14.4 C
Toulouse
mardi 5 juillet 2022
spot_img

Dernières news

16-19 juin – Meijer LPGA Classic for Simply Give – Deuxième victoire de la saison pour l’ancienne disciple de Demon Deacon!

Blythefield Country Club, 5801 Northland Dr., Belmont MI

Ce tournoi est disputé à Belmont en banlieue nord de Grand Rapids dans le Michigan depuis sa création en 2014. Cette année, 144 joueuses sont alignées dont la tenante du titre Nelly Korda, sans la N°1 mondiale, mais avec Minjee Lee, Lydia Ko et Brooke Henderson qui l’a déjà remporté par deux fois et qui arrive toute auréolée de sa victoire au Shoprite LPGA Classic.

Chez les Françaises on y retrouve Céline Boutier, forte de son coup d’éclat du week-end dernier, Perrine Delacour et Agathe Laisné qui va avoir à cœur d’effacer sa contre-performance ponctuée d’éternuements du dernier tournoi. Ne cherchez pas Pauline car elle est partie guerroyer en terre anglaise aux Aramco Team Series.

Leaderboard >>>

19 juin, au final: Tout avait pourtant mal commencé pour elle avec un double au #3, mais Kupcho va refaire son retard, rejoindre Nelly Korda au #9, puis la larguer avant de la voir revenir au #18 où Leona Maguire, auteur d’un 65 (dont un -4 au retour) les attendait pour un play off. Un play off où l’ancienne Deacs de Wake Forest (2015-2019) va venir à bout de l’Irlandaise au deuxième trou après s’être débarrassée de Korda dès le premier.

Jennifer Kupcho en quelques lignes: Portrait >>>

Lydia Ko finit seule 4ème. Céline T40.

18 juin, tour 3: Nelly Korda, d’un eagle au #18 souffle la première place provisoire à Jennifer Kupcho, Brooke Henderson est seule troisième. Le dernier tour s’annonce de haut vol avec Lydia Ko et Minjee Lee qui arrivent en T5 en remontant 12 et 7 places respectivement. En parlant de remonter, que dire de Cristie Kerr et Haru Nomura qui débarquent aux portes du TOP 10 en provenance de la 55ème.

Céline a glissé en T28 et pourrait au bout du week-end voir sa première place européenne sérieusement contestée par Anna Nordqvist…

17 juin, tour 2: Jennifer Kupcho conserve la tête (-14) mais voit Nelly Korda se rapprocher (-12), elle même serrée de près par une meute composée de Carlota Ciganda (-11); Brooke Henderson, Madelene Sagström et Lexi Thompson (-10). Céline améliore en T24 (-5). C’est fini pour Perrine et Agathe.

16 juin, tour 1: Jennifer Kupcho à -9; Nelly Korda, Minjee Lee, Atthaya Thitikul et Brooke Henderson à -4; Céline Boutier à -2, Perrine Delacour à +1 et Agathe Laisné à +2. Mais surtout 102 joueuses dans le Par ou mieux, aussi on attend la fin du second tour et son rééquilibrage pour tirer des conclusions.

Un peu d’histoire

La région de la Grand River durant la période sylvicole, cette étape de transition entre les cultures nomades et sédentaires qui couvre pratiquement 3 millénaires, était occupée par des Amérindiens de culture Hopewell. Ces Hopewell, comme beaucoup d’autres peuples, construisaient des monticules de terre qui servaient d’enceintes de défense pour certains, de sépultures ou de points de culte pour d’autres.

Un monticule, ici à Grand Mound, Minnesota

Alentour des années 1700, sur ces bords de la Grand River, ce sont les Ojibwa (Chippewa), les Odawa (Ottawa) et les Potawatomi qui vont former la Confédération des « Three Fires » et s’installer autour de ce qui allait devenir Grand Rapids. Chasseurs, pêcheurs, cueilleurs et agriculteurs étaient ainsi réunis pour prospérer.

Au début du XIXe siècle, la vie va changer!

En 1806, le Canadien Français Joseph La Framboise et sa femme Magdalene établissent un premier poste de traite de fourrure.

En 1821, le traité de Chicago, donne aux Etats-Unis, le contrôle des terres au sud de la Grand, ouvrant ainsi la région à l’arrivée des colons et au déplacements volontaires ou forcés des Amérindiens.

En 1826, un trappeur, coureur des bois et négociant d’origine canadienne-française, natif de Fort Detroit, Louis Campau, déjà installé à Saginaw, va créer un second poste de traite de fourrure, avec une cabane, un magasin et une forge à cet endroit qui va devenir le village de Grand Rapids en 1838 et une ville en 1850.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS