14.4 C
Toulouse
mercredi 1 décembre 2021
spot_img

Dernières news

24-28 fev – RFEG – Internationaux d’Espagne Seniors Messieurs

Parador de El Saler, Avda. de los Pinares, 151 46012 El Saler Valencia

Les Internationaux Seniors ouvre la saison 2021 en Espagne sur le parcours de El Saler.

Scores simples >>>

28 fev: Le joueur de Malaga et champion d’Europe en titre Jacobo Cestino remporte l’épreuve et ajoute un peu de couleur espagnole dans un palmarès qui, à l’exception de 2018, avait été dominé par les joueurs étrangers depuis 10 ans. Chez les Français, Hugues Lechanoine partage la troisième marche du podium et Pierre Loumaigne une T7, etc…

27 fev: L’Andalou Jacobo Cestino a pris le pouvoir suivi par le Catalan Juan Leach Cucurella, en troisième position Hugues Lechanoine est désormais le premier Français, Pierre Loumaigne ayant rétrogradé en T7. 61 joueurs franchissent le Cut, seul Français victime de la faucheuse, Matthieu Louppe gît sur le pré.

26 fev: Bons départs des Français, dont 3 figurent dans le TOP 10; Pierre Loumaigne qui partage la tête avec 1 Andalou et 2 Madrilènes, Hughes Lechanoine qui les suit en 5 à 1 coup et Eric Lespinasse en T10, etc…

25 fev, point sur les simples: Demain matin en simples, ils ne seraient plus que 74 dont 12 Français: Olivier Dupas (-1.3), Hugues Lechanoine (0.4), Fabrice Ladeveze (0.6), Arnaud Bonhomme (0.9), David Santa (1.0), Henri Leclercq (1.3), Eric Lespinasse (1.5), Laurent Audinos (1.6), Matthieu Louppe (1.7), Philippe Caule (1.9), Lionel Bouchonnet (2.4) et Franklin Laforest (2.6).

25 fev, résultat des doubles: La paire Barcelonaise Juan José Martínez/Carlos Ollé remporte les Internationaux d’Espagne Senior Messieurs de Doubles. Les Français Eric Lespinasse/Jean-Pierre Clave terminent T18 et David Santa/Laurent Audinos T28.

Scores doubles >>>

24 fev: Les paires espagnoles formées de Juan José Martínez et Carlos Ollé, ainsi que de Ramón Luengo et Ramón Peláez, se sont placées en tête du classement provisoire (69) avec 1 point d’avance sur 3 équipes. La première paire française composée de Eric Lespinasse et Jean-Pierre Clave est à 6 longueurs en T19.

23 fev: Les deux premiers jours, 24 et 25 février, seront consacrés à l’épreuve en double où 44 paires vont se mesurer, le premier jour suivant la formule « meilleure balle » et le second en « greensome ».

Viendra ensuite, du 26 au 28, la compétition individuelle en strokeplay ouverte à 90 joueurs avec un cut après 2 tours, réservant la journée du dimanche au 60 meilleurs scores et ex-æquo.

Bien qu’il subsiste une incertitude en ce qui concerne la journée de demain avec des risques de précipitations, la météo devrait ensuite s’améliorer au fil des jours avec des températures maximum alentour les 16°C.

En double, nous saluerons la présence de la paire écossaise Derek Paton/Richard Johnson qui affiche un index combiné de -5 et les doubles français David Santa/Laurent Audinos (2.4) et Eric Lespinasse/Jean-Pierre Clave (7.2).

Les simples >>>

En simple, on compte 15 Français en lice: Olivier Dupas (-1.3), Hugues Lechanoine (0.4), Pierre Loumaigne (0.5), Fabrice Ladeveze (0.6), Arnaud Bonhomme (0.9), David Santa (1.0), Henri Leclerc (1.3), Eric Lespinasse (1.5), Laurent Audinos (1.6), Gustav Vik (1.7), Matthieu Louppe (1.7), Philippe Caule (1.9), Lionel Bouchonnet (2.4), Franklin Laforest (2.6) et Richard Sallaberry (3.4).

A propos du parcours

L’architecture du parcours c’est Javier Arana (1905-1975), un avocat de formation, qui consacra toute sa vie au Golf, Champion amateur, il fut Capitaine des équipes nationales, Arbitre international, Greenkeeper et participa à la fondation de la RFEG. C’est lui qui nous offrit en 1954, El Prat, celui d’El Prat de Lobregat sur des terres jouxtant l’Aéroport de Barcelone, un parcours aujourd’hui disparu et déplacé à Terrassa.

Au début des années 1960, Javier Arana, se promenait dans la pinède d’El Saler, située à côté de la plage, lorsqu’il eut l’intuition que c’était un endroit idéal pour construire un parcours de golf. Après de longues discussions, le Ministère de l’Information et du Tourisme finit par en accepter l’idée et la construction de l’actuel Parador put commencer, confiant à Javier Arana la réalisation du terrain de golf. Fidèle à ses principes il respecta au maximum le paysage naturel, y compris tous les arbres possibles et la dune de sable qui sépare la forêt de pins de la plage.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS