14.4 C
Toulouse
jeudi 26 janvier 2023
spot_img

Dernières news

2022 LPGA Q-SERIES – Pour Agathe et Anaïs, ce sera l’EPSON Tour!

Week 2, 08-11 dec: Highland Oaks Golf Course, Dohan Aabama

Avec le concours de l’Economic Development Partnership of Alabama

Leaderboard >>>

11 décembre: Elles seront 46 à se voir proposer une catégorie sur le LPGA Tour à l’issue de cette longue course épuisante remportée par la Coréenne Hae Ran Ryu.

46, mais pas nos Françaises qui devront se contenter de l’Epson Tour qui, s’il n’a pas la richesse du Tour suprême , n’a tout de même pas grand chose à envier aux autres Tours, que ce soit en nombre de tournois, de dotation où de qualité d’accueil.

10 décembre: Isi Gabsa est rentrée dans le Par et a glissé en T2 (-23) aux côtés de sa compatriote et ancienne élève de Stanford Aline Krauter, abandonnant la barre (-25) à la Coréenne du KLPGA Hae Ran Ryu (vainqueur du Korean Amateur 2018 et T7 au BMW Championship lors du passage du LPGA Tour en Corée en 2021).

Pour nos représentantes, ça devient compliqué, Agathe pointe en T63 (-6), Anaïs en T74 (+2).

09 décembre: Un 64 – meilleur score du jour – construit d’un sans faute agrémenté de 4 paires de birdies et voilà la Munichoise Isi Gabsa – 27 ans et déjà professionnelle depuis 10 ans – qui prend le pouvoir (-23) avec 4 coups d’avance sur la concurrence, bien décidée à récupérer un droit de jeu qu’elle avait gagné pour 2022 en terminant fin 2021 en T14 des Q-Series.

Isi Gabsa

Nos Françaises s’éloignent un peu plus du TOP 45, une situation qui n’aura d’issue que dans leurs capacités à se surpasser, car au vu des scores de la concurrence, peu montrent des signes de faiblesse.

08 décembre: Après 5 tours, Lauren Hartlage l’ancienne Cardinal de Louisville (5 ans de 2016 à 2021) ouvre la marche (-17), 5 furies, dont la toute fraîche diplômée (2018-2022) de Stanford l’université à la couleur cardinal (pas le volatile) prêtes à lui voler dans les plumes (-16).

La native de E’town Lauren Hartlage.

Pour nos Françaises, la journée a été un peu compliquée, c’est Agathe qui s’en sort le mieux, malgré un double dès son deuxième trou, elle pointe en T66 (-3) alors qu’Anaïs a glissé en T72 (-1). Mais bon, il reste 54 trous!

07 décembre: Les joueuses toujours en course dans les Q-Series, dont Agathe et Anaïs, sont à mi-chemin de leur voyage de deux semaines vers le circuit de la LPGA. Elles sont 75 à se préparer pour la deuxième semaine qui débutera demain à Dothan. Les scores sont cumulatifs tout au long des deux semaines.

A l’issue de cette seconde semaine, les joueuses terminant aux positions 1 à 20 et ex æquo obtiennent une catégorie 14 sur le LPGA Tour, celles de 21 à 45 et ex æquo une catégorie 15 et une catégorie C sur l’Epson Tour, les autres sont reversées en catégorie D sur l’Epson Tour.

Nos deux représentantes vont commencer cette dernière course en dehors du TOP 45 synonyme de droit de jeu sur le Tour suprême, mais pas de panique, quand on connaît les deux guêpes, on sait de quoi elles sont capables!

Retour sur le passé:

Week 1, 01-04 dec: RTJ Magnolia Grove – Crossings Course (CC) – Par 71, Falls Course (FC) – Par 72, Mobile, Alabama

100 joueuses en lice pour cette première tranche jouée sur 72 trous en alternance sur le Crossings et le Falls à l’issue de laquelle les 70 meilleures et ex-æquo (les autres auront une catégorie sur l’EPSON Tour) avanceront en conservant leurs scores (cumulatifs sur les deux tranches) en seconde semaine du 08 au 11 décembre au Highland Oaks à Dothan, toujours en Alabama.

04 décembre: Anaïs Meyssonnier d’un solide 67 se hisse en T55 et avance en deuxième semaine; ça passe également pour Agathe Laisné en T66 en compagnie de 9 joueuses dont Alexa Pano. Une petite pensée pour la Malaguène Ana Peláez Triviño qui se fait claquer la porte au nez.

Au deuxième tour l’ex Razorback d’Arkansas, Alana Uriell avait été disqualifiée après être revenue signaler qu’elle avait signé un mauvais score lors du recording.

01 décembre: Un premier tour compliqué pour nos deux représentantes, mais pas de panique, la route est longue et de toute manière on attendra demain pour se livrer à d’éventuels commentaires, lorsque toutes les protagonistes auront bouclé les deux parcours.

30 novembre: On y retrouve Agathe Laisné et Anaïs Meyssonnier et on gardera un œil sur Alexa Pano, la native de Westborough Massachusetts, qui est passée Pro en avril. Alexa avait terminé 10ème du Stage II des 2021 Qualifying, mais n’avait pu participer aux Q-Series n’ayant pas l’âge minimum requis; et enfin sur la Thaïlandaise Jaravee Bronchant qui début octobre lors de la dernière journée de l’Epson Tour avait remporté le tournoi, débarqué de la 36ème place de la Race for the Card pour échouer à 2 pas du TOP 10 synonyme d’accès direct sur le LPGA Tour.

Qui était exigible:

Cette année il fallait avoir abandonné son statut amateur pour participer:

Un changement important apporté le 5 mai dernier: Suite aux consultations et travaux réalisés entre les membres du LPGA Tour et la Communauté des Entraîneurs universitaires. la LPGA annonçait que pour participer aux Q-Series 2022 qui vont se dérouler sur 8 tours sur deux semaines consécutives, du 1 au 4 décembre au Magnolia Grove (Crossings et Falls Courses) de Mobile, puis du 8 au 11 décembre au Highland Oaks (Highlands et Marshwood Courses) à Dothan, il fallait au préalable, pour les joueuses concernées, avoir abandonné son statut amateur.

Depuis 2018, la LPGA autorisait les Amateurs qui avait obtenu le droit de jeu sur le LPGA Tour aux Q-Series à reporter leur adhésion jusqu’au 1er juillet de l’année suivante afin de leur permettre de terminer leur saison amateur en cours (universitaire ou autre). Mais en fait, sur les 16 joueuses amateurs concernées en 2018, 2019 et 2021 (les Q-Series n’ont pas eu lieu en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19), seules deux (Jennifer Kupcho et Maria Fassi, toutes deux en 2018) avaient choisi de différer.

Ce qui nous donne:

  • – Les joueuses qualifiées du Stage II,
  • – Les joueuses du LPGA Tour ayant terminé 2022 entre la 101 et la 150ème place,
  • – Les joueuses de l’Epson Tour ayant terminé 2022 entre la 11 et la 35ème place,
  • – Les joueuses du LET ayant terminé 2022 dans le TOP 10 de la Race to Costa del Sol,
  • – Les joueuses figurant dans le TOP 75 du Rolex Ranking quelque soit leur circuit d’origine (cette année seulement 4 en profitent dont Yona Nishimura du JLPGA que l’on avait croisée début novembre au TOTO Japan Classic) .

A propos du RTJ Golf Trail

Le Trail est l’oeuvre de David George Bronner, un natif de Cresco dans l’Iowa qui deviendra en 1973 le DG de la RSA (Retirement Systems of Alabama) et qui pour développer l’économie de l’Etat, essentiellement centrée jusqu’alors sur l’agriculture (coton, arachide, soja), l’élevage de bétail et une industrie légère tournant autour du textile, va se lancer aux côtés du gouvernement dans le financement de projets visant à attirer des grosses entreprises étrangères comme Mercedes Benz, Honda, Navistar, Toyota, Hyundai ou plus proche de nous: Airbus avec un centre d’ingénierie à Mobile en 2005, sa première usine américaine de production d’avions (A319, A320 et A321) en 2012 et celle des A220 en 2019.

David G. Bronner,

Le Trail compte aujourd’hui 11 sites, outre le Magniolia Grove (où se déroulent les 4 premiers tours des Q-Series), les autres sont (par ordre alphabétique): Cambrian Ridge (Greenville), Capitol Hill (Prattville), Grand National (Opelika), Hampton Cove (Huntsville), Highland Oaks (Dohan) qui accueillera la deuxième tranche des Q-Series, Lakewood Club (Point Clear), Oxmoor Valley (Birmingham), Ross Bridge (Hoover), Silver Lakes (Gadsden) et The Shoals (Muscle Shoals).

La conception du RTJ fut confiée à

Robert Trent Jones Sr. avec ses fils Bobby and Rees, à August National dans les années 90s.

Robert Trent Jones Sr. un architecte Anglo-Américain, né le 20 juin 1906 à Ince-in-Makerfield, Wigan (dans la banlieue de Manchester) de parents Gallois qui émigreront plus tard aux Etats Unis.

Après avoir terminé ses études à Cornell University, il débutera sa carrière en dessinant des parcours au Canada avant de se mettre à son compte dans les années 30.

Après la 2nd guerre mondiale il va concevoir le Peachtree Golf Club d’Atlanta en collaboration avec Bobby Jones, lequel Bobby Jones lui confiera le re-design des trous 11 et 16 d’Augusta National (A noter qu’il n’y avait aucun lien de parenté entre les deux Jones, aussi pour qu’il n’y ait pas de confusion, Robert commença à utiliser son deuxième prénom, Trent).

En 1955, il participa à la construction du Golf de Duke University à Durham en Caroline du nord.

En 1990, il fut chargé de concevoir cet ensemble de parcours en Alabama, un concept connu sous le nom de « Robert Trent Jones Golf Trail », développé par le « Retirement Systems of Alabama » pour diversifier les actifs du Fond de pension de l’Etat.

Lorsqu’il mourut le 14 juin 2000, il avait laissé sa signature (conception ou modification) sur plus de 500 parcours dans 45 Etats aux Etats Unis et dans 35 Pays de par le Monde dont en Europe: En Belgique le Royal Bercuit; en Espagne El Bosque Chiva, Las Brisas, Sotogrande et Valderrama; en France Vibaudan; en Irlande Adare Manor (totalement refondu depuis par Tom Fazio) et au Portugal Quinta da Marinha.

Résultat de recherche d'images pour "duke university golf club photos"
Duke University Golf Club

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS