14.4 C
Toulouse
dimanche 2 octobre 2022
spot_img

Dernières news

11-14 août – LET/LPGA/DPWT – ISPS HANDA World Invitational – Maja Stark choisit l’option LPGA Tour dès maintenant!

Presented By AVIV Clinics, Galgorm Castle & Massereene Golf Clubs, Antrim, Irlande du Nord.

10 août: Co-sanctionnés par le LPGA Tour, le LET et le DP world Tour, ce sont deux tournois distincts, sur les mêmes parcours, en même temps et avec une dotation identique pour les Dames et les Messieurs de 1.5 million de dollars chacun.

Chez les Dames, 132 joueuses sont en lice dont 73 estampillées LPGA Tour. Six Françaises sont présentes: Anne-Lise Caudal, Emma Gréchi, Céline Herbin, Agathe Laisné, Pauline Roussin-Bouchard et Agathe Sauzon.

On gardera un œil sur 3 autres concurrentes:

  • – La tenante du titre, Pajaree Anannarukarn,
  • – La native de Belfast Olivia Mehaffey passée Pro en 2021 après 5 années chez les Sun Devils d’Arizona,
  • – Et Leona Maguire, la voisine de Cavan en Irlande, N°2 Européenne, qui doit sérieusement penser à profiter de l’absence de Céline Boutier pour lui faucher sa place de première Européenne du Rolex Ranking.
Et si Leona nous mijotait quelque chose…

Leaderboard >>>

14 août: Maja a choisi de devenir membre LPGA immédiatement. Lorsque vous n’êtes pas membre du LPGA Tour et que vous remportez un événement, vous avez gagné le droit de rejoindre le circuit. Vous pouvez soit accepter l’adhésion immédiatement et jouer le reste de la saison en tant que rookie, soit reporter votre année de rookie au début de la saison suivante. Soit, ce qui est peu fréquent, refuser comme Hinako Shibuno l’a fait après avoir remporté l’AIG Women’s Open 2019, préférant rester au Japon pour continuer à développer son niveau à la fois technique et mental avant de se jeter dans l’arène internationale. Sa carte elle la gagna plus tard via les Q-Series en 2021.

Pour Maja qui avait passé deux années à Oklahoma State University avant d’embrasser une carrière professionnelle en 2021 et d’engranger 1 victoire sur le LETAS et 4 victoires sur le LET, l’occasion était belle de retrouver le chemin des Etats Unis et elle a choisi l’option de l’adhésion immédiate.

14 août: Maja Stark d’un 63 (-20 total) va coiffer tout le monde sur le poteau, remporter l’épreuve avec 5 coups d’avance, et cerise sur le gâteau, décrocher un droit de jeu sur le LPGA Tour. Alors qu’Amanda Doherty qui avait déjà perdu tout espoir de retour, allait craquer et d’un double au #17 suivi d’un bogey au #18 terminait en T8 (-11) devant Leona Maguire (-10) (ce qui ne devrait pas suffir pour empêcher Céline de dormir). Pauline Roussin-Bouchard termine T22 (-6).

13 août: Amanda Doherty toujours aux commandes (-12), mais désormais avec Peiyun Chien et Georgia Hall accrochées à ses basques (-11). Pauline Roussin-Bouchard s’arrache de la zone dangereuse, gagne 39 places en T16 où elle sera rejointe par Leona Maguire qui d’un 76 va décrocher de la T5. Céline Herbin et Agathe Sauzon nous quittent victimes du second cut.

12 août: A la sortie du Massereene, Amanda Doherty conserve les commandes (-11) talonnée par Emily Kristine Pedersen et Lauren Coughlin (-10) qui évoluaient sur le Galgorm.

Amanda

Agathe Sauzon T27 (-2), Céline Herbin T42 (Par), ainsi que Pauline Roussin-Bouchard T55 (+1) qui sauve sa tête, poursuivent leurs courses. Les autres Françaises gisent sur le pré, victimes du premier cut.

Quant aux 3 surveillées du coin de l’œil, si Leona Maguire en T5 (-8) peut continuer à espérer renverser la Reine d’Europe du Rolex, c’est terminé pour la tenante du titre ainsi que pour Olivia Mehaffey qui va devoir très vite oublier ce retour raté sur la terre de ses ancêtres.

11 août: L’ex-Seminole de Florida State, native de Brookhaven (Géorgie), rookie LPGA Tour 2022 (N°7 de la Race to the Card 2021) Amanda Doherty est sortie du Galgorm (GAL) porteuse d’un -6; elle est talonnée par Leona Maguire et Georgia Hall issues elles aussi du Galgorm ainsi que par Emily Kristine Pedersen et Lauren Coughlin qui avaient évolué sur le Massereene (MAS), toutes les 4 à -5.

Amanda

Céline Herbin (MAS) et Agathe Sauzon (GAL) sont à -1; Emma Gréchi (MAS) dans le Par; Agathe Laisné (GAL) +1; Pauline Roussin-Bouchard (MAS) +3 et Anne-Lise Caudal (MAS) +4.

A propos du tournoi

A l’origine en 2011, il s’agissait du Northern Ireland Open, une épreuve masculine de l’EPT (EuroProTour) qui passera sous la coupe du Challenge Tour en 2013 où elle restera jusqu’en 2020, avant d’être élevé en 2021 au rang européen en devenant cet événement mixte que nous connaissons, pris en charge par le DP World Tour et co-sanctionné par le LET et le LPGA Tour.

Et des parcours hôtes

Galgorm Castle

Ouvert en 1997, ce Par 72 qui est inséré dans les 90 hectares du Parc du Château de Galgorm où il se mire dans les eaux de la Braid et de la Maine, est l’oeuvre de Simon Gidman, un ancien de chez Hawtree qui se mit à son compte en 1991. Gidman – qui a aussi été impliqué dans de nombreux projets en France (design, modification ou conseil) – est le père concepteur du Centurion Club de St Albans près de Londres.

Massereene

Le parcours original créé dans le parc du Château d’Antrim, propriété de la famille Massereene, inauguré en 1895, a vu son tracé complètement chamboulé au moins 4 fois au fil des ans. Des 18 trous de l’éphémère parcours d’origine, ce sont seulement 9 qui furent exploités jusqu’en 1927. Le retour à 18 sera achevé en 1964 sous la houlette de Fred Hawtree qui réalisera les 9 trous qui sont devenus l’aller du parcours d’aujourd’hui.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS