblait vouée à devenir la plus jeune amateur à remporter le titre. Las pour elle, sa mise en jeu à l’eau au #16, allait tout changer, permettre à Park de remporter son premier titre et premier majeur sur le LPGA Tour. Et à Catherine Lacoste de conserver sa couronne.

Karine et Isa étaient tombées au soir du CUT.

2016 – CordeValle Golf Club, San Martin, California

On y retrouvait Karine qualifiée par le TOP75 de la Money List du LPGA Tour, Gwladys de même par le TOP5 du LET, Val Derrey et Jade Schaeffer qui avaient décroché leurs billets dans le régionale de Buckinghamshire en Angleterre.

Mirim Lee, Sung-Hyun Park et Lydia Ko (revenue la vieille du diable vauvert) allaient se succéder à la barre durant les 3 premiers tours. La dernière ronde allait faire oublier tout ça et Brittany Lang voyait déjà la victoire se dessiner lorsqu’un malencontreux bogey, au 17, l’a força à accepter le défi que lui lançait Anna Nordqvist rentrée depuis quelques temps avec un joli eagle réalisé au 15. En playoff, Anna devait s’incliner après avoir encaissé 2 coups de pénalité infligés sur le tard (elles étaient sur le trou suivant) pour avoir touché le sable dans une sortie de bunker.

Gwladys terminait T38, Karine payait cher son premier tour calamiteux et ratait le CUT d’un point. Jade et Valentine s’étaient aussi faites estourbir, tout comme une native de Victoria en Colombie Britannique, Naomi Ko(a) qui venait tout juste de terminer sa première année chez les Wolfpacks de NC State.

2015 – Lancaster Country Club, Lancaster, Pennsylvania

3 Françaises en lice: Karine, issue du TOP75 de la Money List 2014 du LPGA Tour; Gwladys, comme membre du TOP5 de la Money List 2014 du LET et Céline(a), qualifiée par sa victoire au British Amateur 2015.

Un tournoi où Amy Yang avait pris le pouvoir dès le second tour, l’avait conservé au 3rd avec 3 longueurs d’avance mais allait se faire coiffer dès le trou #15 dans la dernière ronde par un In-Gee Chun qui signait une carte de 66.

Karine terminait T56, Gwladys et Céline n’avaient pas résisté à l’appel du CUT. La nouvelle coqueluche Canadienne accrochait une T5.

2014 –  Pinehurst Resort Course No. 2, Pinehurst, North Carolina

On y retrouvait 4 Françaises: Karine Icher membre du TOP70 de la Money List du LPGA Tour 2013, Gwladys Nocera qualifiée par son TOP5 du LET 2013, Céline Boutier(a) sortie de la Qual de The Heritage at Westmoor de Westminster dans le Colorado et Mathilda Cappeliez(a) passée par la Qual du Quai Valley Golf Club de Sanford en Caroline du Nord.

Etait aussi présente, la toujours amateur native de Smiths Falls dans l’Ontario, Brooke Henderson.

D’entrée, Michelle Wie va s’installer dans le groupe de tête, ravire la barre à Stacy Lewis dès le 2nd tour, résister aux prétentions d’Amy Yang au 3rd et s’imposer avec 2 coups d’avance sur Stacy.

Brooke terminait T10, Karine T22, Mathilda T59, alors que Céline et Gwladys avaient été emportées par le terrible CUT.

2013 – Sebonack Golf Club, Southampton, New York

Nous allons y retrouver deux Françaises, Karine Icher et notre amateur Shannon Aubert, qui s’est qualifiée dans la régionale du Bear Lakes Country Club de West Palm Beach en Floride, tout comme une certaine Nelly Korda; alors que Brooke Henderson et Annie Park arrivent de la qualif de l’Edgewood Country Club de River Vale dans le New Jersey, trois amateurs qui ne tarderont pas à faire parler d’elles.

Karine va terminer T20 après avoir été très présente durant les deux premiers tours d’une épreuve dominée, pratiquement sans conteste, par Inbee Park qui va l’emporter avec 4 coups d’avance sur sa compatriote I.K. Kim.

Shannon depuis le soir du 2nd tour gisait sur le pré avec 84 compagnes d’infortune, seulement 84, car 3 autres, dont Michelle Wie, étaient tombées dès la vieille.

2012 – Blackwolf Run, Kohler, Wisconsin

Cette année là, Shannon Aubert, une jeune prodige amateur, née à Annecy, d’une mère Sud-Africaine et d’un père Français, allait sortir des qualifications de Ormond Beach en Floride et être notre seule représentante.

A la sortie du premier tour seulement 2 coups séparaient les 15 membres d’un peloton emmené par les Américaines Kerr, Lincicome et Salas et s’il y aura des changements de leaders au 2nd tour, rien de vraiment significatif ne se produira. C’est au 3rd tour que tout va se jouer, Na Yeon Choi, d’un 65, va débarquer du diable vauvert et envoyer Amy Yang, sa concurrente la plus dangereuse, valdinguer à 6 longueurs. Malgré un vilain triple au 10 dans la dernière ronde, Choi l’emportera avec 4 coups d’avance.

Shannon n’avait pas franchi le CUT, mais on le retrouvera en 2013 dans cette même épreuve, ainsi qu’à Stanford University qu’elle intégrera à la rentrée 2014.

2011 – The Broadmoor East Course, Colorado Springs, Colorado

Sur ce parcours situé à 1900m d’altitude, la météo manqua de tac et força l’épreuve à poursuivre jusqu’au lundi. Stacy Lewis qui avait dominé le premier tour, allait plonger en T34, laissant deux Coréennes, So-Yeon Ryu et Hee Kyung Seo s’étriper en playoff. C’est So-Yeon qui avait le dernier mot dans un playoff où pour la première fois on avait remplacé le traditionnel 18 trous par une mort subite.

Gwladys terminait 71ème, et notre Andalouse Aza T45. Karine quant à elle était partie donner naissance à Lola.

2010 – Oakmont Country Club, Oakmont, Pennsylvania

Paula Creamer, qui avait pris un pouvoir partagé avec la Japonaise Sakura Yokomine dès le 2nd tour, avait ensuite largué tout le monde pour terminer la réunion avec 4 coups d’avance sur Choi et Pettersen.

Issues des qualifications régionales, les Françaises Karine Icher (qualifiée dans le Maryland) et Gwladys Nocera (en Caroline du Nord) échouaient au CUT, alors que la native de San Pedro de Alcántara, Azahara Muñoz (qualifiée du New Jersey) terminait T19.

2009 – Saucon Valley Country Club, Bethlehem, Pennsylvania

Cristie Kerr avait pris le pouvoir le deuxième jour, l’avait toujours au départ de la dernière ronde, mais d’un 75 sans saveur, laisser Candie Kung et Eun-Hee Ji s’expliquer. Cette dernière, d’un birdie au 18 ayant le dernier mot.

Karine Icher terminait T67, Gwladys Nocera avait raté le CUT de 3 coups.

Une petite amateur Andalouse fraîchement diplômée d’Arizona State terminait T40 pour la seconde fois en Majeurs cette année là (après le Kraft Nabisco Championship) et il y en aurait même un troisième avec le British Open où elle ne passa pas le CUT. Elle allait passer Pro en septembre, terminer 5th du LPGA Final Qual en décembre et rentrer sur ce tour avec un droit de jeu complet pour 2010. Azahara Muñoz, allait devenir l’exemple à suivre pour de nombreuses petites Espagnoles, que ce soit sur le chemin des Universités américaines où sur celui du haut niveau en Golf.

2008 – Interlachen Country Club, Edina, Minnesota 

Sur ce parcours qui avait accueilli l’U.S. Open en 1930, l’année du grand chelem de Bobby Jones, Inbee Park remportait l’épreuve avec 4 coups d’avance sur la native de Göteborg, Helen Alfredsson. Elle devenait, à 19 ans, la plus jeune joueuse à remporter l’épreuve.

Patricia Meunier-Lebouc et Gwladys Nocera n’avaient pas franchi le CUT.

Inbee rodait sur le sol américain depuis l’âge de 12 ans pour y parfaire son golf, elle y avait décroché de nombreux titres amateurs, avait fait des apparitions sur invitation dans des épreuves du LPGA Tour. En 2006, Park qui s’était vue refuser l’accès aux Qualifications du LPGA Tour en raison de son âge, était passée Pro, évoluait sur le Futures Tour (le Symetra d’aujourd’hui) tout en faisant des passages sur invitation sur le LPGA Tour. Un Futures Tour où elle réalisera 11 TOP10, terminera 3rd de la Money List, décrochant son exemption pour un grand Tour qui entre temps avait vu son âge d’accès modifié.

2007 – Pine Needles Golf Club, Southern Pines, North Carolina

La Brésilienne Angela Park va ouvrir la marche durant 2 tours avant d’abandonner le banc de conduite à Cristie Kerr qui ira jusqu’au bout, ne lui laissant que la seconde place à s’offrir en partage avec Lorena Ochoa.

Karine rentrait en T66, Patricia et Gwladys avaient été balayées par le CUT.

2006 – Newport Country Club, Newport, Rhode Island

D’abord accompagnées de Jane Park (a) et Si-Ri Pak, Pat Hurst et Annika Sörenstam vont se toiser pendant deux tours dans cette édition démarrée avec un jour de retard à cause de la brume. Puis victime d’un troisième tour en demi-teinte la native de San Leandro va filer en T6 avant de revenir d’un solide 69 pousser la Suédoise en playoff. Un playoff qu’Annika dominera dès l’aller pour terminer les 36 trous avec 4 coups d’avance.

Patricia Meunier-Lebouc terminera T10 et Karine Icher T55.

2005 – Cherry Hills Country Club, Cherry Hills Village, Colorado

Cette année là, une des deux amateurs, Brittany Lang, 20 ans, en deuxième année à Duke University et Morgane Pressel, 17 ans, était sur le point de rejoindre Catherine Lacoste au tableau d’honneur des amateurs ayant gagné l’U.S. Open. Mais ironie du sort, d’un birdie au 72ème trou, Birdie mit fin à leurs rêves! Vous me suivez? Et oui car Kim qui arrivait de la T4, avait pour prénom Birdie!

Chez les Françaises, Karine terminait T6, Stéphanie Arricau n’avait pas passé le CUT.

2004 – Orchards Golf Club, South Hadley, Massachusetts

Un premier tour où Brittany Lincicome vire en tête, Patricia Meunier-Lebouc accrochée à ses basques. Un second où la Philippine Jennifer Rosales prend un commandement qu’elle va conserver tout au long du troisième, mais peut-être n’avait-elle pas remarqué cette ancienne qui venait de rendre un 67 et qui le lendemain sortirait un sans faute de 65, dans un dernier tour où Jennifer allait craquer. Meg Mallon, après 13 années, renouait avec la victoire sur cette épreuve.

Patricia terminait T13, Karine avait échoué au passage du CUT.

2003 – Pumpkin Ridge Golf Club, North Plains, Oregon

L’Ecossaise Mhairi McKay, une ancienne de Stanford University mènera pendant 2 tours comptant 4 coups d’avance sur une nuée d’Américaines et 6 sur notre seule représentante Patricia Meunier-Lebouc. Au troisième tour, Hilary Lunke du Minnesota et la Texane Angela Stanford s’installèrent en tête avant d’être rejointes dans la dernière ligne droite par Kelly Robbins du Michigan qui arrivait de la T8. En playoff qui à l’époque se disputait sur 18 trous, c’est Lunke qui eut le dernier mot.

Patricia Meunier-Lebouc finissait T13.

2002 – Prairie Dunes Country Club, Hutchinson, Kansas

D’un 66 au dernier tour, Juli Inkster allait coiffer sur le poteau une Annika Sörenstam qui rêvait de décrocher là son 3rd U.S. Open et 5th Majeur.

3 Françaises étaient en lice: Patricia Meunier-Lebouc qui terminait 63ème, Karine Icher et Jeanne Cho(a)* qui étaient tombées le soir du CUT.

*Jeanne Cho, une native de Suresnes, était alors en troisième année à Florida University. Elle fera plus tard une apparition sur le LPGA Tour en 2009 avec une Cat11, avant de devenir Coach Assistant à Duke University.

2001 – Pine Needles Golf Club, Southern Pines, North Carolina

Insolente Karrie Webb qui prendra le large au soir du 2nd tour et qu’on ne reverra plus, terminant le tournoi avec 8 longueurs d’avance sur la native de Daejeon, Si-Ri Pak.

Nos deux Franchies, Karine Icher et Marine Monnet, gisaient sur le pré, victimes de la faucheuse du CUT.

2000 – Merit Club, Libertyville, Illinois

Au soir du 3rd tour l’Aussie Karrie Webb avait largué la native de Natick dans le Massachusetts, Meg Mallon, celle-ci sera rejointe par Cristie Kerr avec qui elle partagera le 2nd place. Pas de Française engagée.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS