14.4 C
Toulouse
lundi 28 novembre 2022
spot_img

Dernières news

01/09 – 04/09 Oliver Wilson gagne le HimmerLand DP WORLD TOUR

Oliver Wilson a réussi deux énormes birdie putts sur le dernier neuf dimanche pour remporter le Made in HimmerLand 2022 par un coup et décrocher son deuxième titre du DP World Tour, près de huit ans après avoir remporté son premier titre.

Ewen Ferguson semblait bien parti pour remporter sa troisième victoire de la saison après avoir joué 66 à la fin de la partie, fixant l’objectif du clubhouse à 20 sous le par.

Mais Wilson, qui jouait dans le dernier groupe, a terminé en beauté à Farsø, en réalisant des coups de 66 pieds au 13e, de 14 pieds au 16e et de 64 pieds au 17e pour dépasser l’Écossais et prendre une avance d’un coup au 18e trou.

Il a paré le dernier trou pour signer un 67, terminer le tournoi à 21 sous le par et retourner dans le cercle des vainqueurs pour la première fois à ce niveau depuis l’Alfred Dunhill Links Championship 2014.

Wilson est arrivé cette semaine à la recherche de son premier top 10 sur le DP World Tour depuis l’édition 2019 de cet événement, où il s’était classé quatrième ex-aequo.

Un Wilson ému a exprimé sa fierté après avoir fait le travail.

McGowan est à 15 sous le par, un peu plus loin que son compatriote Richard Mansell et l’Italien Francesco Laporta après une autre journée de faible score au Danemark.

McGowan, 40 ans, deux fois vainqueur du DP World Tour, a signé pour un 62 jeudi en fin de journée et il était impatient de commencer à jouer vendredi.

Il est sorti des pièges en réalisant six birdies sur le premier neuf, en réalisant de gros putts au premier, au septième et au neuvième avec une longueur combinée d’environ 18 mètres.

Il n’a laissé échapper qu’un seul coup à la sortie, le sixième, avant de commettre deux bogeys consécutifs aux 14e et 15e, mais il les a annulés en envoyant son coup de départ au petit 16e à deux mètres et en rentrant le putt avant de terminer par un autre birdie.

McGowan, qui a également fait un birdie au 11e, a déclaré : « C’était bien, j’ai joué assez solidement au début, même si j’ai mal joué quelques fois lorsque le temps a commencé à se réchauffer, et je ne me suis pas ajusté assez vite, ce qui m’a valu un bogey stupide au sixième trou.

« Mais j’ai rebondi avec quelques birdies pour terminer le premier neuf et ensuite quelques erreurs stupides sur le dernier neuf et quelques bogeys, mais j’ai bien fini.

« C’est bien, j’ai hâte d’être au week-end et j’espère que je pourrai mettre en place quelques tours similaires aux deux premiers. »

nos joueurs français sont un peu à la traine et le moving Day va leur permettre de corriger, notamment Benjamin Hebert et Mathieu Pavon.

L’Anglais a commencé son tour au dixième, a pris son envol avec un premier birdie et cinq autres ont suivi avant qu’il ne s’empare de la pole position avec un chipping pour un eagle au huitième par cinq et un birdie sur son dernier trou.

Cette fin de parcours fulgurante lui a permis de signer un parcours de 62, soit neuf sous la normale.

« Je suis très content de ce tour, j’ai frappé la balle de près au début et je me suis laissé quelques birdies d’un mètre ou deux », a déclaré McGowan.

« Sur les neuf derniers trous, j’ai frappé quelques balles libres mais j’ai pu m’en sortir. Je me suis retrouvé juste dans le col du 8 et j’ai raté mon deuxième coup à droite, mais j’ai réussi à faire un chip pour l’eagle et ensuite le 9, il y a une grande pente sur ce fairway, donc j’ai trouvé le semi, et j’ai réussi à le rapprocher à nouveau.

« J’ai eu l’impression de m’améliorer ces dernières semaines, mais c’est bien d’avoir enfin réussi un tour et j’espère que je pourrai continuer ainsi pendant les trois prochains jours. »

Cinq joueurs étaient à égalité pour la tête avant le coup de McGowan, après une journée de scoring incroyable au Danemark.

Les trois premiers, Ewen Ferguson, Matthew Southgate et Justin Walters, ont donné le ton avant que les joueurs locaux ne montent en puissance en fin de parcours. Rasmus Højgaard et Marcus Helligkilde ont rejoint le groupe à huit sous.

Højgaard, qui a gagné au cours des trois dernières années mais pas en 2022, a réalisé quatre birdies sur les neuf premiers trous et a rejoint les meneurs de jeu avec un birdie au 17e après avoir réussi des coups au 12e, 13e et 16e.

Il était tout près de passer sous la barre des neuf, frôlant le trou avec un long putt de birdie au 18e.

Ferguson, avec six birdies dans son tour et un eagle de 140 yards au premier – son dixième – était en compagnie de son compatriote Robert MacIntyre et de l’ancien capitaine de la Ryder Cup, la légende danoise Thomas Bjørn.

Francesco Laporta, Rikard Karlberg, Richard Mansell, Søren Kjeldsen, Nicolai von Dellingshausen et Craig Howie sont à deux coups du rythme, tandis que six joueurs sont à six sous.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS