14.4 C
Toulouse
mardi 7 décembre 2021
spot_img

Dernières news

25-28 nov – LET – Andalucía Costa del Sol – Open de España

Los Naranjos Golf Club, Marbella, Málaga, Espagne

L’Open d’Espagne féminin marque la fin de la saison sur le LET, 72 joueuses vont se mesurer pour le partage de la dotation de 600.000 €.

Une édition avec une absente de marque, l’enfant du pays, double vainqueur (2016 et 2017) Azahara Muñoz qui attend un heureux événement pour fin février-début mars (un petit garçon) et qui a joué sa dernière compétition sur le LPGA Tour la semaine dernière en Floride avant de se mettre au repos.

Azahara Munoz et son caddie de mari à Chantaco en 2013. Credit: Tristan Jones

Parmi les 8 invitées, on notera les présences de Noemí Jiménez Martín (qui remportait les Internationaux de France à Palmola en 2010 à l’age de 16 ans), Mireia Prat et Catriona Matthew. Chez celles qui ont gagné leurs places par la Race to Costa del Sol, figurent (par ordre alphabétique) les Françaises Anne-Lise Caudal, Camille Chevalier, Manon Gidali, Emma Grechi, Anne-Charlotte Mora, Anaïs Meyssonnier, Agathe Sauzon.

Scores >>>

28 novembre: En présence de ses parents, Carlota Ciganda a réalisé ce qu’elle avait qualifié la veille du premier tour comme étant un de ses meilleurs rêves. 21 ans après sa première victoire nationale au Championnat d’Espagne Benjamines, la N°1 Espagnole aux 8 victoires professionnelles et 8 TOP10 en tournois Majeurs, remporte le tournoi le plus huppé de son Pays.

Atthaya Thitikul, dauphine au départ ce matin, allait trébucher dès le premier trou et laisser la place de runner-up à la native d’Abbekås en Scanie, Maja Stark, 21 ans, à qui le climat ibérique réussit puisqu’elle avait remporté sa première victoire professionnelle à l’Estrelle Damn le mois dernier.

Maja

Fátima Fernández Cano termine au pied du podium et côté Françaises on trouve Anne-Lise en T11, Agathe T28, Anaïs T43, Camille T62, Anne-Charlotte et Emma T67 et Manon 69ème.

27 novembre: Tout avait bien démarré pour Carlota Ciganda, puis 3 bogeys successifs (aux 5, 6 et 7) ont pu un instant inquiéter ses supporters, non pas à cause de ses compagnes de partie qui n’étaient guère fringantes, mais plutôt par peur de la jeune Thaï Atthaya Thitikul, deux parties devant, qui allait tourner l’aller en ayant remonté la moitié de ses 6 points de retard. Les choses allaient s’équilibrer sur le retour et ce soir la Navarraise (-10) conserve 3 coups d’avance sur sa nouvelle dauphine de 18 ans (-7), alors que Fátima Fernández Cano a filé en T5 à 6 longueurs (-4) et Anne-Lise en T14 (Par). Agathe est en T23 (+2), Anaïs T55 (+8), Camille T62 (+10), Anne-Charlotte 67ème (+13), Manon 68ème (+14) et Emma T69 (+15).

26 novembre: Une journée où les deux  » Américaines  » se sont mesurées à distance, la Navarraise faisant la différence sur le long Par 5 n°14 avec un green touché en 2 qui se solde par un eagle et la prise de pouvoir (136) sur la Galicienne (137). Anne-Lise suit à 3 coups (139) et Manon De Roey a glissé en T5 (141). Viennent ensuite: Agathe T28 (146), Camille T34 (147), Anaïs T42 (148), Anne-Charlotte T65 (153), Manon T68 (154) et Emma T70 (156).

25 novembre: Au soir du premier tour, Anne-Lise Caudal, Fátima Fernández Cano et Manon De Roey virent en tête! Fátima, la native de Saint-Jacques-de-Compostelle (qui empruntait cette année la route du Symetra Tour (d’où elle est sortie seconde pour accéder au LPGA Tour 2022) voyageait aujourd’hui de conserve avec son aînée de Pampelune (et du LPGA Tour), qu’elle précède à l’arrivée d’un petit point (-69), sous les yeux de Catriona Matthew qui victime d’un aller chaotique a rendu un 77. Camille Chevalier est en T22, Agathe Sauzon T39, Emma Grechi T48, Manon Gidali et Anaïs Meyssonnier T57, Anne-Charlotte Mora (T70).

Anne-Lise

Un peu d’histoire:

1 – L’Open de España

Il fait partie du Ladies European Tour depuis 2002, mais a eu entre 1982 et 1996, plusieurs éditions non officielles.

Aujourd’hui il dispose d’un prize pool de six cent mille euros. Depuis 2016, il s’appelle « Andalucía Costa del Sol – Open de España », et depuis 2020, il constitue la dernière épreuve de la saison du circuit européen, redoublant d’importance puisque lors de sa célébration non seulement le vainqueur de l’Open d’Espagne est désigné, mais aussi le vainqueur de l’Ordre du Mérite européen, appelé « Race to Costa del Sol », qui attribue un bonus économique supplémentaire, 125.000, 75.000 et 50.000€ aux 3 premières du classement annuel.

En 1982, la première édition non officielle de l’Open d’Espagne eut lieu sur l’actuel parcours de Valderrama (alors connu sous le nom de Las Aves). La principale star espagnole était Marta Figueras-Dotti, encore amateur, qui termina 11ème de l’épreuve remportée par l’Américaine Rosie Jones, une native de Santa Ana en Californie, juste sortie de Ohio State University et qui venait de passer Pro.

Le tournoi n’eut pas lieu en 1983, puis La Manga Club prit la relève sous le nom de  » La Manga Spanish Open  » jusqu’en 1996 avec cependant une interruption de 1989 à 1993. Durant cette période, on notera les triomphes de l’Anglaise Laura Davies (1986) et de la Française Marie Laure de Lorenzi (1988 et 1994).

Marie Laure de Lorenzi

A partir de 2002, la RFEG en collaboration avec Deporte & Business prendra en charge l’événement qui ne connaîtra alors qu’une seule interruption (2015).

Karine Icher

Dans cette version officielle, les Françaises remporteront la rencontre par deux fois, Karine Icher le tournoi inaugural au Campos de Golf de Salamanca en 2002 (Karine qui était devenue Pro fin 2000 après sa victoire au Championnat du Monde (Esperito Santo Trophy) par équipes à Berlin aux côtés de Maïtena Alsuguren et de Virginie Auffret) et Stéphanie Arricau au Club de Golf La Coruña en 2004.

Stéphanie Arricau

2 – La Race to Costa del Sol

En 2019, Georgia Hall remportait la dernière saison de l’Order of Merit du LET qui l’année suivante allait être renommé  » Race to Costal del Sol  » avec un ajout substantiel de primes pour le trio de tête final de cette Money List. Le changement était aussi assorti d’un doublement de la dotation du dernier événement de la saison du LET, l’Open de España, à l’issue duquel la cérémonie (à l’instar du LPGA Tour) de clôture de la saison avait lieu. Ce doublement du prize pool qui passait de 300.000 € à 600.000 avait été possible grâce aux soutiens d’ACOSOL (l’entreprise des Municipalités de la Costa del Sol occidentale chargée de la gestion de l’eau), du Ministère du tourisme d’Andalousie, de la Communauté des Municipalités de la Costa del Sol occidentale, des Municipalités de Benahavís et Marbella.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS