14.4 C
Toulouse
jeudi 26 mai 2022
spot_img

Dernières news

10-13 mars – Honda LPGA Thailand 2022

Siam Country Club, Pattaya Old Course, Chonburi Thailand

C’était la quinzième édition d’un tournoi qui vit le jour en 2006 au Amata Spring Country Club sur le Golfe de Thaïlande au sud-est de Bangkok. S’il ne fut pas disputé en 2008, il sera annulé en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. La tenante du titre était la native de Bangkok Ariya Jutanugarn qui était là pour défendre son titre. Elle était à la tête d’une forte colonie thaïlandaise dont sa grande soeur, ainsi que de la pensionnaire du LET qui brille en ce moment sur le LPGA Tour: Atthaya Thitikul.

Côté français, on y retrouvait Céline Boutier et Perrine Delacour.

Leaderboard >>>

13 mars, au final: Mal partie avec des bogeys au #2 et au #3, puis après une longue interruption pour cause d’orages alors que sa partie venait de sortir du #12, Céline va finalement, d’un eagle au #18, retrouver une place seule sur le podium derrière Xiyu Lin qui ira se faire estourbir par Nanna Koerstz Madsen au deuxième trou de playoff (Nanna, qui devait avoir son final de Carnoustie qui lui trottait dans la tête lorsqu’elle a vu son avance fondre comme neige au soleil avec son approche ratée au #18 qui termina dans les tentes…)

Saluons la maîtrise de notre Céline qui signe là son troisième TOP 5 depuis le début de la saison et démontre une fois de plus qu’elle a l’envergure pour aller se friter avec les plus huppées. Laissons du temps au système roulant sur 52 semaines du Rolex Ranking et vous la verrez roder autour ou dans le TOP 10 mondial.

Quant à Perrine elle termine en T21, uniquement victime de son deuxième tour en demi-teinte, ce qui nous permet d’envisager de belles choses à venir.

12 mars, tour 3: Su Oh allait quitter la pôle position peu de temps après son entrée en lice, Nasa Hataoka en faisant de même en fin d’aller, laissant Céline Boutier et Nanna Koerstz Madsen s’expliquer, avant que cette dernière d’un meilleur retour ne prenne un avantage d’un petit point sur la Française qui avait été rejointe par la Chinoise Xiyu Lin auteure d’un retour en 31. Perrine Delacour qui avait produit une carte de 64 a fait un bond de 27 cases pour se poser en T21.

Préparez vous pour un final de belle facture car si Céline va avoir à cœur de réussir devant les membres de sa famille, Nanna n’a de cesse de faire oublier sa relative bévue du #18 à Carnoustie l’année dernière lors du Ladies British Open qui lui coûta sinon la victoire, du moins la possibilité d’aller la négocier avec Anna Nordqvist en playoff (Lire >>>).

Gardons aussi un œil sur la Californienne, native de Stanford, qui du haut de ses 19 printemps vient de se glisser en T9.

Koerstz Madsen

11 mars, tour 2: Contrairement à Esther Henseleit qui avait décroché à l’aller et allait terminer avec un 71 (-10 total) pour glisser en T11, Su Oh et Nasa Hataoka restaient au sommet, mais l’Aussie moins en verve que la veille semblait bien devoir s’incliner face à la Niponne, lorsqu’un Eagle au #18 ne laissait à cette dernière qu’une possibilité de co-leader, chose qu’elle réalisait un peu plus tard d’un birdie sur ce même #18 (-16 total). Toutes deux sont désormais sous la menace de notre Thaïlandaise à nous Céline Boutier (très appliquée sous les regards de la famille venue la complimenter) et de la native de Ledøje-Smørum (devenue Egedal lors de la réforme des municipalités en 2007) Nanna Koerstz Madsen (-15 total). Minjee Lee et Carlota Ciganda se sont invitées dans le TOP 10 (-11 total), alors que Perrine Delacour a filé en T48 (-2 total).

Malgré l’interruption de près de deux heures dans l’après-midi, en raison d’un épisode orageux avec impacts de foudre proches, tout le monde a pu terminer ce second tour.

56 secondes pour revivre le #18 de Su.

10 mars, tour 1: Il semblerait que celles qui ont pris le départ du #1 lors de ce premier tour aient plus souffert que les autres dans cette atmosphère chaude et humide. Toujours est-il qu’elles se retrouvent toutes au-delà de la trentième place à l’issue d’un tour où 58 concurrentes ont rendu une carte sous le Par. En attendant le second tour et un hypothétique rééquilibrage ce sont l’Allemande Esther Henseleit, l’Aussie Su Oh et la Japonaise Nasa Hataoka qui mènent la dance en signant des cartes sans faute ornées de 9 birdies. Dans le peloton de chasse on trouve Céline Boutier en T5 à 2 coups en compagnie de 5 furies dont Brooke Henderson. Perrine Delacour suit en T17 à 4 longueurs. La première joueuse évoluant sous la bannière thaïlandaise est Pajaree Anannarukarn à 5 coups (T23), Atthaya Thitikul est à 7 (T42) et Patty Tavatanakit à 8 (T50).

A propos du Old Course

Le Pattaya Old Course du Siam Country Club est l’oeuvre de l’architecte japonais I. Izumi, le parcours a été entièrement rénové en 2006-2007 par les Américains Lee Schmidt et et Brian Curley de la Schmidt-Curley Design Inc.. Tout en respectant l’esprit du tracé originel, l’implantation des arbres a été repensée, 101 bunkers sont toujours là mais ont parfois été relocalisés, le tout pour prendre en compte l’évolution du jeu et permettre l’accueil de grandes compétitions internationales. Preuve s’il en était besoin de la réussite de l’ensemble, en 2018, le Old Course a été élu 73e meilleur parcours de golf au Monde par le Magazine Golf Digest.

Depuis le trou N°9, on a une belle vue sur une statue dorée de Bouddha qui veille sur le parcours.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS