14.4 C
Toulouse
mercredi 1 décembre 2021
spot_img

Dernières news

Une règle locale permettra aux organisateurs de tournois de limiter le manche du driver à 46 pouces.

Lors d’une conférence de presse entre le R&A et l’USGA, les instances dirigeantes ont dévoilé l’outil, qui sera introduit le 1er janvier 2022.
Pilote Bryson DeChambeau

Il faudra du temps pour revoir cette image de Bryson avec un driver de 48 pouces. Photo @PGATour

Fin août le champion Phil Mickelson avait prévenu de ce qui allait arriver et ce jour est arrivé ce mardi même. Les instances dirigeantes du golf ont décidé de limiter la longueur maximale des manches de driver de 48 à 46 pouces. C’est l’une des mesures du paquet annoncé qui tentera de mettre fin à l’augmentation des distances dans le monde du golf au cours des prochaines années. La règle, qui entrera en vigueur le 1er janvier, donnera aux parcours la possibilité d’appliquer une règle locale pour raccourcir ces clubs.

La proposition a été annoncée pour la première fois en février, mais c’est au cours des derniers mois qu’elle a commencé à prendre de l’ampleur. Sur la base des résultats d’une enquête sur laquelle ils travaillent depuis 2014, l’USGA et le R&A ont décidé de commencer leur croisade contre les bombardiers par une mesure dont on ignore l’impact réel – après tout, peu de joueurs ont effectué des parcours avec ce type de club ces dernières années. D’autant plus que De Chambeau, qui était l’un des joueurs que nous avons vu avec ce driver, l’a écarté et joue actuellement avec un driver de 45 pouces et trois quarts.

Celui qui a fait de ce club un compagnon inséparable est le susnommé Phil Mickelson, qui ces dernières semaines a sévèrement critiqué cette décision, la qualifiant de « pathétique ». « Nous avons pris notre temps pour discuter longuement avec l’industrie et les joueurs et nous avons pris en compte leurs propositions », a déclaré Martin Slumbers, directeur général du R&A, dans un communiqué. « Nous pensons que c’est la bonne chose à faire pour le jeu en ce moment et nous donnerons aux organisateurs de tournois la possibilité de faire leurs propres choix dans le cadre des règles », a-t-il ajouté.

Mike Whan, directeur exécutif de l’USGA, est d’accord : « Il est vrai que ce n’est pas la réponse ultime à l’augmentation des distances, mais plutôt une option pour les tournois. Il est important de garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une règle de golf et qu’elle n’est donc pas obligatoire pour les joueurs. C’est un outil pour les organisateurs d’événements », a-t-il déclaré.

T

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS