8.2 C
Paris
lundi 26 juillet 2021
spot_img

Dernières news

3-7 mar – RFEG – Copa de S. M. La Reina 2021

Real Sevilla Golf Club, Alcalá de Guadaíra, Sevilla

Scores >>>

07 mars, finale: Hier, elle avait eu la peau de Lucie Malchirand, aujourd’hui, elle n’aura jamais été réellement inquiétée par Julia López Ramírez, Carla Bernat Escuder inscrit son nom au palmarès de la Coupe de le Reine!

06 mars, 1/2: Lucie Malchirand s’incline face à Carla Bernat Escuder 2 et 1.

Carla Bernat Escuder.

Demain en finale, la joueuse du Golf Mediterráneo (Valence) sera opposée à celle du Golf de Benahavís (Andalousie), Julia López Ramírez qui s’est débarrassée sèchement de la native de Milan et ex-Blue Devils de Duke (2015-19), Virginia Elena Carta, sur le score de 6 et 4.

Julia López Ramírez, signataire d’une NLI avec Mississippi State en novembre dernier.

06 mars, 1/4: Au passage au #9 elle était menée, allait revenir dès le #10, prendre la tête au #15, accroître son avance au #16 et mettre fin au débat au#17! Lucie Malchirand avance en 1/2 et croisera le fer cet après-midi avec la joueuse du Golf Mediterráneo Carla Bernat Escuder pour une place en finale.

Cette photo n’est pas d’aujourd’hui, mais la motivation est la même!

05 mars, 1/8e: Lucie Malchirand (4 et 3) avance en 1/4 et sera opposée demain à la Madrilène de La Moraleja Carolina Lopez Chacarra. Lilas Pinthier s’incline (3 et 2) face à la joueuse du Milano G C, Carolina Melgrati.

Lilas Pinthier.

05 mars, 1/16e: Lucie Malchirand (2 et 1) et Lilas Pinthier (4 et 2) avancent en 1/8e. Zoé Allaux s’incline (1 down) face à la joueuse du Mediterraneo GC Rocio Tejedo Mulet.

Zoé Allaux du Golf Club de Toulouse.

04 mars: Hécatombe chez les Françaises! 11 d’entre-elles gisent sur le pré et seules 3 avancent en 1/16ème, Lucie Malchirand vainqueur de la qualification, Lilas Pinthier T7 et Zoé Allaux T11.

Lucie Malchirand.

03 mars: La Toulousaine Yvie Chaucheprat et la Marseillaise Lucie Malchirand sont collées aux basques (1 coup) du trio de tête, en compagnie de deux Madrilènes, l’ancienne pensionnaire de Berkeley María Herráez Gálvez, la joueuse du Real Sociedad Hipica Española Club de Campo Andrea Revuelta Goicoechea et la Valencienne Natalia Fiel Ros. Un trio de tête où figurent deux Suédoises Meja Örtengren, Louise Rydqvist et une autre Valencienne Rocío Tejedo Mulet.

Mais rien n’est fait dans cette phase de qualification où une centaine de joueuses peuvent encore espérer faire partie demain soir des 32 élues.

02 mars: En 2020 au Real Club de Golf de Tenerife, la Française Lilas Pinthier remportait la Coupe en venant à bout de la Madrilène de 14 ans Cayetana Fernández au quatrième trou de playoff., à 14 ans, a vendu sa défaite très chèrement.

2020. Lilas Pinthier et sa dauphine Cayetana Fernández

Cette année, 85 concurrentes vont se mesurer, dont la tenante du titre, Lilas Pinthier (PCC) et 12 autres Françaises, Zoé Allaux (Golf Club de Toulouse), Kalyne Benard (Orleans Limere), Clémence Cadéac (Golf Club de Toulouse), Charlotte Charrayre (Hossegor), Yvie Chaucheprat (Golf Club de Toulouse), Carla De Troia (St. Germain), Charlotte Liautier (St. Nom-La-Breteche), Lucie Malchirand (Marseille Salette), Clémence Martin (PCC), Camille Min-Gaultier (Valcros), Lisa-Marie Pagliano (Mionnay) et Louise Reau (Golf Club de Toulouse).

Les participantes >>>

Supplément d’infos:

La Copa de S. M. La Reina est qualificative pour les équipes Européennes de Junior Ryder Cup et Junior Solheim Cup. Le tournoi se dispute en matchplay après une qualification en strokeplay disputée sur 36 trous d’où on extrait les 32 meilleurs scores.

La première édition date de 1911 et depuis 1950 l’épreuve a souvent souri aux Françaises comme suit: Lally Vagliano (1951), Martine Gajan (1960), Catherine Lacoste (1969, 72 et 76), Anne-Marie Palli (1974), Marie-Laure De Lorenzi (1978, 80 et 83), Cécilia Mourgue D’Algue (1982), Corine Espinasse (1985), Delphine Bourson (1990), Karine Icher (1997), Stéphanie Arricau (1998), Lucie André (2009), Candice Mahé (2019) et Lilas Pinthier (2020).

Sans oublier les runner-ups: P.S. De Rotter (1970), Odile Garaïalde (1972,76), Marie Giraud (1975), Anne-Marie Palli (1977), U. Cocquet (1978), Martine Crochet (1980), Valérie Michaud (1988), Stéphanie Dallongeville (1994), Maïtena Alsuguren (1997), Rosanna Crépiat (2009), Emilie Alonso (2011) et Chloé Salort (2016).

Article précédent04-06 mars – Sea Palms Invitational
Article suivantLa Directrice

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS