14.4 C
Toulouse
jeudi 18 août 2022
spot_img

Dernières news

28-31 juillet – LET/LPGA – Trust Golf Women’s Scottish Open – Boutier termine seconde et redevient N°1 européenne au Rolex!

Dundonald Links, Gailes, Irvine, Ayrshire, Ecosse.

27 Juillet : 144 joueuses, dont la tenante du titre la Californienne Ryann O’Toole, 34 ans à l’époque, une ancienne Bruin d’UCLA, Pro depuis 2009, qui sur le parcours du Dumbarnie Links mettait fin à 10 années sans victoire en résistant au retour de Lydia Ko qui devait se contenter d’une seconde place partagée avec Atthya Thitikul.

Sont présentes, les Françaises: Céline Boutier, Perrine Delacour, Emma Grechi, Céline Herbin, Lucie Malchirand, Pauline Roussin-Bouchard et Agathe Sauzon.

On peut regretter l’absence de Sophia Schubert, la souriante native du Tennessee qui a croisé le fer avec Brooke Henderson et tenu en haleine l’assistance jusqu’au dernier putt, du dernier trou, du dernier tour, le week-end dernier lors de l’Evian Championship. Un telle performance, en Majeur qui plus est, aurait bien mérité une invitation à la grande messe écossaise, eh bien non! On l’a laissée en liste d’attente…

Sophia Schubert

Leaderboard >>>

31 juillet, au final: Ayaka Furue (Portrait), une rookie LPGA Tour de l’année, signe un 62 (-10, -21 total) et coiffe tout le monde sur le poteau. On a même cru un moment que Hyo-Joo Kim et Cheyenne Knight allaient lui emboîter le pas et doubler notre Céline, la rescapée des leaders d’hier, mais celle-ci d’un birdie au #18 a récupéré le fauteuil de runner-up.

Perrine termine T34, Pauline a filé en T48 et Emma en T56.

30 juillet, tour 3: Céline Boutier qui va combler son retard sur Lydia Ko dès le #9, partage ce soir les commandes avec elle (-15); alors que Lilia Vu, au terme d’une journée sans faute mais sans éclat, recule en T5 (-13) où elle retrouve Eun-Hee Ji; laissant Maude-Aimee LeBlanc et Leonie Harm, la native de Stuttgart et ex-pensionnaire de l’Université de Houston (2015-19), s’installer en T3 (-14).

Pauline Roussin-Bouchard laisse quelques plumes sur ce retour qui en aura douché plus d’une et se retrouve en T21 (-7) où l’attendaient 5 joueuses dont Patty Tavatanakit, débarquée de la 55ème, un 67 en poche. Perrine Delacour et Emma Grechi gagnent 21 places en T34 (-5).

29 juillet, tour 2: Tout avait bien commencé pour Céline Boutier qui virait à mi-parcours en tête avec 2 coups d’avance sur Lydia Ko, mais cette dernière sur le retour (l’aller du parcours), d’un eagle au #5, refaisait son retard et profitant d’un passage à vide de la Française (bogey, bogey, double), la coiffait et terminait avec 4 coups d’avance (-14). Une fin de parcours qui coûte cher à Céline qui se fera passer par Lilia Vu (-12), Eun-Hee Ji arrivée de la T18 (-11) et rejoindre par la native de Bangkok Wichanee Meechai (en provenance elle aussi de la T18). Pauline Roussin-Bouchard pointe en T10 (-8) en compagnie de 5 collègues dont Maude-Aimee LeBlanc. Perrine Delacour et Emma Grechi sont en T55 (-2). C’est fini pour Céline Herbin, Lucie Malchirand et Agathe Sauzon qui gisent sur la lande en compagnie de 67 compagnes d’infortune dont Carlota Ciganda, Linn Grant, Yealimi Noh, Maja Stark, Atthaya Thitikul et Albane Valenzuela.

28 juillet, tour 1: La Coréenne du KLPGA Tour Hye-Jin Choi, rookie 2022 du LPGA Tour via les Qualifying School, partie le matin et signataire d’un 64 (-8) a dû attendre le groupe de l’après midi pour voir débarquer ses plus proches adversaires, d’abord la Californienne Lilia Vu, puis Lydia Ko et enfin Céline Boutier, toutes 3 porteuses d’un 65 (-7). Pauline Roussin-Bouchard pointe en T7 (-5) en compagnie de 6 consœurs dont la Sherbrookoise Maude-Aimee LeBlanc; Céline Herbin en T49 (-1); Perrine Delacour et Emma Grechi en T82 (+1); Lucie Malchirand T127 et Agathe Sauzon T134.

Des nouvelles de Sophia Schubert: Malgré sa performance d’Evian, elle n’était pas invitée au Scottish, ce qui est peut-être une bonne chose car elle peut d’entraîner pour le British où elle est rentrée ce matin par le truchement d’un forfait.

A propos du Club hôte de l’édition 2022

Dundonald Links

Situé au sud-ouest de Glasgow sur l’embouchure de la Clyde, le parcours a été créé en 1911 par William Fernie, un natif de St. Andrews (1855), ancien Pro, vainqueur de l’Open en 1883, reconverti dans l’architecture de parcours de Golf, auteur entre autres des 13 premiers trous de l’Ailsa Course de Turnberry en 1901.

William Fernie.

Lors de sa création en 1911, le tracé mesurait plus de 6100 mètres, ce qui pour l’époque, compte tenu de la technologie des balles et de l’état d’avancement des techniques de tontes des fairways, pouvaient sembler démesuré, malgré cela Dundonald connut d’emblée un véritable engouement.

Mais pas pour longtemps car fermé pendant la première guerre mondiale, le Golf ne ré-ouvrit qu’en 1921.

C’est alors que James Braid, qu’il n’est plus nécessaire de vous présenter, repensa la cartographie des bunkers.

James Braid.

Durant la seconde guerre mondiale, le parcours fut utilisé comme terrain militaire et continua à être occupé jusque dans les années 60.

Kyle Phillips.

Le Club ne reprit vie qu’en 2003 avec un nouveau tracé, le New Course, oeuvre de l’architecte californien Kyle Phillips.

A propos du Ladies Scottish Open

Meredith Marshall, vainqueur en 1986.

Joué pour la première fois en 1986, il occupe une place régulière au calendrier du LET depuis 2010 et est co-sanctionné par le LPGA Tour depuis 2017.

Son nom évolue au fil des ans en fonction du Sponsor titre, depuis l’année dernière il est disputé sous celui de Trust Golf Women’s Scottish Open.

Au palmarès figurent 3 Françaises, Gwladys Nocera en 2008, Virginie Lagoutte-Clément en 2010 et Isabelle Boineau en 2016, auxquelles on ajoutera les runner-ups Patricia Meunier-Lebouc en 1995 et Gwladys Nocera en 2014.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS