14.4 C
Toulouse
mardi 7 décembre 2021
spot_img

Dernières news

03-07 mar – Copa S. M. El Rey 2021 – Mais aussi un peu d’histoire de l’épreuve et du Club d’accueil!

Real Club de Golf El Prat

Scores >>>

07 mars, finale: Un premier tour majoritairement italien, un second qui semblait sourire au Français et puis finalement Paul Margolis qui s’incline 1 down et Lucas Nicolas Fallotico qui devient le premier Italien vainqueur de la Coupe du Roi.

06 mars, 1/2: Victoire de Paul Margolis au 21ème trou.

Paul Margolis chez les Huskies de Washington.

Demain il sera opposé en finale à l’Italien Lucas Nicolas Fallotico du Molinetto Country Club en Lombardie, qui est venu à bout du Suisse Robert Foley au 19ème trou.

Lucas Nicolas Fallotico du Molinetto Country Club en Lombardie.

06 mars, 1/4: Un aller « up and down », un début de retour aux couleurs de l’Espagne, un retour à l’égalité au #16, Paul Margolis qui prend le pouvoir au #17, double la mise au #18 pour avancer en demi-finale où il rencontrera l’Autichien du Golf de Föhrenwald, Maximilien Lechner, cet après-midi.

05 mars, 1/8e: Paul Margolis (2 up) avance en 1/4 et sera opposé demain au Néerlandais du Koninklijke Haagsche Golf & Country Club, Dario Antonisse. C’est fini (1 down) pour Martin Couvra.

Martin Couvra, photo Alexis Orloff, 2019.

05 mars, 1/16e: Paul Margolis (2 et 1) et Martin Couvra (4 et 2) avancent en 1/8e. Nicola Muller et Antoine Auboin s’arrêtent là.

Le Biarrot Antoine Auboin.

04 mars: Paul Margolis signe le meilleur score de la journée (68), remonte 28 places et vient se positionner en T2 à 1 coup derrière le Madrilène du Golf de La Moraleja Luis Masaveu Roncal. Sont également qualifiés Martin Couvra, Nicolas Muller et Antoine Auboin qui aura remonté 41 places pour venir satisfaire à la rude épreuve du playoff où 7 candidats s’affrontaient pour une place.

Paul Margolis.

03 mars: Le Néerlandais Kiet Van Der Weele et l’Autrichien Niklas Regner virent en tête, Clément Poletti et Martin Couvra dans le TOP 20.

Clément Poletti T6 au soir du premier tour de qualification.

02 mars: Le tenant du titre est José Luis Ballester du Club de Mediterraneo.

90 joueurs en lice dont 12 Français: Hugo Amsallem (St. Donat), Antoine Auboin (Biarritz), Théo Brizard (St. Donat), Martin Couvra (Dolce Fregate), Aurélien Douce (Bussy), Oihan Guillamoundeguy (Hossegor), Alexis Leray (Chantilly), Paul Margolis (Terre Blanche), Nicolas Muller (Nîmes-Campagne), Clément Poletti (Ozoir-la-Ferriere), Nathan Trey (Biarritz) et Tom Vaillant(St. Donat).

Les inscrits >>>

Supplément d’information:

Comme son pendant féminin, il date de 1911, en 1928, 1933 et 1934 il fut remporté par Javier Arana, celui là même à qui l’on doit, entre autres, le Golf d’El Prat, pas celui d’aujourd’hui où va se disputer cette épreuve, mais celui d’avant, à El Prat de Lobregat, déplacé pour cause d’extension de l’Aéroport de Barcelone.

Peut-être un peu moins souvent que les Dames à la Coupe de la Reine, les Messieurs y ont tout de même gravé leurs noms sur les tablettes du Palmarès: Henri de Lamaze (1950, 51, 52), Sven Boinet (1975), Georges Leven (1976), François Illouz (1980), Eric Giraud (1989), Fabrice Stolear (1993), Olivier David (1999) et Romain Langasque (2016). Et dans l’ombre des vainqueurs: Jacques Léglise (1950), Laurent Lassalle (1986), Jérôme Bourg (1998) et Baptiste Chapellan (2007).

Romain Langasque en 2016

R.C.G. El Prat, le Club hôte de l’édition 2021

Real Club de Golf El Prat, Plans de Bonvilar, 17, 08227 Terrassa, Barcelona, Espagne.

Les origines de ce Golf remonte à 1912, et si à ses débuts le Club de Gold de Sant Cugat del Vallès était surnommé « le Golf des Anglais », à peu près dans le même temps, le Real Golf Club de Pedralbes, car c’était son nom à sa création, était celui de l’Aristocratie et de la Noblesse Barcelonaise. Son premier terrain était situé à Pedralbes, en bordure ouest de la ville.

Le monastère de Pedralbes, pas trés loin du Camp Nou, le stade du FC Barcelone.

Le développement du Golf rendait le parcours de Pedralbes un peu étroit, dans le même temps la municipalité d’une ville de Barcelone en pleine extension lorgnait sur les 10 hectares du Golf de ce quartier huppé pour éventuellement y installer un Campus Universitaire.

Javier Arana

En 1954, le Club déménagea à El Prat de Lobregat sur des terres jouxtant l’Aéroport International et était rebaptisé Real Club de Golf El Prat.

L’aéroport Josep Tarradellas Barcelone-El Prat.

L’architecture du parcours avait été confiée à Javier Arana (1905-1975), un avocat de formation, qui consacra toute sa vie au Golf, Champion amateur, il fut Capitaine des équipes nationales, Arbitre international, Greenkeeper et participa à la fondation de la RFEG. En tant qu’architecte on lui doit de nombreux parcours dont El Saler, où il n’est pas impossible que nous nous y arrêtions un de ces jours, au hasard de nos errements.

Aux 18 trous, il en ajoutera 9 autres en 1968. Et en 1988, 9 de plus furent confiés à l’Architecte Gallois David Thomas (1934-2013), un ancien joueur de l’European Tour aux 18 victoires, qui avait pour principe de s’appuyer sur les expériences vécues pour mettre en oeuvre ses partitions de parcours. El Prat de Lobregat disposait alors de 36 trous qui lui permettaient d’offrir 4 compositions de parcours différentes.

Dave Thomas.

Mais en 1997, les besoins d’extension des pistes de l’Aéroport obligèrent à une relocalisation. Un terrain de 220 hectares situé dans la région du Vallès près de la ville de Terrassa dans le couloir végétale qui relie les Parcs de Collserola et de Sant Lloenç del mont i L’Obac, à une petite trentaine de kilomètres au nord-ouest du centre de Barcelone, fut choisi.

La conception du parcours fut confiée à Greg Norman et celle du Club-house à l’architecte Carlos Ferrater. La construction débuta le 1er janvier 2001, on y trouve 45 trous qui permettent 7 configurations différentes de 18 trous. L’inauguration eut lieu à Noël 2003.

En juin 2004, en lever de rideau d’un tournoi, un match exhibition fut organisé entre « The Shark » Greg Norman, 49 ans, et « El Niño » Sergio Garcia, 24 ans.

.

Le 7 mai 2011, lors du 3e tour de l’Open d’Espagne, à l’annonce de la mort de Seve Ballesteros, une minute de silence fut organisée.

.

Un parcours où on a pu croiser des joueurs (ses) tels que Pablo Larrazábal, Carlos Pigem, Eduardo de la Riva, Mireia Prat, Adrià Arnaus, et bien d’autres.

Carlos Pigem.

.

Mireia Prat, par Tristan Jones

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS