14.4 C
Toulouse
jeudi 26 mai 2022
spot_img

Dernières news

31 mars-03 avril – MAJEUR – The Chevron Championship – Céline Boutier au pied du podium!

Mission Hills Country Club, Dinah Shore Tournament Course, Rancho Mirage CA

C’est la fin d’une époque! Qui sera la dernière gagnante à sauter dans Poppie’s Pond?

En 1988, de joie, Amy Alcott sauta dans l’eau, depuis c’est devenu la tradition.

Car si l’arrivée de Chevron en remplacement de All Nippon Airways comme Sponsor principal fait passer la dotation de 3.1 à 5 millions de dollars, ce qui repositionne l’enveloppe de ce premier Majeur de la saison au sommet des tournois professionnels féminins, il va falloir pour la prochaine édition dire adieu au Mission Hills Country Club, car Chevron souhaite s’installer au Texas, aux alentours de Houston.

Leaderboard >>>

03 avril, au final: Une dernière journée laborieuse, mais son avance était telle que Jennifer Kupcho remporte l’épreuve sans jamais avoir été réellement inquiétée durant cette dernière ligne droite (-14). Elle devance Jessica Korda (-12) et Pia Babnik (-11). Céline termine en T4 (-10) en compagnie de Hinako Shibuno, Lexi Thompson et Patty Tavatanakit. Pauline en T35 et Perrine en T63.

02 avril, tour 3: Après un aller de folie (-5) et malgré un bogey au #13, Jennifer Kupcho signe un 64 (-8), s’envole (-16 total) et dépose Patty Tavatanakit à 6 pas. Elles sont arrivées: De la T16, Jessica Korda s’installe en 3 et Brooke Henderson de la T48 se pose en T5. Atthaya Thitikul campe sous les remparts du TOP 10 en compagnies de 9 prétendantes dont Céline et Yuka Saso (débarquée un peu plus tôt de la 67ème). Pauline améliore en T37, Perrine pointe en T65 (+2 total) dans un cortège où Ryu et Stephenson ferment la marche (+4).

01 avril, tour 2: 66 pour l’une, 67 pour l’autre, et voilà Hinako Shibuno et Annie Park qui débarquent de la 10e pour se mêler à la lutte pour le pouvoir avec Patty Tavatanakit et Jennifer Kupcho, mais sans Minjee Lee qui a glissé en T9 où elle retrouve Céline qui arrive de la T16. Perrine, d’un 69, sauve sa tête et accueille Pauline qui malgré un dernier bogey au #9 (son #18) stoppe sa chute juste à temps.

Parmi les 40 victimes du cut qui gisent sur le pré on identifiera: Stacy Lewis, Carlota Ciganda, Maude-Aimee LeBlanc, Yealimi Noh et les deux Jeong-Eun Lee, la 5 (33 ans) et la 6 (25 ans) aussi connue sous son surnom de Lucky6.

31 mars, tour 1: Elle aurait pu être en tête seule mais sa fin de parcours n’a pas été à la hauteur de ses ambitions et Jennifer Kupcho a dû partager les commandes avec Minjee Lee auteur d’un sans faute (-6). Elles sont suivies à une longueur par Patty Tavatanakit qui aura bien corrigé après un départ laborieux.

Chez les Françaises: Pauline est en T10 (-3), Céline en T16 (-2) et Perrine, au bout d’un périple qui s’annonçait calme pouvait espérer une place dans les 50s, mais la fin de parcours en a décidé autrement et la voilà en T90 (un +3 qui va se corriger si le physique est là).

Quant à la nouvelle membre du TOP5 mondial, elle pointe en T78 (+2) avec Jin Young Ko, Maude-Aimee Le Blanc, Carlota Ciganda et quelques autres.

30 mars: Parmi les 145 joueuses qui prendront le départ demain, 14 ont été ajoutées après le JTBC Classic, dont Pauline Roussin-Bouchard qui a rejoint nos deux autres représentantes: Céline Boutier et Perrine Delacour.

Thitikul

On gardera un œil sur la gagnante de ce JTBC Classic, la rookie 2022 du LPGA Tour Atthaya Thitikul, 19 ans, vainqueur sur le LET de la Race to Costa del Sol 2021 et toujours détentrice du titre de plus jeune vainqueur de tous les temps d’un tournoi professionnel (fille ou garçon) avec sa victoire, en 2017 à 14 ans, au Ladies European Thailand Championship.

Un peu d’histoire de ce Majeur

Dinah Shore

Créée en 1972 par l’actrice Fannye Rose Shore (Dinah) avec le concours du patron de Colgate-Palmolive, David Foster, cette épreuve deviendra Majeur en 1983 sous le nom de Nabisco Dinah Shore. Depuis 2015, c’est All Nippon Airways qui en était le Sponsor principal, jusqu’à cette année où Chevron prend la place.

Côté français, en 2003, Patricia Meunier-Lebouc l’emportait avec 1 coup d’avance sur Annika Sörenstam, la vainqueur des deux éditions précédentes. Patricia était la première Française à s’imposer dans un Majeur depuis Catherine Lacoste en 1967. Lorena Ochoa complétait le podium.

Patricia Meunier-Lebouc, Photo credit Scott Holleran/Getty Images

Dans ce Majeur, il nous faudra ensuite attendre 2017 pour voir Karine Icher intégrer le TOP 10.

Karine Icher

Une Karine qui sera la plus présente dans cette épreuve depuis qu’elle était devenue ANA Inspiration et qui est toujours à la vieille de l’édition 2022 la dernière Française à avoir terminé dans le TOP 10.

Mais promenons nous dans les éditions du 21ᵉ siècle.

2021: PATTY TAVATANAKIT

La Rookie LPGA Patty Tavatanakit ne se désunira jamais et d’un sans faute, orné d’un eagle et deux birdies, remportera le premier Majeur de sa jeune carrière en conservant 2 coups d’avance sur Lydia Ko qui d’un 62 (-10) avait débarqué de la septième place.

Céline Boutier terminait ex-æquo à la cinquantième place.

2020: MIRIM LEE

Le tournoi prévu initialement du 2 au 5 avril avait été repoussé du 10 au 13 septembre et joué sans public en raison de la pandémie de COVID-19. Mirim Lee l’emportait dès le premier trou de playoff sur Brooke Henderson et Nelly Korda. Nelly s’était faite rejoindre au dernier trou des tours conventionnels, par Mirim et Brooke, auteurs respectivement d’un eagle et d’un birdie.

2019 – JIN-YOUNG KO

Au premier tour, Ally McDonald s’était installée en tête, mais dès le lendemain In-Kyung Kim débarquait de la T16 pour lui piquer la place. Une position qu’au troisième tour, Jin-Young Ko lui prenait d’un tout petit point.

On espérait une grosse bagarre à l’aube de la dernière ronde, il n’en fut rien, Kim allait vivre une sale journée, ourlée d’un bogey au #3, d’un double au #11 et d’un seul birdie au #15, birdie qui lui permettait tout de même d’accrocher une T4, riche de près de 140.000$, en compagnie de Carlota Ciganda.

Jin-young Ko remportait son premier Majeur.

Karine partie donner naissance à une petite soeur pour Lola avait laissé seule Céline Boutier qui ne passa pas le CUT.

2018 – PERNILLA LINDBERG

Première victoire chez les professionnelles pour cette native de Bollnäs en Suède, ancienne élève d’Oklahoma University, passée Pro en 2009.

La première place, elle allait la partager depuis le début de l’épreuve mais jamais la lâcher, emmenant Inbee Park et Jennifer Song dans un playoff interminable.

Il y eut d’abord les 4 trous de playoff conventionnels où Song disparaissait au 3e, suivis le lendemain d’une mort subite où il fallut 4 trous à Pernilla pour se débarrasser d’Inbee.

Karine Icher s’était inclinée au soir du second tour.

2017 – SO-YEON RYU

Au soir du premier tour, elles étaient 3, Karine Icher, Cristie Kerr et Caroline Masson, serrée sur le banc de conduite de l’attelage.

Le lendemain Lexi Thompson allait produire un 67 et s’emparer des rennes, Karine était partie en T12.

La samedi soir, Lexi était gratifiée d’un total de 203 pour ses 54 premiers trous et consolidait sa domination devant Suzann Pettersen, Karine était revenue en T7.

Le dimanche, alors qu’il lui restait 6 trous à jouer, tout semblait sourire à Lexi qui comptait 2 coups d’avance sur Suzann et Minjee Lee (qui évoluait devant). A ce moment, les officiels vinrent l’avertir que suite à la remarque d’un téléspectateur, elle était sanctionnée de 2 coups de pénalité pour mauvais replacement de la balle devant sa marque sur le green du #17 la veille et de 2 coups supplémentaires pour avoir signé une carte au score devenu incorrect par la pénalité.

Prendre 4 coups de pénalité, pour une faute non relevée hier, même pour une Lexi au déjà 7 années de vie de Pro (malgré ses seulement 22 ans) annoncée en pleine lutte pour la victoire, par des administrateurs manquants pour le moins de psychologie, vous imaginez les dégâts, j’en arrive même à me demander si le choc ne fut pas encore plus dévastateur pour Suzann, témoin de l’intrusion. Toujours est-il qu’à part un bogey, elle ne produira plus rien et terminera T3. Quant à Lexi elle relèvera la tête au #18, pour d’un birdie accompagner So-Yeon Ryu dans un playoff en mort subite que la Coréenne allait remporter dès le premier trou.

Karine terminait seule dixième.

L’affaire fit grand bruit, fut largement critiquée, notamment à cause du moment peu reluisant où la joueuse fut avertie, il en résulta quelques mois plus tard, une décision, c’est son nom! Où R&A et USGA décidèrent que l’utilisation de preuves video ne pouvaient être prises en compte que lorsque la faute était détectable à l’œil nu.

2016 – LYDIA KO

Tout avait bien commencé pour Azahara Muñoz qui au soir du premier tour partageait le pouvoir avec Ai Miyazato.

Las, le lendemain, une carte sans saveur chargée de 4 bogeys et 1 double l’envoyait valdinguer en T48. C’était Lexi Thompson qui s’était glissée à sa place aux côtés de la Japonaise.

Le samedi, l’Américaine se retrouvait seule en tête car Ai d’un 71 avait glissé en T5, laissant In-Gee Chun, Ariya Jutanugarn et Lydia Ko lui passer devant.

Lexi, dès le premier trou de la dernière ronde se faisait rejoindre, puis distancer dans un crêpage de chignons qui ne concernait plus que Lydia Ko, In-Gee Choi et Ariya Jutanugarn. La Thaïlandaise au #11 possédait même 2 coups d’avance, mais elle allait bogeyer les 3 derniers trous et laisser la stoïque Lydia, d’un birdie au #18, décrocher la timbale.

Karine terminait T32, Gwladys n’avait pas franchi le cut.

2015 – BRITTANY LINCICOME

Parmi les invitées Sponsor, toutes amateurs, on remarquera Céline Boutier, Nelly Korda et Andrea Lee (pas encore arrivée à Stanford University).

Azahara Muñoz était absente pour une intervention chirurgicale (exérèse d’une tumeur à la main).

Au soir du premier tour, le TOP 10 comprenait 25 joueuses, regroupées en 4 coups, emmenées par Morgan Pressel avec Gwladys Nocera en T3.

Le lendemain tout volait en éclats, le TOP 10 était réduit à 12 membres, dont 10 étaient des nouvelles. Parmi elles, la leader Sei-Young Kim, ainsi que Brittany Lincicome, Stacy Lewis et Angela Stanford, toutes arrivées de la T26.

Au troisième tour, Sei-Young conservait les commandes, portant même son avance à 3 coups sur Stacy et 4 sur Brittany.

Un avantage que la Coréenne allait, malgré un double au #4, conserver jusqu’au #11, puis elle allait mettre un genou à terre et laisser filer Stacy vers une possible victoire. Mais c’était oublier Brittany qui forte d’un eagle au #18 attendait sagement au Clubhouse en espérant une victoire ou pour le moins un playoff. Et ce fut le playoff en mort subite où Stacy d’un bogey au 3ème trou s’inclina.

Karine terminait T11, Gwladys Nocera et Céline Boutier n’avaient pas passé le cut.

2014 – LEXI THOMPSON

Parmi les concurrentes figurait une jeune amateur de 15 ans, Brooke Mackenzie Henderson, native de Smiths Falls en Ontario. Elle allait passer Pro en fin d’année et n’allait pas tarder à faire parler d’elle.

Le jeudi, Shanshan Feng rejoignait le Clubhouse avec un longueur d’avance sur Si Ri Pak et Michelle Wie.

Mais le lendemain, une carte ornée de 4 bogeys pour seulement 3 birdies, allait l’obliger à céder la place à Se Ri Pak et Lexi Thompson qui d’un 63 débarquait de la T29.

Un coup que la native d’Honolulu allait combler le samedi pour chiper la place de Se Ri.

Le dimanche, Lexi prenait le taureau par les cornes dès le départ, Michelle répliquait au #2, mais un bogey de cette dernière au #3 servait de détonateur, Lexi s’échappait et ne serait plus rejointe. Se Ri avait un temps flirté avec la 2nd place, mais un retour monotone entaché d’un bogey au #15 et d’un double au #18 la reléguait en T4.

Lexi, à 19 ans, remportait son premier Majeur.

Azahara Muñoz terminait T7, Brooke Henderson T26 et Karine Icher T46.

2013 – INBEE PARK

2012 – SUN-YOUNG YOO

2011 – STACY LEWIS

2010 – YANI TSENG

2009 – BRITTANY LINCICOME

2008 – LORENA OCHOA

2007 – MORGAN PRESSEL

2006 – KARRIE WEBB

2005 – ANNIKA SÖRENSTAM

2004 – GRACE PARK

2003 – PATRICIA MEUNIER-LEBOUC

2002 – ANNIKA SÖRENSTAM

2001 – ANNIKA SÖRENSTAM

2000 – KARRIE WEBB

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS