14.4 C
Toulouse
jeudi 26 janvier 2023
spot_img

Dernières news

03-06 janvier – 59th Annual Junior Orange Bowl International Golf Championship

Biltmore Golf Course, Coral Gables, Floride

Champ, tee times et leaderboard 2023 >>>

Au fil des tours

Au final

Girls: Anna Davis remporte l’épreuve (Par), Savannah De Bock (notre Championne d’Europe Amateur en titre) termine seconde (+3), Kayla Bryant complète le podium (+8). Valentine Delon et Remi Bacardi en T4 (+12), Marie Elodie Prats-Rigual T6 (+13).

Boys: Régulier au fil des tours, le joueur de Boca Raton, Jay Brooks profite de cette dernière journée sans saveur (5 bogeys pour 2 birdies) de Marco Florioli pour filer avec le Trophée (-8), déposant le Milanais en T2 (-6) aux côtés de Kelvin Hernandez. Hugo Le Goff termine seul en 18 (+8).

Tour 3

Girls: Anna Davis toujours en tête (-2) mais Savannah De Bock d’un 65 est venue s’installer seule à ses pieds (+2), Bryant et Bacardi reléguées en 3 et 4 respectivement. Valentine Delon en 6 (+8) et Marie Elodie Prats-Rigual en T7 (+9).

Boys: Changement de leader! Marco Florioli le joueur du Golf Club Bergamo L’Albenza, d’un 65, renverse la table et prend le pouvoir avec 4 coups d’avance (-9). Hugo Le Goff en T16 (+7).

Tour 2

Girls: Seule sous le Par, la Californienne Anna Davis, malgré un double au #18, prend un pouvoir (-1) abandonné par Remi Bacardi qui avait pris un départ catastrophique, virant l’aller en +3 avant de réagir et d’accrocher la T2 en compagnie de sa voisine de Boca Raton Kayla Bryant (+2). Marie Elodie Prats-Rigual et Savannah De Bock suivent en T4 (+4), Valentine Delon en T6 (+6). La Brésilienne Martina Collares est toujours serre-file (+31).

Boys: Vincent Stjernfeldt décroche en 2 (-5) et laisse Kelvin Hernandez se débrouiller avec la barre (-6). Hugo Le Goff, après un aller difficile (le retour du parcours) a su rétablir sa trajectoire pour se poser en T21 (+7).

Tour 1

Girls: Remi Bacardi, une élève de 2ème année de la Palmer Trinity School de Miami est en tête (Par), la Californienne Anna Davis (la vainqueur du dernier Augusta National Women’s Amateur) accrochée à ses basques (+1). La Belge Savannah De Bock et 3 autres joueuses suivent en T3 (+2). Valentine Delon et Marie Elodie Prats-Rigual pointent en T7 (+3) dans une marche fermée par la Brésilienne du Porto Allegre Country Club, Martina Collares (+18).

Boys: Le Paraguayen Kelvin Hernandez et le Suédois Vincent Stjernfeldt partagent la pôle (-6) avec 4 longueurs d’avance sur 4 concurrents dont les Italiens Marco Florioli et Filippo Ponzano. Hugo Le Goff est en T23 (+3).

Un peu d’histoire:

Junior Orange Bowl est un organisme à but non lucratif dirigé par des bénévoles, il est probablement le plus grand festival international des sports et des arts, il a vu le jour en 1948 avec une parade dédiée à la jeunesse qui défila dans le centre-ville de Coral Gables. Depuis il est devenu un événement offrant des animations communautaires, académiques et sportifs tout au long de l’année.

Pour ce qui est du Golf, il est arrivé en 1964 pour les Garçons et 1977 pour les Filles. Nous y retrouvons cette année chez les Filles, Valentine Delon du Golf de Chantilly, Marie Elodie Prats-Rigual du Golf Club de Toulouse et chez les Garçons, Hugo Le Goff du Paris Country Club. On suivra également la petite voisine Belge Savannah De Bock du Royal Waterloo.

Comment ça marche:

Critères de sélection:

Ne pas avoir eu son 19ème anniversaire avant le 06 janvier 2023 et ne pas avoir appartenu à une équipe universitaire. Le champ maximum est de 40 places pour les filles et 60 places pour les garçons. Il n’y a ni cut, ni catégorie d’âge.

Ouvert chez les filles à:

Le Top 5 de l’année précédente; le Top 16 USGA Junior Girls; les gagnantes de (18 ans et moins) des épreuves suivantes: Junior World; Westfield PGA Jr., Insurance Agent Junior Classic; Women’s, Western Jr., Doral-Publix, MCI Junior, Scott Robertson Memorial, Optimist Junior.; le Top 10 Golfweek ranking au 31 août; le Top 10 Jr. Golf Scoreboard ranking au 31 juillet; le First team Polo All Americans; les championnes étrangères proposées par leurs propres Fédérations.

Et chez les garçons à:

Le Top 10 de l’année précédente; le Top 16 de l’USGA Junior; les gagnants des événements suivants: Press Thornton – Future Masters; Rolex T of C; Polo Junior Classic; Junior World; Thunderbird Invitational, AJGA. Simplify Boys; AJGA Polo Jr. Dora Publix Jr.; Scott Robertson Memorial, Optimist Junior, North – South Junior, PGA Jr.; Southern Jr.; Western. Le Top 15 du Golfweek ranking arrêté au 31 août; le Top 10 du Jr. Golf Scoreboard rankings arrêté au 31 juillet; le First team AJGA Polo All Americans; les champions étrangers proposés par leurs propres Fédérations.

Palmarès:

En 2022, chez les filles, la Colombienne María José Marin Negrete (qui au troisième tour avait battu le record du parcours dans cette épreuve détenu depuis 20 ans par Paula Creamer) remportait le Carrol’s Trophy, Vairana Heck (RCF La Boulie) terminait T2 en compagnie de la Californienne Anna Davis. Chez les garçons, l’Américain Nicholas Pietro (Gréco-Cubain d’origine) était le premier golfeur de Miami à inscrire son nom sur le Gary Player Trophy, Hugo Le Goff qu’on va retrouver cette année terminait T34 aux côtés du Canadien de Richmond Hill Andre Zhu.

Parmi les vainqueurs* nous reconnaîtrons, chez les garçons (épreuve créée en 1964): Marc Pendaries, FRA (1982), Tiger Woods, USA (1991), Olivier David, FRA (1995), Pablo Martín Benavides, ESP (2003), Sean Einhaus, DEU (2007) et Romain Wattel, FRA (2009). Et chez les filles (première édition en 1977): Sandrine Mendiburu, FRA (1988), Estefania Knuth, ESP (1989), Grace Park, KOR (1993 et 1996), Christie Kerr, USA (1994), In-Bee Park, KOR (2002), Maude-Aimee LeBlanc, CAN (2006), Lexi Thomson, USA (2009), Ariya Jutanugarn, THA (2010), Brooke Anderson, CAN (2013) et Albane Valenzuela, CHE (2015).

*Leurs noms sont gravés sur la Gary Player Championship Trophy pour les garçons et sur le Carrol’s Trophy pour les demoiselles.

A propos du Club hôte des épreuves de golf

Nous sommes à une dizaine de kilomètres au sud-ouest du centre ville de Miami. Coral Gables est l’oeuvre de George Merrick, le fils d’un pasteur de Pennsylvanie qui avait migré à Miami à la fin du XIXe. George Merrick qui après des études de droit à New York avait été chargé dans les années 1910 par le Gouverneur de Floride de veiller au bon développement du sud du comté de Dade face à l’avancée rapide de Miami.

Coral Gables fut officiellement constituée en 1925, son architecture à forte connotation méditerranéenne combinait le meilleur des cultures espagnoles, italiennes, voire mauresques, avec parfois une touche d’inspiration française ou hollando-sud-africaine. Le résultat eut un tel retentissement international que le Roi d’Espagne Alfonse XIII décerna à Merrick, l’Ordre d’Isabelle la Catholique, en reconnaissance de son soutien à la culture espagnole.

En 1924, George Merrick s’était associé avec John McEntee Bowman, un native du Canada, fondateur de la chaîne hôtelière Biltmore, afin de créer un complexe digne des visiteurs, clients et investisseurs potentiels qui débarquaient en masse à Coral Gables.

Laquelle Coral Gables couvrait déjà plusieurs milliers d’hectares, l’Université de Miami s’y installait et avait pour objectif d’y accueillir sa première promotion à la rentrée de septembre 1926 (ce qui fut fait).

Le Coral Gables Biltmore complexe comprenait outre l’hôtel de 400 chambres, un country club, des terrains de polo, des courts de tennis, ce qui allait rester un bon bout de temps la plus grande piscine du Monde, avec un bassin qui approchait les 500 par 740 mètres, et enfin celui qui nous intéresse: Le Golf de 18 trous conçu par Donald Ross, le natif de Dornoch sur les bords du Moray Firth au nord de l’Ecosse, qui après un apprentissage chez Old Tom Morris à St. Andrews avait fini par poser ses valises aux Etats Unis en 1900.

Donald Ross

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS