14.4 C
Toulouse
samedi 28 mai 2022
spot_img

Dernières news

09 février – Stacy Lewis nommée capitaine de l’équipe américaine de Solheim Cup 2023!

Extrait du communiqué de LPGA Communications du 9 février.

Stacy Lewis a été nommée capitaine de l’équipe américaine de Solheim Cup qui essayera, du 22 au 24 septembre 2023 à Finca Cortesin en Espagne, face à l’équipe d’Europe emmenée par Suzann Pettersen de récupérer une Coupe installée en Europe depuis 2019.

Stacy Lewis, 13 fois vainqueur du circuit de la LPGA dont 2 titres majeurs au a passé 264 semaines consécutives de 2011 à 2016 dans le top 10 du Rolex Women’s World Golf Rankings, dont 25 semaines au premier rang, et a été élue joueuse de l’année 2012 et 2014 (LPGA Rolex).

Stacy Lewis a été membre des équipes américaines de Solheim Cup en 2011, 2013, 2015 et 2017. Le premier jour de compétition en 2023, à 38 ans, 7 mois et 6 jours, elle sera la plus jeune capitaine américaine de l’histoire de la Solheim Cup et la deuxième plus jeune capitaine de chaque équipe. Patty Sheehan avait 45 ans lorsqu’elle était capitaine des États-Unis en 2002, tandis que Catrin Nilsmark avait 36 ​​ans lorsqu’elle était capitaine européenne en 2003.

Compléments d’info:

1 – Stacy Lewis

Ci-dessus: Golf Painting – Stacy Lewis by R Smith. Textes: Extraits et interprétés de Sports & Athletics, Wikipedia, Beth Ann Nichols, etc…

Ce portrait, j’ai commencé à le dresser, il a bien longtemps, à l’époque où les chirurgiens décidèrent de tenter de stabiliser sa scoliose et où elle se demandait avec le sourire si elle pourrait franchir les portiques de contrôle d’accès des aéroports sans que ça sonne.

Stacy est née le 16 février 1985 à Toledo dans l’Ohio mais a passé la plupart de sa jeunesse au Texas à The Woodlands, une communauté urbaine qui vit le jour dans les années 1970 à 45 km au nord de Houston.

Elle avait onze ans quand elle fut diagnostiquée affectée d’une scoliose sévère et pendant 7 ans et demi elle portera un corset 18 heures par jour, ne le retirant que pour s’adonner à un sport qui allait devenir son moyen d’évasion, le Golf!

Malgré cela, Stacy acquit un niveau de jeu qui lui permit d’obtenir une bourse d’études à l’Université d’Arkansas. Toutefois, la courbure de sa colonne ayant progressé, avant d’intégrer l’équipe des Razorbacks, elle dût subir une intervention chirurgicale pour bloquer, à l’aide d’une plaque et de 5 vis, ses lombaires.

Stacy X-ray

Au sortir de l’intervention elle devait confier: « A cause de mon dos, je ne sais pas de quelle fenêtre de jeu je dispose, aussi ne sachant pas de quoi demain sera fait, je vais donner autant que je peux pendant que je peux ».

Au terme de longs mois de rééducation elle rejoindra les Razorbacks et aura une belle carrière universitaire, remportant 12 victoires dont le Championnat NCAA 2007.

Résultat de recherche d'images pour "razorbacks arkansas u stacy lewis photos"

Elle quittera l’Université en 2008 un diplôme de finance et comptabilité en poche, sera cette même année membre de l’équipe américaine de Curtis Cup qui croisa le fer sur le Old Course de St. Andrews avec la sélection de GB&Ireland. Son équipe remporta l’épreuve 13 à 7 et elle inscrivit elle-même le premier 5-0 de l’histoire de la Cup.

C’était sa dernière compétition amateur, elle passa Pro en juin et obtint lors du LPGA Final Qualifying Tournament une catégorie 11 pour 2009.

Sur le Tour, elle sera Rolex Player of the year en 2012 et 2014, N°1 mondiale en 2013 pendant 4 semaines et récidivera en 2014 pour 21 semaines.

En 2017 au Marathon Classic, Stacy Lewis qui était mariée depuis 2016 au Head Coach des Cougars de Houston, Gerrod Chadwell, disputait son dernier tournoi avant de devenir maman.

Le 25 octobre 2018, elle donnait naissance à sa fille Chesnee et retournait à la compétition en janvier 2019 lors du Diamond Ressorts Tournament of Champions.

Stacy Lewis

Mais les choses avaient changé: « Le Golf n’est plus ma priorité N°1, Chesnee a pris la place; le Golf, mon mari et moi passons en second et ce n’est pas grave » précisait-elle alors.

En effet les résultats n’étaient plus là, à la fin de l’année, si elle avait participé à 19 tournois, elle n’avait franchi que 12 cuts, mais surtout collecté qu’un peu plus de 300.000 $, bien loin des sommes d’antan.

En 2020, dans ce calendrier perturbé par la pandémie, elle nous avait gratifié d’un TOP 10, annonciateur d’un changement d’attitude début août au Marathon LPGA Classic. La suite vous la connaissez! Au Scottish, elle décrocha sa 13ème victoire sur le Grand Tour en estourbissant Azahara Muñoz, Emily Kristine Pedersen et Cheyenne Knight en playoff.

2 – Les créateurs de la Solheim Cup

Ce sont les fondateurs de la Solheim Cup, Karsten avait créé Ping et Louise fut pour beaucoup dans la bonne gestion de l’Entreprise.

Karsten

Il naquit à Bergen en Norvège le 15 septembre 1911, au sein d’une famille qui émigra aux Etats Unis en 1913 et élut domicile à Seattle dans l’Etat de Washington où son père, Herman, s’installa comme cordonnier dans le quartier Ballard.

Sorti diplômé en 1931 de la Ballard High School (une école qui avait vu le jour en 1901 dans la Tallman Avenue et avait déménagé en 1915 à l’ouest du Green Lake au 1468 de la Northwest 65th Street) il s’inscrivit à l’Université de Washington pour y suivre une formation d’ingénieur en mécanique.

Mais la grande dépression ayant mis à mal les ressources financières de la famille, il dut mettre ses ambitions en veille après sa première année et rentrer à la maison pour aider son père à l’atelier de cordonnerie.

A l’approche de la seconde guerre mondiale, il reprit des études d’ingénieur à l’Université de Californie et rejoignit l’industrie de la Défense à la Ryan Aeronautical Company de San Diego (une Société qui deviendra filiale de Teledyne Technologies en 1969, avant d’être rachetée par Northrop Grumman en 1999).

La guerre terminée après une brève période dans le commercial, il retourna à l’engineering, d’abord chez Convair, puis chez General Electric.

Alors qu’il était convié à une partie de Golf par des collègues de General Electric, il fut happé, comme nombre d’entre nous, par la passion de cette balle. Se rendant compte que son principal problème était le putting, il se mit à la recherche d’un concept idéal de putter en faisant appel à ses connaissances techniques.

Les différents putters bricolés dans son garage le conduisirent très vite vers un concept où le manche rejoignait la tête à un point proche du centre afin de réduire les effets nuisibles liés à une liaison trop périphérique. Le prototype du 1A était né!

Après un déménagement à Phoenix, il commença à faire la promotion de ses clubs auprès des professionnelles qui demauraient plutôt septiques. Jusqu’à ce que Julius Boros en 1967, armé du descendant du 1A, le « Anser », n’enchaîne les victoires en remportant le Phoenix Open Invitiational en début d’année, puis le Florida Citrus Open Invitational et enfin le Buick Open Invitational, avant de décrocher l’U.S. PGA en 1968.

Le succès était là! Mais Solheim n’avait pas traîné, dès la fin 67, il avait quitté General Electric et créé sa propre boite la Karsten Manufacturing, « PING », en référence au bruit émis par le putter.

En 1969, il introduisait des fers basés sur le même principe de centrage.

Et Karsten rencontra Louise

Louise Crozier était née en 1918 à Spokane à 450 km à l’est de Seattle, ils semblerait qu’ils se soient rencontrés à l’église fin 1935 ou début 1936, toujours est-il qu’en juin 1936, ils se marièrent et ils eurent 4 enfants.

Louise fut pour beaucoup dans la bonne marche de l’entreprise familiale. Tous deux étaient des défenseurs très investis du Golf Féminin. Ensemble en 1990 ils fondèrent la Solheim Cup et plus tard sa petite soeur la Junior Solheim Cup pour servir de pendant féminin à la Ryder Cup des Messieurs.

En 2007, l’Europe remportait le Junior Solheim Cup, il aura fallut attendre 2021 pour voir l’exploit se reproduire.

Karsten nous a quitté le 16 février 2000, Louise Solheim l’a rejoint le 8 juillet 2017.

Derniers articles

Publicitéspot_img

ACTUS CIRCUITS