Aug 02-05 – R & A – Ricoh Women’s British Open

Royal Lytham & St. Annes Golf Links, Lancashire, England.
Créé en 1976 pour servir de pendant féminin à « The Open », il sera co-sanctionné LET/LPGA Tour en 1994 (il l’avait déjà été pour la seule année 1984) et deviendra Majeur en 2001. Doté de $ 3,250,000, la tenante du titre est In-Kyung Kim.
Chez les Européennes, si l’épreuve s’est refusée aux Françaises, elle a souvent souri aux Figueras-Dotti, Sörenstam, Gustafson, etc… que ce soit comme vainqueurs ou runners-up.
01/08: A l’exception de Lexi Thompson qui avait annoncé son retrait afin de faire une pause c’est le Top 25 dans son ensemble qui est présent.
Chez les Françaises nous allons croiser Céline Boutier, Céline Herbin, Agathe Laisné (a) et Astrid Vayson de Pradenne et chez les amies venues d’ailleurs Silvia Bañon, Carlota Ciganda, Leonie Harm (a), Nanna Koerstz Madsen, Noemí Jiménez Martín, Azahara Muñoz et Madelene Sagström.
05/08, c’est fini! La tête, elle l’a partagée à partir du 13, pour la prendre seule au 16, le double de Pornanong au 17 signant définitivement sa victoire, Georgia Hall (l’Anglaise) est reine du British. Une première victoire sur le LPGA Tour et c’est un majeur!
So Yeon Ryu complète le podium et l’animatrice du premier tour termine en T4 en compagnie de Sei Young Kim et Ariya Jutanugarn. T47 pour Aza, T50 pour Klára et T61 pour Céline qui file à Gleneagles représenter la France en compagnie d’Astrid, Manon et Justine.
04/08, tour 3: Le dernier tour est prometteur! Car si Pornanong Phatlum est aux commandes, une Anglaise est accrochée à ses basques bien décidée à régner sur son île et 4 autres candidates campent à 3 pas ou moins du trône. De plus Brooke, Lydia, Carlota et Ariya rodent dans les parages. Si Cristie s’est refaite une santé sur l’aller (bien qu’un peu calmée au retour), par contre Céline (Herbin), Aza, Lydia (l’autre Hall, la Galloise), Nelly et Klára ont laissé quelques plumes dans l’opération.
03/08, tour 2: Hormis quelques échanges de politesse, d’un point de vue classement et non du niveau de jeu, il ne se sera pas passé grand chose en haut de l’affiche, sauf peut-être pour Pernilla Lindberg. C’est au cœur du peloton que ça a bougé, dans le bon sens comme pour Azahara Muñoz, Klára Spilková, Wei-Ling Hsu ou Hannah Green, ou dans le mauvais pour Astrid Vayson de Pradenne, Noemí Jiménez, Anna Nordqvist, Charley Hull qui vont accompagner Agathe Laisné, Céline Boutier et une grosse soixantaine d’autres joueuses vers la sortie.
02/08, tour 1: Du vent le matin qui s’écroule en cours de journée créant
un déséquilibre entre flights qui devrait être compensé lors du 2nd tour (sauf pour celles qui y ont associé d’autres aléas). Une Minjee impériale (-7) talonnée par Mamiko Higa* qui nous vient du JLPGA Tour et qui la suit à 1 coup, elle-même poursuivie par 5 furies.
Avec 60 combattantes dans le Par, ou mieux, on peut s’attendre à de belles passes d’armes au cours du 2nd tour, auxquelles vont participer nos Céline (Herbin), Astrid,  Noemí, Madelene, Brooke.
Par contre nous pouvons nourrir quelques inquiétudes pour Céline (Boutier), Agathe, Aza, Klára et Karrie.
Quant à Michelle Wie, elle aura dû décrocher à mi-parcours, vaincue par la douleur, victime de ce problème de main qui la poursuit depuis des mois.
* Mamiko Higa est issue d’un de ces circuits qui produisent des membres du Top 100 du classement mondial loin de notre jardin européen. Circuits, qui au fil des ans que ce soit d’un point de vue financier ou en terme de densité des calendriers, poussent inexorablement l’Europe hors de la position de runner-up du LPGA Tour.
Higa, inconnue chez nous, n’est pourtant pas un perdreau de la dernière couvée, âgée de 24 ans, native d’Okinawa, elle a en 8 participations au LPGA Tour figuré 3 fois dans le Top 10.  Sur le JLPGA Tour elle compte 4 victoires et de multiples places d’honneur.  Au ranking mondial elle occupe à ce jour la 51ème place, juste derrière l’amie Aza.
Fiancée au lutteur de Sumo Ikioi Shōta, ils ont annoncé leur intention de convoler en justes noces le 11 octobre prochain, jour de leurs anniversaires (1993 pour elle, 1986 pour lui).
Un peu d’histoire:
Le Club: 
Si le Club a été fondé en 1886, le parcours actuel date de 1897, le Clubhouse de 1898 et le Roi George V approuva son élévation au rang de Royal en 1926, l’année où il accueillait son premier « The Open » remporté par le mythique Bobby Jones. A ce jour, il en a accueilli 10 autres dont celui de 1974 remporté par Gary Player, ceux de 1979 et 1988 empochés par Seve Ballesteros et celui qui vit la victoire d’Ernie Els en 2012.
Chez les Dames il accueillit le premier en 1998 et nous en sommes cette année à la cinquième édition.
De ce parcours truffé de plus de 200 bunkers, Bernard Darwin, le petit-fils de Charles, qui écrivait régulièrement sur le Golf disait (c’est mon interprétation):  » Posez votre balle au bon endroit et vous serez récompensé! Mettez là n’importe où et toutes sortes de punitions, immédiates ou différées, vous seront infligées! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *