14.4 C
Toulouse
mardi 29 novembre 2022
spot_img

Dernières news

25-28 août – LPGA – CP Women’s Open – 8 ans après sa première apparition la native de Cape Town décroche sa première victoire sur le LPGA!

Ottawa Hunt and Golf Club, Ontario, Canada

24 août: Un tournoi doté cette année de 2.350.000$, dont la tenante du titre est la N°1 mondiale Jin Young Ko, qui ne put être disputé en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de COVID-19, qui dans sa forme actuelle vit le jour en 2001.

156 joueuses au départ dont 16 membres du TOP 20 mondial et parmi les invitées on remarquera 4 Québécoises habituées de nos pages: Maude-Aimee LeBlanc de Sherbrooke, Sarah-Eve Rheaume de Boischatel (qui rentre du LPGA Q-School avec son billet pour le Stage II), la Maskoutaine Valerie Tanguay et Brigitte Thibaut de Rosemère mais aussi la doyenne des Canadiennes, Lorie Kane de Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard).

Les Françaises sont 5: Céline Boutier, Perrine Delacour, Céline Herbin, Agathe Laisné et Pauline Roussin-Bouchard.

Celine Boutier
Céline Boutier, N°1 européenne du Rolex Ranking.

Outre Jin Young Ko déjà mentionnée, 6 autres vainqueurs de l’épreuve sont présentes: Brooke Henderson (2018), Sung Hyun Park (2017), Ariya Jutanugarn (2016), Lydia Ko (2015, 2013 et 2012), So Yeon Ryu (2014) et Cristie Kerr (2006)

Brooke Henderson of Canada acknowledges the crowd prior to teeing off on the 1st hole during the third round of the CP Women's Open at Magna Golf Club on August 24, 2019 in Aurora, Canada
Brooke

Leaderboard >>>

28 août, au final: Auteur d’un -5 à l’aller Paula Reto va prendre très vite le dessus sur Hye-Jin Choi, puis à mi-parcours sur Na Rin An victime d’un gros passage à vide. Nelly Korda aura tout essayé, mais malgré 5 birdies et 1 eagle, 1 bogey de trop l’empêchera d’aller chercher la victoire ou même espérer provoquer un playoff, elle termine seconde ex-æquo avec la Coréenne qui s’était réveillée un peu tard pour pouvoir envisager une autre issue. Pauline T45 (-6), Perrine T68 (Par).

Malgré (ou à cause de) la pression mise par des centaines de partisans qui lui resteront fidèles jusqu’au bout Brooke Henderson n’a jamais été réellement en mesure de prendre part au combat et termine à 14 coups de la Sud-Africaine (-5).

27 août, Tour 3: 66? C’est le meilleur scores de ce tour, c’est aussi celui qui permet à Hye-Jin Choi de rejoindre Na Rin An au sommet (-16), Paula Reto restant seule troisième à un coup (-15), Nelly Korda (qui doit avoir dans la tête la place de N°1 du Rolex comme facteur de motivation pour demain) et Sarah Schmelzel (une ancienne Gamecook de South Carolina qui croisa Marion Veysseyre en 2015-2016) suivent en T4 (-14).

Aux portes du TOP 10 on trouve Lydia Ko, arrivée de la T32, qui se retrouve à 7 coups du perchoir avec 8 joueuses de belle facture. Perrine est en T41 (-5), Pauline en T51 (-4) et Brooke Henderson en T60 (-3).

27 août, fin du tour 2: Na Rin An reste seule en tête mais à la seconde place l’Américaine Lindy Duncan d’un sans faute a fait un bond de 49 places pour se joindre à Hye-Jin Choi, Nelly Korda et Paula Reto. Pauline se retrouve en T32 en compagnie de Brooke Henderson, Lydia Ko, Sophia Schubert et 8 autres joueuses dont la tenante du titre. Si Perrine s’en sort de justesse en T68 (-2) c’est bien fini pour Agathe, nos deux Céline et 74 concurrentes dont nos 4 Québécoises et détail qui a son importance pour la p’tit Korda et le Ranking mondial: Jin Young Ko.

26 août, tour 2: Avec des départs retardés de près de 2 heures le matin, le second tour a dû être interrompu alors que 36 joueuses étaient encore sur le parcours. A ce stade, Na Rin An est en tête avec 2 coups d’avance sur sa compatriote (et rookie aussi) Hye-Jin Choi, la leader d’hier Paula Reto et Nelly Korda. Les Françaises sont rentrées, Pauline porteuse d’un 71 (-5) va filer alentour la trentième, Perrine à -2 devrait s’en sortir, Céline à – 1 va devoir patienter pour connaître son sort, pour Agathe c’est foutu!

25 août, tour 1: La Sud-Africaine de Cap Town Paula Reto (qui joua de 2009 à 2012 chez les Boilermakers de Purdue University avant de passer Pro en 2013) est rentrée porteuse d’un 62 (-9), nouveau record du parcours qui renvoie le 63(-8) établi par Brooke Henderson en 2017 aux oubliettes.

Elle possède 2 coups d’avance sur la rookie Coréenne Na Rin An et 3 sur les Américaines Robynn Ree, Emma Talley et Lilia Vu. Perrine Delacour et Pauline Roussin-Bouchard suivent en T6 dans un groupe très relevé où figurent notamment, la tenante du titre, Atthaya Thitikul, Nasa Hataoka et Lucy Li.

Une fin de parcours entachée de 2 bogeys pour Brooke Henderson qui pointe en T51 (-2) aux côtés de Lydia Ko et Sophia Schubert. Céline Boutier et Céline Herbin sont en T70 (-1), Agathe Laisné en T132 (+3). Minjee Lee avait abandonné à la sortie de l’aller.

Cérémonie d’ouverture:

Un peu d’histoire

Lydia Ko, 3 victoires mais, statut amateur oblige, un seul chèque!

En janvier 2012, elle remportait son premier tournoi Pro, le Women’s NSW Open sur l’ALPG Tour, devenant la plus jeune joueuse de tous les temps à décrocher une victoire sur un tournoi professionnel. Un exploit qu’elle avait failli réaliser un an plus tôt sur cette même épreuve ne s’inclinant au dernier trou que par la faute d’un putt de moins d’un mètre loupé.

Nous, on va commencer à s’y intéresser lorsqu’en août 2012, elle va remporter ce CN Canadian Women’s Open, qui se déroulait au Vancouver GC de Coquitlam BC, devenant la plus jeune joueuse de tous les temps à remporter une épreuve du LPGA Tour et la première amateur depuis JoAnne Carner en 1969 (une ancienne Sun Devil d’Arizona State), elle précédait Inbee Park de 3 coups, mais comme elle était amateur, c’est Inbee qui filait avec la cassette de 300.000$.

L’année suivante, toujours au CN Canadian Women’s Open, mais cette fois-ci au Royal Mayfair d’Edmonton dans l’Alberta, elle allait récidiver, et cette fois-ci abandonner l’enveloppe, car toujours amateur, à sa suiveuse, la Française Karine Icher.

J’ai le souvenir de quelques mots, lors d’un interview réalisé par un Media dont je ne suis plus sûr du nom, où à la question: « N’as tu aucun regret, d’avoir en deux éditions abandonné 600.000$? ». La réponse fut cinglante: « I’dont care! » (je m’en fou!), avant de se reprendre en expliquant que son Père souhaitait qu’elle complète ses études avant de passer Pro.

Malgré tout, sa mère qui l’accompagnait et allait rester avec elle au Canada chez des amis, ne prévoyant de rentrer à Auckland qu’après être passé par la France pour disputer l’Evian Championship où Lydia était invitée, annonça à Golf Channel qu’au retour en Nouvelle Zélande, il serait rediscuté en famille de l’opportunité pour Lydia de passer Pro et de soumettre une demande de dérogation pour accéder au LPGA Tour. Lydia n’avait que 16 ans et le règlement du Tour prévoyait un âge minimum de 18 ans.

Comme nous le verrons en parcourant l’histoire de l’Evian Championship, Lydia allait terminer runner-up de Suzann Pettersen. Aussi les alentours 1.000.000 de dollars de gains laissés sur la table dans les tournois Pros allaient peser lourd dans la balance des discussions qui se préparaient à North Harbour.

Le 23 octobre 2013, celle qui avait campé pendant 130 semaines sur le toit du monde amateur annonçait, qu’elle passait Pro immédiatement et que son premier tournoi, en tant que tel, serait le CME Group Titleholders mi-novembre en Floride. Cet fin octobre avait vu aussi la dérogation d’âge accordée par Mike Whan, le Commissaire de la LPGA, qui l’avait commentée d’un « Ce n’est pas si fréquent d’accueillir une rookie titulaire de deux victoires consécutives sur une même épreuve du Tour ».

La suite vous la connaissez, le CP Women Open elle allait le remporter de nouveau en 2015 et cette fois-ci empocher le chèque.

Brooke Henderson

Brooke et sa cadette de soeur aînée (si je peux m’exprimer ainsi).

Par sa victoire en 2018 au Wascana Country Club à Regina, au Saskatchewan. elle est devenue la première Canadienne depuis Jocelyne Bourassa (45 ans plus tôt) à remporter l’Omnium national féminin.

Jocelyne Bourassa

Le tournoi

Crédits : photo Bernard Brault, Golf Canada

A sa création en 1973, il s’appelait « La Canadienne » car il se disputait au Québec à Sainte-Julie au La Vallée du Richelieu Golf Club. Ensuite au fil des années, il changea de nom au gré des Sponsors, D’abord joué sur 54 trous, il passa à 72 en 1978 et devint l’année suivante un des 4 majeurs du LPGA Tour, statut qu’il perdit en 2001 au profit du Women’s British Open.

Avec sa dotation de 2.350.000$, il demeure aujourd’hui un des tournois les plus huppés du Tour.

Au palmarès, bien qu’ils se fassent peu à peu grignoter les Etats-Unis dominent largement avec 29 victoires; suivent la Corée (4), l’Australie et la Nouvelle Zélande (3), le Canada et la Suède (2); l’Angleterre, le Mexique, la Norvège, le Pérou et la Thaïlande (1).

Côté Françaises, point de victoire, mais en 2013 Karine Icher s’envola tout de même avec le magot puisque le Trophée venait d’être remporté par Lydia Ko, qui n’avait droit par son statut d’Amateur à aucun gain financier.

Karine Icher
Icher en 2013

Karine Icher signa souvent la meilleure performance française, ce fut le cas en 2009, 2010, 2013, 2014, 2015, 2016 puis Joanna Klatten en 2017, Céline Herbin en 2018 et Céline Boutier en 2019 lui ont chipé la vedette.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS