fbpx
spot_img

Dernières news

09-13 juillet – EGA – European Girls’ Team Championship – Poule A: La France s’arrête en quart!

Göteborgs Golf Klubb, Sweden

Leaderboard qualif >>>

Leaderboard Poule A >>>

11 juillet, 1/4 poule A: La France s’incline face à la Belgique.

10 juillet, qualif: L’Espagne remporte la qualif, la France seconde. Elles sont accompagnées par (ordre alphabétique) Allemagne, Angleterre, Belgique, Danemark, Italie et Suède dans la course au titre.

09 juillet, qualif tour 1: La Suède en pôle, la France en 6 à 7 encablures!

09 juillet, intro: 19 Pays en lice (3 de plus que l’année dernière): Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Danemark, Ecosse, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Islande, Italie, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Suède, Suisse et Turquie.

Là encore, comme chez les Dames et les Messieurs, l’Espagne est tenante du titre. De plus elle détient le record des victoires avec 9 succès, talonnée par la Suède qui en jouant à domicile va tout faire pour la rejoindre.

L’équipe d’Espagne qui a la lourde charge de défendre le titre compte dans ses rangs 2 joueuses qui étaient déjà présentes l’année dernière (seulement 2! et oui, on est pas chez les adultes ici et on est vite rattrapé par l’âge limite..) Anna Cañado Espinal (Lumine Golf) et  Rocío Tejedo Mulet (Mediterráneo Golf) et 4 nouvelles Cloe Amion Villarino (Escorpion), Balma Dávalos Guaita (Mediterraneo Golf), Nagore Martinez Salcedo (San Cugat) et Martina Navarro Navarro (Alenda Golf).

Pour ce qui est des Françaises, nous avons du solide qui pourrait bien débloquer un compteur arrêté à 4 depuis notre dernier succès en 2022 en Islande, jugez en plutôt: Sara Brentcheneff (GC Lyon), Alice Kong (Golf National), Louise Uma Landgraf (Kempferhof), Camille Min-Gaultier (Valcros), Laura Nepper (Valescure) et Lily Reitter (GC Toulouse).

spot_img

A propos du Club hôte

Le Club créé en 1902 à Sandvik (à l’ouest de Göteborg) vit son parcours relocalisé 2 ans plus tard à Hovås à une dizaine de kilomètres, à vol d’albatros à nez jaune, au sud de la grande ville. Initialement doté de 6 trous, il passa à 9 en 1908, puis 12 en 1923 et enfin 18 en 1933.

Ça, c’était en 1916

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS